MISES EN CHANTIER AU QUÉBEC EN JUILLET

Publié le par Association des Propriétaires du Québec

Sujet(s): Immobilier,

Source: SCHL

MISES EN CHANTIER AU QUÉBEC EN JUILLET
Selon les résultats du dernier relevé mensuel effectué par la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), la construction résidentielle a augmenté au Québec, au cours du mois dernier, dans les centres de 10 000 habitants et plus. Au total, 3 860 habitations ont été mises en chantier en juillet 2010, comparativement à 3 458 un an auparavant. « La hausse des mises en chantier observée en juillet représente la plus faible augmentation depuis le début de l’année. Le marché du neuf, tout comme l’a fait celui de la revente précédemment, ralentira vraisemblablement au cours des prochains mois, ce qui est conforme à nos prévisions », affirme Francis Cortellino, analyste principal de marché à la SCHL. Le niveau désaisonnalisé annualisé de ce même mois (46 900) représente d’ailleurs un régime moins élevé que celui du mois de juin (47 100).

La hausse de l’activité résidentielle en juillet tient essentiellement aux logements collectifs, segment dans lequel les mises en chantier sont passées de 2 128, en juillet 2009, à 2 665, un an plus tard, soit une augmentation de 25 %. Une analyse plus approfondie des données indique toutefois une dynamique opposée : pendant que la construction d’appartements locatifs et de maisons jumelées et en rangée diminuait, celle d’appartements en copropriété enregistrait un fort gain (1 576 en 2010, 866 en 2009). Les RMR de Montréal et de Québec sont d’ailleurs les principales responsables de cette hausse sur le marché de la copropriété. Pour leur part, les autres grands centres urbains ont tous enregistré des baisses au chapitre des mises en chantier de logements collectifs, à l’exception de Sherbrooke, où plusieurs unités locatives ont été entamées.

Les mises en chantier de maisons individuelles ont quant à elles diminué de 10 % comparativement au mois de juillet 2009, quatre des six RMR de la province ayant accusé des pertes. Selon l’enquête, les régions de Trois-Rivières et de Sherbrooke ont présenté les baisses les plus notables (-30 % et -15 % respectivement). Gatineau affiche la plus forte hausse (+19 %).

Tout comme à l’image de la province, la construction était en hausse dans les grandes agglomérations de recensement (AR). Néanmoins, les résultats étaient disparates d’un centre à l’autre, aucune croissance des mises en chantier n’ayant été observée dans trois des cinq AR du Québec.

Après les sept premiers mois de l’année, les mises en chantier dans les centres urbains du Québec (10 000 personnes et plus) ont progressé de 31 % par rapport à la même période en 2009. Ce résultat traduit l’évolution des mises en chantier dans le segment des logements collectifs (+38 %) et, dans une moindre mesure, dans celui des maisons individuelles (+20 %).

0 Réponse à “MISES EN CHANTIER AU QUÉBEC EN JUILLET”

Laisser un commentaire