Hausse de 29 % des mises en chantier au Québec en mars

Publié le par Association des Propriétaires du Québec

Sujet(s): Immobilier,

Source: SCHL

Hausse de 29 % des mises en chantier au Québec en mars
Selon les résultats de l'enquête menée en mars par la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL), la construction résidentielle a connu une montée notable au Québec le mois dernier. Le total de 3 308 logements mis en chantier dans les centres urbains de 10 000 habitants et plus représente une hausse de 29 % par rapport à mars 2005. Cette hausse est attribuable à un accroissement important dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal où les mises en chantier ont monté de 45 % par rapport au même mois de l'an dernier. "La construction de logements collectifs, notamment de copropriétés, a été particulièrement forte à Montréal en mars. Ailleurs au Québec, les résultats étaient plutôt variables.", affirme Kevin Hughes, économiste principal à la SCHL.

Dans la catégorie des maisons individuelles, le Québec a enregistré un recul de 10 % en mars, soit 1 177 mises en chantier comparativement à 1 315 en mars 2005. Ce résultat provient d'une diminution dans la région de Montréal, où une baisse de 16 % a conduit à la mise en chantier de terre de 721 maisons individuelles. Les régions de Gatineau (- 17 %) et de Sherbrooke (- 12 %) ont également connu des reculs alors que les autres RMR ont affiché des hausses. Au total, les RMR ont enregistré une baisse de 11 % par rapport à mars 2005. De façon semblable, les agglomérations de 50 000 à 99 999 habitants ont également affiché une baisse en mars (-15 %).

La construction de logements collectifs dans les centres urbains a connu une augmentation importante en mars : 2 131 mises en chantier contre 1 246, en mars 2005. Ce résultat provient d'une hausse significative dans la région de Montréal (1 665 mises en chantier contre 787 en mars 2005). Par ailleurs, le nombre de mises en chantier de logements collectifs était également à la hausse dans les régions de Gatineau, Sherbrooke et Trois-Rivières. Durant cette même période, la RMR de Québec a enregistré une baisse de 32 % des mises en chantier dans cette catégorie, soit 200 logements contre 293 au mois de mars 2005. En ce qui concerne les agglomérations de 50 000 à 99 999 habitants, l'enquête de mars rapporte un recul de 54 % des mises en chantier.

"Manifestement, le marché des logements collectifs nous montre toujours sa vigueur. Et cette vigueur est présente tant sur le plan régional qu'à travers les types de tenure : propriété absolue (maisons jumelées et en rangée), locatif et, bien entendu, la copropriété. Cette forme d'habitation, en plus d'être moins coûteuse qu'une maison individuelle, répond aux besoins et préférences d'une part croissante de la population", poursuit M. Hughes.

Les résultats de mars portent le cumul des mises en chantier dans les centres urbains à 7 698, soit une hausse de 8 % par rapport au premier trimestre de 2005. La hausse est attribuable au dynamisme du marché des logements collectifs. "Il est important de rappeler que ce bilan ne comprend pas les résultats des régions rurales qui, lorsque pris en compte, porteront le solde total à un niveau inférieur à celui du premier trimestre de 2005.", précise M. hughes.

La Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) est l'organisme national responsable de l'habitation au Canada, et ce depuis plus de 60 ans. Elle contribue à améliorer les conditions de vie et le bien-être des Canadiens par l'entremise de quatre secteurs d'activité : le financement de l'habitation, l'aide au logement, la recherche et la diffusion de l'information, et la promotion des exportations. La SCHL veille à ce que les Canadiens aient accès à un large éventail de logements de qualité, à coût abordable, et elle favorise la création de collectivités et de villes dynamiques et saines partout au pays. Pour en savoir davantage, veuillez consulter le site www.schl.ca ou composer le 1-800-668-2642.

0 Réponse à “Hausse de 29 % des mises en chantier au Québec en mars”

Laisser un commentaire