Perspectives du marché de l'habitation 2012-2013 (province de Québec)

Publié le par Association des Propriétaires du Québec

Sujet(s): Immobilier,

Source: SCHL

Perspectives du marché de l'habitation 2012-2013 (province de Québec)
Selon les dernières prévisions effectuées par la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL), l'effet du ralentissement de l'expansion économique sera atténué par les taux d'emprunt toujours avantageux et par la conjoncture démographique, qui continueront de favoriser la construction résidentielle en 2012 et en 2013. Le climat d'incertitude actuel entourant les perspectives économiques à l'étranger suscitera une prudence accrue au Canada et pourrait se traduire par un refroidissement des dépenses des ménages et des investissements privés cette année. Ce contexte, conjugué à l'équilibre accru du marché de la revente, devrait modérer la demande de logements neufs.

« Dans les années à venir, les facteurs démographiques soutiendront le marché de l'habitation au Québec, mais ils auront aussi pour effet d'en changer la configuration. L'afflux net soutenu de migrants dans la province aura encore une incidence favorable sur les marchés des logements locatifs et de la revente, mais le nombre de migrants devrait rester stable au cours des prochaines années, car on s'attend à ce que les cibles d'immigration restent à peu près inchangées. En outre, le vieillissement de la population aura un effet grandissant sur la dynamique du marché de l'habitation au Québec, car les ménages qui avancent en âge devraient se mettre à la recherche d'un nouveau logement susceptible de répondre à leurs besoins changeants, » affirme David L'Heureux, analyse principal de marché à la SCHL.

Le ralentissement de la croissance de l'emploi en 2011, la détente du marché de la revente observée récemment et la tendance qui continue de favoriser les logements collectifs ont entraîné une forte baisse des mises en chantier de maisons individuelles. Même si l'on s'attend à une lente reprise au cours des deux prochaines années, le nombre total de mises en chantier de maisons individuelles s'établira à 15 700 en 2012, pour reculer à 15 000 en 2013. La popularité croissante des logements collectifs, type d'habitation relativement abordable, et la tendance à la densification résidentielle modéreront l'activité dans le segment des maisons individuelles à l'avenir.

Après avoir été soutenues en 2011, les mises en chantier de logements collectifs retrouveront en 2012 et 2013 un rythme plus susceptible de se maintenir. Les mises en chantier dans ce segment devraient se chiffrer à 29 700 cette année et à 27 100 l'année suivante.

Après s'être légèrement repliées l'an dernier, les ventes MLS® augmenteront cette année et les ventes de copropriétés existantes (maisons en rangée ou appartements) se modéreront. On s'attend donc à ce que le nombre de ventes MLS® dépasse 81 300 en 2012 et 82 100 en 2013.

La demande relativement stable de logements existants, conjuguée à la hausse de l'offre, a atténué ces derniers trimestres les pressions exercées sur les prix, une tendance qui devrait se poursuivre à court terme. Le retour à un marché plus équilibré se traduira par un ralentissement de la progression des prix de revente en 2012 et 2013. Selon les prévisions, le prix MLS® moyen s'établira à 271 600 $ en 2012, puis montera à 277 800 $ en 2013.

0 Réponse à “Perspectives du marché de l'habitation 2012-2013 (province de Québec)”

Laisser un commentaire