Sujet: Divers

Acheter un immeuble en zone inondable, un pari risqué

Publié le par Ghislain Larochelle ing. MBA Coach et formateur pour immofacile.ca

Acheter un immeuble en zone inondable, un pari risqué -

Acheter un immeuble en zone inondable, un pari risqué

Les inondations ont fait tout un tapage médiatique dans les dernières semaines, suffisamment pour impressionner d’éventuels acheteurs, tout comme les actuels propriétaires de maisons, d’immeubles et de terrains. Beaucoup ont dû composer avec des dégâts d’eau provoqués par les pluies incessantes d’avril et de mai dernier. À plus long terme, plusieurs redoutent une importante baisse de valeur de leur propriété. D’autres flairent des opportunités d’achat. Ont-ils raison ?


Posez-vous d’abord la question : êtes-vous en zone inondable ?
Avant d’avoir peur de quoi que ce soit, la meilleure chose à faire est de vérifier si votre propriété (ou encore une propriété que vous souhaitez acquérir) se situe en zone inondable.

Coup d’œil sur l’endettement des propriétaires-occupants

Publié le par Service des communications

Coup d’œil sur l’endettement des propriétaires-occupants -

Coup d’œil sur l’endettement des propriétaires-occupants

Même si l’endettement des ménages demeure une source de préoccupation importante au Canada, le marché hypothécaire est resté stable. Nous constatons notamment que le taux de prêts hypothécaires en souffrance1 et la part de prêts hypothécaires octroyés à des emprunteurs plus à risque2 sont demeurés tous deux bas et stables en 2016. Cependant, la progression du taux de paiement hypothécaire périodique moyen au Canada s’est accélérée et est à l’heure actuelle nettement plus rapide que celle du taux d’inflation. Certains des premiers signes indiquent que le marché hypothécaire ralentit, comme la stabilisation de la proportion de débiteurs hypothécaires et la croissance inférieure à la moyenne de la valeur moyenne des nouveaux prêts hypothécaires au 4e trimestre de 2016.

Déménagements : les changements d'adresse en ligne des clients d'Hydro-Québec sont gratuits jusqu'au 30 septembre

Publié le par Service des communications

Déménagements : les changements d'adresse en ligne des clients d'Hydro-Québec sont gratuits jusqu'au 30 septembre -

Déménagements : les changements d'adresse en ligne des clients d'Hydro-Québec sont gratuits jusqu'au 30 septembre

À l'aube des journées les plus importantes de l'année en matière de déménagement, Hydro-Québec rappelle que ses clients peuvent économiser s'ils effectuent leur changement d'adresse sur le Web jusqu'au 30 septembre 2017.

Choisir notre site pour faire son changement d'adresse permet en effet d'éviter les frais de gestion de 20 $ (clients actuels) ou les frais d'ouverture de dossier de 50 $ (nouveaux clients).

L’enquête de la SCHL permet de mieux connaître les emprunteurs Canadiens

Publié le par Service des communications

L’enquête de la SCHL permet de mieux connaître les emprunteurs Canadiens -

L’enquête de la SCHL permet de mieux connaître les emprunteurs Canadiens

La Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) a publié son Enquête annuelle auprès des emprunteurs hypothécaires . Cette enquête, la plus importante de son genre, fournit de l’information sur les comportements, les attitudes et les attentes des Canadiens au moment de contracter, de renouveler ou de refinancer un prêt hypothécaire.

« Les relations et les recommandations jouent un rôle très important dans le secteur du crédit hypothécaire, a indiqué Nathalie Fredette, vice-présidente, Gestion des relations avec les clients. Les constatations de l’enquête peuvent être utiles aux conseillers en prêts hypothécaires dans la gestion de leurs activités, en améliorant l’expérience globale de leurs clients. »

Propriétaires, méfiez-vous : Un Québécois sur quatre affirme avoir rencontré des problèmes après avoir emménagé dans sa maison

Publié le par Service des communications

Propriétaires, méfiez-vous : Un Québécois sur quatre affirme avoir rencontré des problèmes après avoir emménagé dans sa maison -

Propriétaires, méfiez-vous : Un Québécois sur quatre affirme avoir rencontré des problèmes après avoir emménagé dans sa maison

Chaque printemps, le marché immobilier est en pleine effervescence. Les propriétaires profitent souvent de cette période pour planifier leur investissement en rénovation et en entretien annuel. Bien que tous les propriétaires rêvent de suivre la tendance en décoration, un nouveau sondage Léger, réalisé pour le compte d'Allstate du Canada, laisse plutôt supposer que ce sont les tâches d'entretien de la maison qui devraient se retrouver en tête de liste. En effet, selon les résultats du sondage, plus de la moitié (58 %) des propriétaires planifient de rénover leur résidence au cours de la prochaine année. Plus particulièrement, près du tiers (32 %) affirment que les travaux qu'ils entreprendront sont d'ordre esthétique.