Le bon voisinage

Publié le par Association des Propriétaires du Québec

Sujet(s): Environnement,

Source: Le Locataire

Le bon voisinage
Les bruits provoqués par la tondeuse, la musique forte, les propos échangés à haute voix, la télévision qui hurle, le claquement des portes ou même le petit dernier du logement d'en-dessous qui pratique ses leçons de violon le samedi matin, sont souvent sources de conflits entre les locataires d'un même immeuble.

Même si les êtres humains ont appris à tolérer un certain niveau de bruit, conséquence inévitable de la vie urbaine, il y a des limites au bruit que vous devez endurer.

Dans un premier temps, vous devriez aller voir les personnes responsables du bruit pour leur faire part de la problématique. Peut-être ne se sont-ils pas rendus compte que leurs activités étaient bruyantes et un simple rappel suffira.

La gestion du bruit exige la collaboration de toutes les parties en cause. Apprenez à connaître vos voisins et entretenez de bons contacts avec eux. Cela peut mener à une solution. Vous pouvez aussi discuter avec les autres voisins pour envisager une stratégie commune. Soyez calme et raisonnable en leur parlant. Allez-y avec tout le doigté dont vous êtes capable.

Il existe quelques trucs pour atténuer le bruit qui cause bien des désagréments tels que:

- Vous pouvez écouter de la musique ou utiliser votre cinéma-maison, mais ne disposez pas vos appareils électroniques trop près du mur vous séparant du voisin car ce dernier risque d’entendre aussi votre film, sans les images!
- L’utilisation de chaussures à talons peut déranger, car les talons tapent le plancher.
- Afin de ne pas déranger vos voisins d’en dessous vous pourriez poser des feutres sous vos meubles et vos chaises afin de déplacer ces derniers sans bruit.

Soyez réceptifs aux commentaires de vos voisins. Par ailleurs, toutes les personnes impliquées doivent comprendre que les enfants ont le droit de se comporter comme des enfants. Soyez indulgents envers eux. Vous aussi, avez déjà couru dans la maison tôt le matin.

Si vous organisez une fête, il serait bien courtois d'indiquer aux autres occupants de l'immeuble à quel moment elle aura lieu . Et pourquoi ne pas les y inviter?

Livrez-vous à des activités bruyantes, comme passer l'aspirateur, déplacer des meubles ou faire des réparations à des heures jugées raisonnables.

Si les discussions avec vos voisins ne parviennent pas à remédier à la situation, vous n'avez d'autre choix que de porter plainte auprès du propriétaire, lui rappelant qu'il doit voir à assurer la tranquillité dans son immeuble comme la loi l'exige.

L'adoption d'autres mesures, comme porter plainte aux policiers, ne doit être envisagée qu'en dernier recours.

La jouissance paisible des lieux est un droit et chacun doit la respecter ou la faire respecter en cas de conflits.

0 Réponse à “Le bon voisinage”

Laisser un commentaire