La Ville de Montréal établit des critères plus restrictifs aux promoteurs immobiliers à l'arrière des pyramides olympiques

Publié le par Association des Propriétaires du Québec

Sujet(s): Divers,

La Ville de Montréal établit des critères plus restrictifs aux promoteurs immobiliers à l'arrière des pyramides olympiques
''Il est primordial de sauvegarder le boisé de grande valeur et les espaces verts qui se trouvent derrière le village olympique. L'architecture monumentale du bâtiment et son implantation particulière sur le territoire sont des éléments qu'il faut aussi préserver,'' a mentionné M. André Lavalllée, maire de l'arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie, en soulignant la valeur exceptionnelle du secteur du village olympique qui requiert que tout projet de développement soit examiné à partir de critères aussi exceptionnels.

Le projet, au départ, devait permettre des tours d'habitation avec la construction de plus de 1 800 logements. Avec l'adoption d'un nouveau règlement, le projet devra être beaucoup plus modeste.

À une séance régulière du conseil d'arrondissement, une résolution a été adoptée qui donne le mandat aux services de l'aménagement urbain de l'arrondissement et de la Ville de Montréal, de revoir le projet de développement derrière le village olympique à la lumière de nouveaux paramètres.

Avec cette décision municipale, les promoteurs du projet devront préserver l'intégralité du boisé, maintenir un espace libre d'une largeur minimale de 50 mètres entre les pyramides et les nouvelles constructions, aménager une bande verte en interface avec le parcours du golf ainsi que voir à conserver dans le domaine public de la ville, du golf, du champ de pratique actuel et du terrain municipal situé entre la rue Viau et le massif de conifères.

''De plus, le conseil d'arrondissement a aussi modifié son Règlement d'urbainisme relativement au Plan d'implantation et d'intégration architecturale (PIIA) qui vise l'élaboration d'objectifs et de critères d'aménagement additionnels pour le secteur du village olympique et des parcelles qui le ceinturent, soit entre la rue Sherbrooke et le golf municipal de la rue Viau au boulevard de l'Assomption. Ces critères forment un outil d'encadrement qui favorise la conservation et la mise en valeur du patrimoine bâti, archéologique, paysager et naturel.

0 Réponse à “La Ville de Montréal établit des critères plus restrictifs aux promoteurs immobiliers à l'arrière des pyramides olympiques”

Laisser un commentaire