La baisse du marché de l'habitation aux États-Unis n'est pas encore terminée

Publié le par Association des Propriétaires du Québec

Sujet(s): Immobilier,

La baisse du marché de l'habitation aux États-Unis n'est pas encore terminée

Il serait encore vraiment trop tôt pour entrevoir une fin de la baisse du marché de l'habitation aux États-Unis, mais il y a des signes encourageants depuis quelques semaines qui pourraient sonner finalement une fin de cette dépression.

Ces commentaires proviennent du dernier rapport Perspectives du secteur immobilier, publié par Études économiques Scotia. Les ventes de propriétés neuves et existantes ont atteint un nouveau creux cyclique de 5,4 millions d'unités annualisées en juin et ont diminué d'environ 35 % par rapport à leur sommet atteint à la fin de 2005, mais le déclin s'est atténué depuis le printemps dernier. La chute des prix des maisons connaît un ralentissement et dans certaines régions, on a remarqué une certaine reprise des ventes.

Adrienne Warren, économiste principale à Études économiques Scotia, a déclaré : « Toutefois, la possibilité qu'il y ait un redressement significatif des ventes résidentielles est limitée, étant donné que la flambée du prix de l'essence et la hausse du chômage exercent une pression considérable sur le crédit des ménages. »

« Les salaires réels continuent de baisser d'une année à l'autre depuis le mois de novembre dernier et la confiance des consommateurs se maintient à son point le plus bas depuis 16 ans. »

Dans ce rapport, on note aussi que, contrairement à la situation qui prévaut aux États-Unis, peu d'indices laissent présager une situation excédentaire significative au Canada. Le marché de la revente au Canada, entre autres, est également en hausse.

0 Réponse à “La baisse du marché de l'habitation aux États-Unis n'est pas encore terminée”

Laisser un commentaire