Mises en chantier: progression au Canada mais diminution au Québec

Publié le par Association des Propriétaires du Québec

Sujet(s): Immobilier,

Source: SCHL

Mises en chantier: progression au Canada mais diminution au Québec

Selon la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL), le nombre désaisonnalisé annualisé de mises en chantier d'habitations au Canada s'est quelque peu accru en juillet. Il a augmenté de 100 unités par rapport au mois de juin et atteint 236 500.

"Les bons résultats obtenus le mois passé sont attribuables à la performance du segment des logements collectifs en Ontario et en Colombie-Britannique. Cette performance a contrebalancé l'effet des rendements observés dans d'autres provinces du pays. Dans la catégorie des maisons individuelles, le niveau des mises en chantier a continué d'évoluer à la baisse pour toucher en juillet son point le plus bas de l'année", a indiqué Bob Dugan, économiste en chef au Centre d'analyse de marché de la SCHL. "La construction intense d'ensembles résidentiels témoigne de l'intérêt de plus en plus marqué pour les logements de prix relativement abordables. On s'attend néanmoins à ce que la montée des prix et la légère augmentation des taux hypothécaires modèrent la demande d'habitations neuves dans la seconde moitié de 2006."

Le nombre désaisonnalisé annualisé de mises en chantier dans les centres urbains du Canada s'est élevé d'à peine 0,5 % par rapport à juin, pour se situer à 202 100. Il a avancé de 3,9 % et atteint 112 900 dans la catégorie des logements collectifs, tandis qu'il a fléchi de 3,5 % pour s'établir à 89 200 dans celle des maisons individuelles.

En juillet, le nombre de mises en chantier d'habitations en milieu urbain a crû dans deux des cinq régions du pays en regard du mois précédent. La plus forte progression a été enregistrée en Colombie-Britannique, où l'activité s'est accélérée de 21,9 %. Vient ensuite l'Ontario, avec un taux de croissance de 4,2 %. Le nombre de mises en chantier en milieu urbain a diminué de 2,2 % dans la région de l'Atlantique, de 9,4 % dans celle des Prairies et de 10,5 % au Québec.

On évalue à 34 400 le nombre désaisonnalisé annualisé de mises en chantier dans les régions rurales du Canada pour le mois de juillet.

En chiffres réels, le cumul annuel des mises en chantier d'habitations dans l'ensemble du pays dépasse de 3,1 % celui des sept premiers mois de 2005. Dans les centres urbains, il affiche une avance de 2,6 %, grâce à des hausses de 4,3 % dans le segment des logements collectifs et de 0,9 % dans celui des maisons individuelles.

La Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) est l'organisme national responsable de l'habitation au Canada, et ce depuis plus de 60 ans. La SCHL veille à ce que les Canadiens aient accès à un large éventail de logements de qualité, à coût abordable, et elle favorise la création de collectivités et de villes dynamiques et saines partout au pays. Pour en savoir davantage, veuillez consulter le site www.schl.ca ou composer le 1-800-668-2642.

0 Réponse à “Mises en chantier: progression au Canada mais diminution au Québec”

Laisser un commentaire