Permis de bâtir, juin 2017

Publié le par Service des communications

Sujet(s): Immobilier

Source: Statistique Canada

Permis de bâtir, juin 2017

En juin, la valeur des permis de bâtir délivrés par les municipalités canadiennes a augmenté de 2,5 % par rapport à mai pour s'établir à 8,1 milliards de dollars, ce qui représente la deuxième valeur en importance jamais enregistrée. À l'échelle nationale, cette hausse est principalement attribuable à la croissance des intentions de construction de logements multifamiliaux et d'immeubles à vocation commerciale. Toutes les composantes ont affiché des hausses en juin, à l'exception des logements unifamiliaux.

 

Provinces et régions métropolitaines de recensement : croissance dans toutes les composantes au Québec

En juin, six provinces ont vu croître la valeur totale des permis de bâtir, et c'est le Québec et le Manitoba qui ont enregistré les hausses les plus marquées. Au cours de la même période, les intentions de construction ont crû dans 14 des 36 régions métropolitaines de recensement (RMR), Toronto, Montréal et Winnipeg venant en tête. La baisse la plus prononcée en juin a été observée à Hamilton (-60,0 %), qui avait connu une hausse marquée en mai.

Au Québec, la valeur des permis a augmenté de 12,3 % pour atteindre 1,5 milliard de dollars en juin, ce qui constitue une quatrième augmentation mensuelle consécutive. Les hausses étaient réparties dans l'ensemble des composantes, et la composante commerciale a enregistré la hausse la plus prononcée (+25,2 %) pour atteindre 308,9 millions de dollars. De plus, les intentions de construction dans la composante industrielle se sont accrues de 32,3 % pour s'élever à 152,3 millions de dollars, ce qui constitue la valeur la plus élevée observée depuis juin 2014. Il s'agit également du troisième mois consécutif pendant lequel les intentions dans ce secteur se sont maintenues à plus de 100 millions de dollars.

Au Manitoba, la valeur des permis de bâtir a progressé de 40,4 % pour s'établir à 318,9 millions de dollars en juin. Cette croissance est principalement attribuable aux hausses observées dans la RMR de Winnipeg.

En effet, la valeur des permis de bâtir a crû de 54,0 % dans la RMR de Winnipeg en juin pour atteindre un sommet inégalé de 255,6 millions de dollars. La valeur des permis de construction résidentielle a augmenté de 16,0 % pour se chiffrer à 137,5 millions de dollars, ce qui représente le cinquième mois pendant lequel la valeur était supérieure à 100 millions de dollars au cours des six derniers mois. La hausse des intentions de construction résidentielle observée dans cette RMR coïncide avec la mise en œuvre des nouvelles redevances de développement par la Ville de Winnipeg. Ces redevances sont entrées en vigueur le 1er mai 2017, ce qui a engendré une croissance du nombre de demandes de permis avant cette date en cours d'approbation par la Ville.

Secteur résidentiel : repli dans la composante des logements unifamiliaux atténué par une hausse dans la composante des logements multifamiliaux

En juin, la valeur des permis de bâtir dans le secteur résidentiel a reculé de 0,9 % pour s'établir à 5,0 milliards de dollars, ce qui représente une quatrième baisse en cinq mois. Ce recul est attribuable essentiellement à un affaiblissement des intentions de construction dans quatre provinces, principalement en Ontario.

Dans la composante des logements unifamiliaux, la valeur des permis de bâtir a reculé de 12,5 % pour se chiffrer à 2,4 milliards de dollars en juin. Sept provinces ont enregistré des baisses, l'Ontario ayant le plus contribué à la diminution.

En revanche, dans la composante des logements multifamiliaux, les intentions de construction ont crû de 12,5 % en juin pour atteindre 2,7 milliards de dollars, ce qui constitue une troisième hausse mensuelle consécutive. Sept provinces ont enregistré des hausses, et c'est l'Ontario et la Colombie-Britannique qui ont connu les augmentations les plus marquées.

Secteur non résidentiel : croissance dans toutes les composantes

En juin, la valeur des permis de construction non résidentielle délivrés par les municipalités s'est établie à 3,0 milliards de dollars, en hausse de 8,8 % par rapport à mai. Il s'agit de la quatrième augmentation mensuelle consécutive dans ce secteur. Des cinq provinces qui ont affiché des hausses, seuls l'Ontario, le Québec et le Manitoba ont enregistré une croissance dans les trois composantes du secteur non résidentiel.

Dans la composante commerciale, la valeur des permis a progressé de 13,0 % pour s'établir à 1,7 milliard de dollars en juin, ce qui représente une deuxième hausse mensuelle consécutive. Cette croissance est en grande partie attribuable à une augmentation des intentions de construction d'immeubles de bureaux et de résidences pour étudiants en Ontario.

Dans la composante industrielle, la valeur des permis de bâtir délivrés a crû de 6,3 % pour se fixer à 573,5 millions de dollars en juin, ce qui constitue une quatrième hausse mensuelle consécutive. La croissance observée à l'échelle nationale est principalement attribuable à une hausse des intentions de construction de bâtiments rattachés à l'entretien et s'est concentrée au Québec.

La composante institutionnelle a connu une croissance de 2,1 % pour atteindre 749,3 millions de dollars en juin, et quatre provinces ont affiché des hausses. Cette croissance découle principalement des intentions de construction d'établissements d'enseignement et d'hôpitaux en Ontario.

Deuxième trimestre de 2017

Les municipalités canadiennes ont délivré pour 23,0 milliards de dollars de permis de bâtir au deuxième trimestre de 2017, ce qui représente une hausse de 10,4 % comparativement au deuxième trimestre de 2016. Toutes les composantes ont affiché des hausses à l'exception de la composante institutionnelle.

La valeur des permis de bâtir dans le secteur résidentiel a augmenté de 11,0 % du deuxième trimestre de 2016 au deuxième trimestre de 2017, pour atteindre 14,7 milliards de dollars. Cette hausse est principalement attribuable à la composante des logements multifamiliaux. La valeur des permis de bâtir dans le secteur non résidentiel a crû de 9,3 % pour se chiffrer à 8,4 milliards de dollars, et cette hausse s'explique en grande partie par la composante industrielle.

0 Réponse à “Permis de bâtir, juin 2017”

Laisser un commentaire