L'activité économique est restée essentiellement inchangée

Publié le par Association des Propriétaires du Québec

Sujet(s): Divers,

Source: Statistiques Canada

L'activité économique est restée essentiellement inchangée
L'activité économique est restée essentiellement inchangée en mai, après avoir connu deux légères hausses consécutives de 0,1 % en mars et en avril. Pour un troisième mois d'affilée, la production de biens a reculé (-0,5 %) en mai, éclipsant la hausse observée dans les services (+0,2 %). À l'exception d'une légère croissance dans le secteur de la fabrication, les principaux secteurs producteurs de biens, soit l'extraction minière, pétrolière et gazière et la construction, ont reculé en mai. Du côté des services, les plus importantes progressions ont été enregistrées dans le commerce de gros, le secteur de la finance et l'administration publique. Le commerce de détail a été à la baisse.

cliquez sur le bouton droit pour sauvegarder le graphique.

Recul de la production du secteur de l'énergie

Le secteur de l'énergie s'est replié de 1,5 % en mai, après avoir baissé de 1,0 % en avril. Tant l'extraction (-1,3 %) que l'exploration pétrolière et gazière (-7,8 %) ont reculé. Des fermetures temporaires dans les champs pétrolifères de la côte Est ainsi que la réduction des activités dans les sables bitumineux ont fait régresser la production de pétrole brut et non conventionnel. Malgré ces récents revers, le niveau de production de pétrole et de gaz naturel est demeuré supérieur d'environ 3 % à celui affiché en 2005. La production de gaz naturel était à la hausse. La production d'électricité (-0,3 %) et la distribution de gaz naturel (-2,0 %) ont aussi toutes deux reculé.


Note aux lecteurs

Les données mensuelles sur le produit intérieur brut (PIB) par industrie sont des estimations selon des indices de volume en chaîne dont l'année de référence est 1997. Cela signifie que les estimations pour chaque industrie et agrégat sont obtenues à partir d'un indice enchaîné de volume multiplié par la valeur ajoutée de l'industrie en 1997. Pour la période allant de 1997 à 2002, les estimations mensuelles sont ajustées en fonction des indices de volume Fisher enchaînés annuellement pour le PIB, obtenus à partir des tableaux d'entrées-sorties en prix constants. Pour la période commençant en janvier 2003, on établit les estimations en enchaînant un indice de volume Laspeyres à pondération fixe à la période précédente. La pondération fixe est constituée des prix de la production et des intrants de 2002. Cette opération rend les estimations mensuelles du PIB par industrie plus comparables aux données du PIB en termes de dépenses, enchaînées trimestriellement.

Révisions

Dans le présent communiqué sur le PIB mensuel par industrie, les estimations ont été révisées rétrospectivement jusqu'en janvier 2005.

Pour obtenir plus de renseignements sur le PIB mensuel, consultez le nouveau module sur les Comptes économiques nationaux (http://www.statcan.ca/cen).



La production du secteur minier excluant le pétrole et le gaz naturel a régressé de 2,4 %, presque tous les types de minerais affichant des baisses. Une forte augmentation des prix des métaux sur les marchés internationaux a été un des facteurs contribuant à la réduction de la demande extérieure.

cliquez sur le bouton droit pour sauvegarder le graphique.

Troisième déclin mensuel consécutif du secteur de la construction

Le secteur de la construction a reculé pour un troisième mois consécutif en mai (-1,2 %), entraîné à la baisse par un recul de 3,7 % dans la construction résidentielle. Des baisses ont été enregistrées dans la construction de tous les types de nouveaux domiciles, mais une recrudescence des travaux de rénovations a tempéré ce recul. La construction de bâtiments non résidentiels a baissé de 0,5 %, la construction de bâtiments industriels et publics ayant tous deux fléchi. Seuls les travaux de génie et de réparations ont progressé (+0,2 %).

Progression de l'activité dans le secteur de la fabrication

Le secteur de la fabrication a progressé de 0,1 % en mai. Il s'agit d'une première hausse après quatre mois de repli. Parmi les 21 grands groupes, 10 étaient à la hausse, ceux-ci représentant 36 % de la production manufacturière totale. Les plus importantes augmentations ont été enregistrées dans la production de produits chimiques, de produits en plastique et en caoutchouc, de vêtements et de machines. Les reculs les plus importants ont été enregistrés dans la fabrication de produits en métal, de véhicules automobiles et de produits du bois.

cliquez sur le bouton droit pour sauvegarder le graphique.

La progression du secteur de la fabrication n'a pas été suffisante pour contrebalancer les baisses observées dans le secteur de l'extraction minière, pétrolière et gazière (-2,3 %) et dans les services publics (-0,5 %), ce qui a entraîné une baisse de la production industrielle de 0,5 %. Aux États-Unis, la production industrielle s'est accrue de 0,1 %, les secteurs de la fabrication, des mines et des services publics ayant tous les trois été à la hausse.

Le commerce de gros poursuit son expansion

Le commerce de gros a poursuivi son expansion en mai (+0,9 %) pour un sixième mois consécutif. Les ventes de produits automobiles, de machines et de fournitures électroniques, ainsi que de matériaux de construction ont contribué le plus à cette augmentation. Par ailleurs, le commerce de détail a reculé de 0,6 % après avoir connu deux fortes hausses mensuelles consécutives. Ce sont les détaillants de produits automobiles et les supermarchés qui ont contribué le plus à la baisse d'activité en mai. Les détaillants de meubles, d'accessoires de maison et d'appareils électroniques ainsi que les magasins de marchandises diverses, incluant les grands magasins, ont connu les plus fortes hausses d'activité.

Les activités bancaires et boursières sont à la hausse

Les activités dans le secteur financier se sont accrues de 0,3 % en mai. Les activités bancaires ont connu une hausse de 0,6 %, grâce à la croissance de leurs revenus ainsi qu'à la hausse du volume des opérations boursières. Cependant, une chute des ventes de fonds mutuels, qui s'étaient accrues de façon appréciable en avril, a entraîné une baisse de 1,1 % des activités des courtiers en valeurs mobilières. Les services de courtage immobiliers (+2,6 %) ont repris le terrain perdu en avril, à la suite de la reprise des reventes de maisons.

Autres secteurs

Pour un deuxième mois d'affilée, les activités du Recensement de 2006 ont fait fortement progresser le secteur de l'administration publique fédérale, excluant la défense (+1,3 %).

Les industries liées au tourisme, telles que l'hébergement, la restauration et le transport aérien, ont bénéficié du nombre accru de visiteurs étrangers séjournant au Canada pour plus d'une journée.

Données stockées dans CANSIM : tableaux 379-0017 à 379-0022.

Définitions, source de données et méthodes : numéro d'enquête 1301.

Le numéro de mai 2006 de Produit intérieur brut par industrie, vol. 20, no 5 (15-001-XIF, gratuit) est maintenant accessible sur notre site Web à partir de la page Nos produits et services.

Les données sur le produit intérieur brut par industrie pour juin seront diffusées le 31 août.

Pour obtenir plus de renseignement ou pour commander des données, communiquez avec l'agent de diffusion en composant sans frais le 1 800 887-IMAD (imad@statcan.ca). Pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec Bernard Lefrançois au (613) 951-3622, Division des comptes des industries.

Produit intérieur brut mensuel par industrie aux prix de base en dollars enchaînés (1997) 

 

Décembre 2005r

Janvier 2006r

Février 2006r

Mars 2006r

Avril 2006r

Mai 2006p

Mai 2006

Mai 2005 mai 2006

 

Données désaisonnalisées

 

var. mensuelle en %

en millions de dollars¹

var. en %

Ensemble des industries

0,4 

0,2 

0,3 

0,1 

0,1 

-0,0 

1 096 774

2,6 

Industries productrices de biens

0,7 

-0,5 

0,5 

-0,4 

-0,3 

-0,5 

342 416

0,7 

Agriculture, foresterie, pêche et chasse

-0,8

1,5

0,7

-0,3

0,3

0,4

25 557

2,4

Extraction minière et extraction de pétrole et de gaz

0,7

-2,5

-0,1

0,7

-0,5

-2,3

39 455

-0,8

Services publics

0,8

-4,9

4,7

-0,7

-1,1

-0,5

26 756

-2,8

Construction

0,9

0,9

1,1

-0,7

-0,3

-1,2

66 134

4,3

Fabrication

0,7

-0,1

-0,2

-0,5

-0,2

0,1

183 900

0,2

Industries productrices de services

0,3 

0,5 

0,3 

0,4 

0,3 

0,2 

755 441

3,5 

Commerce de gros

1,4

1,9

0,5

0,2

0,3

0,9

72 169

8,0

Commerce de détail

0,3

1,1

0,3

1,3

1,4

-0,6

65 321

6,0

Transport et entreposage

0,7

-0,1

0,3

0,5

0,4

-0,1

53 608

3,8

Industrie de l'information et industrie culturelle

-0,2

0,7

0,1

0,0

-0,2

0,2

44 801

1,2

Intermédiaires financiers, assurances et services immobiliers

0,2

0,5

0,4

0,3

0,2

0,3

220 031

3,5

Services professionnels, scientifiques et techniques

0,1

0,3

0,1

0,3

-0,2

0,0

46 460

1,1

Services administratifs et gestion de déchets

0,3

0,4

0,1

0,7

0,5

0,3

24 654

3,9

Services d'enseignement

-0,1

0,2

-0,0

-0,4

0,3

-0,0

47 324

1,3

Soins de santé et assistance sociale

0,1

0,3

0,2

0,4

0,0

0,2

63 373

3,0

Arts, spectacles et loisirs

0,8

-2,0

-0,4

1,9

2,2

-1,5

9 786

4,6

Hébergement et services de restauration

0,5

0,5

0,2

0,7

-0,9

0,6

23 792

3,2

Autres services, sauf les administrations publiques

0,3

0,1

0,3

0,2

-0,0

0,1

26 303

1,6

Administrations publiques

0,2

0,4

0,2

0,2

0,5

0,5

60 006

3,0

Autres agrégations

 

 

 

 

 

 

 

 

Production industrielle

0,7

-1,1

0,3

-0,3

-0,3

-0,5

251 384

-0,4

Fabrication de biens non durables

0,1

0,3

-1,2

-0,1

0,1

0,8

72 781

-1,1

Fabrication de biens durables

1,2

-0,3

0,4

-0,8

-0,3

-0,4

110 878

1,0

Secteur des entreprises

0,5

0,2

0,4

0,1

0,1

-0,1

934 719

2,6

Secteur non commercial

0,1

0,3

0,1

0,0

0,3

0,3

162 586

2,5

Secteur des technologies de l'information et des communications

-0,5

1,4

0,3

0,5

0,4

-0,2

63 480

4,1

Secteur de l'énergie

0,5

-3,0

1,8

0,6

-1,0

-1,5

64 185

-0,3

r

données révisées

p

données provisoires

1.

En millions de dollars enchaînés (1997), désaisonnalisées au taux annuel.


0 Réponse à “L'activité économique est restée essentiellement inchangée”

Laisser un commentaire