Croissance de l'emploi en mars 2007 au Canada

Publié le par Association des Propriétaires du Québec

Sujet(s): Divers,

Source: Statistiques Canada

Croissance de l'emploi en mars 2007 au Canada

L'emploi en mars a fait un saut estimé à 55 000, poursuivant la tendance à la hausse amorcée en septembre 2006. Malgré cette croissance de l'emploi, le taux de chômage est demeuré inchangé à 6,1 %, en raison de l'augmentation du nombre de personnes sur le marché du travail.

 

 

 

cliquez sur le bouton droit pour sauvegarder le graphique.

Au premier trimestre de 2007, la hausse estimée de l'emploi s'est chiffrée à 158 000, soit la plus forte croissance pour un premier trimestre observée depuis 2002. Les taux de croissance provinciaux au premier trimestre ont été particulièrement importants en Colombie-Britannique, en Alberta et au Nouveau-Brunswick.

En mars, le taux d'emploi a atteint 63,5 %, ce qui représente un sommet inégalé en 31 ans. La hausse en mars est largement attribuable à la vigueur de l'emploi au Québec et en Colombie-Britannique. Dans ces deux provinces comme au Manitoba, les taux d'emploi se sont hissés à des sommets sans précédent.

En Colombie-Britannique, le taux de chômage a diminué pour atteindre un creux sans précédent de 3,9 % en mars.

Le taux d'emploi des femmes adultes a atteint en mars un sommet inégalé de 59,0 %, les femmes continuant de s'imposer comme les principales bénéficiaires de la progression de l'emploi.

La croissance de l'emploi en mars s'est manifestée dans le secteur des services, principalement dans le commerce, dans l'hébergement et la restauration, dans l'information, la culture et les loisirs ainsi que dans les autres services.

cliquez sur le bouton droit pour sauvegarder le graphique.

Les femmes se taillent la part du lion de la croissance de l'emploi en mars

Les femmes de 25 ans et plus ont accaparé la majeure partie de la croissance de l'emploi en mars (+39 000). Les hausses d'emploi soutenues depuis le début de l'année 2006 ont entraîné, chez les femmes adultes, une escalade de niveaux record du taux d'emploi, qui a atteint un sommet inégalé de 59,0 % en mars. Au cours des 12 derniers mois, les femmes adultes ont profité d'une progression de l'emploi (+3,8 %) plus de deux fois supérieure à celle observée chez les hommes adultes (+1,7 %). La croissance de l'emploi chez les jeunes est demeurée plus modeste, s'étant établie à 1,2 %.

Au Canada, le taux d'activité, soit la proportion de la population en âge de travailler qui occupe un emploi ou qui en cherche un, a bondi de 0,6 point de pourcentage depuis octobre 2006 pour atteindre 67,7 % en mars. Cette forte poussée s'explique principalement par l'augmentation du nombre de femmes au sein de la population active.

Les femmes de 55 ans et plus ont enregistré un taux d'emploi record de 25,8 % en mars. Bien que le taux d'emploi des femmes âgées de 25 à 54 ans progresse depuis plusieurs décennies, la tendance à la hausse du taux d'emploi chez les femmes plus âgées s'est amorcée en 1997. Les hommes plus âgés ont connu, eux aussi, une augmentation du taux d'emploi au cours de cette même période.

Le secteur des services propulse la croissance de l'emploi

En mars, la croissance de l'emploi dans le secteur des services (+66 000) a plus que compensé la faiblesse du secteur de la production des biens. Les plus fortes hausses dans le secteur des services ont été observées en Ontario (+26 000), au Québec (+19 000) et en Alberta (+19 000).

L'augmentation de l'emploi dans le commerce a été estimée à 27 000 en mars, et près de la moitié de cette hausse est survenue en Alberta (+12 000). Le commerce de gros a été le principal facteur à l'origine de cette croissance durant le mois, l'activité ayant possiblement augmenté à la suite de la grève des travailleurs de la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada qui s'est terminée en février.

L'emploi dans l'industrie de l'hébergement et de la restauration s'est élevé de 15 000 en mars, une hausse attribuable aux services d'hébergement. Au cours de la dernière année, l'industrie de l'hébergement et de la restauration a connu une croissance de l'emploi de 8,8 %. Il s'agit de la croissance la plus vigoureuse constatée parmi les différentes industries de services. L'Ontario a été à l'origine de plus de la moitié de cette hausse.

Le taux de chômage atteint un creux sans précédent en Colombie-Britannique

Pour un troisième mois d'affilée, le taux de chômage en Colombie-Britannique a fléchi pour atteindre un creux record. En mars, le taux de chômage s'est replié pour passer à 3,9 %. En Colombie-Britannique, la hausse de 13 000 emplois en mars a porté la progression totale du premier trimestre à 47 000 (+2,1 %). Le taux d'emploi s'est établi à 63,8 % en mars, soit son niveau le plus élevé depuis trois décennies.

L'emploi dans le secteur de la fabrication a continué de montrer des signes de vigueur en Colombie-Britannique, ayant progressé de 11 000 en mars et de 25 000 depuis août 2006. L'économie de la province a également profité des fortes hausses observées dans le secteur de l'information, de la culture et des loisirs (+18 000 ou +17 %) au cours des trois premiers mois de l'année.

En mars, l'emploi au Québec a grimpé de 29 000 selon les estimations, sa plus forte hausse mensuelle depuis mai 2006, de sorte que le taux d'emploi dans la province a augmenté lui aussi pour atteindre 60,8 %, soit son niveau le plus élevé depuis trois décennies. Les hausses de l'emploi en mars se sont réparties dans diverses branches d'activité. Le taux de chômage au Québec s'est légèrement replié pour se fixer à 7,6 %, tout près de son niveau le plus bas enregistré au cours des 31 dernières années.

En Alberta, l'emploi a peu bougé en mars, marquant un deuxième mois consécutif de faible variation. Le fléchissement de l'emploi dans le secteur des biens (-19 000) a été neutralisé par une hausse du même ordre dans le secteur des services. Il s'agit du premier recul mensuel important dans le secteur de la production des biens depuis mars 2005. L'Alberta conserve le plus bas taux de chômage au pays, se situant à 3,6 %.

Toujours en mars, la progression de l'emploi au Manitoba, estimée à 3 100, s'est surtout manifestée dans le secteur de l'hébergement et des services de restauration ainsi que dans celui des services publics. Le taux d'emploi dans la province a atteint un sommet sans précédent de 66,3 %. Au premier trimestre de 2007, l'emploi a augmenté de 6 000 (+1,0 %), principalement dans le secteur des biens.

En mars, l'emploi a peu varié dans l'ensemble en Ontario, la croissance observée dans le secteur des services ayant été partiellement contrebalancée par le repli du secteur de la production des biens. Depuis le début de l'année, l'emploi a progressé de seulement 0,4 %, soit un taux de croissance nettement inférieur à celui du pays (+0,9 %).

Dans le Nord, la proportion de la population de 15 ans et plus qui travaille demeure élevée. Au Nunavut, le taux d'emploi a augmenté pour atteindre 63,1 % en mars, comparativement à 55,6 % un an plus tôt (moyenne mobile de trois mois). Le taux d'emploi des Territoires du Nord-Ouest (75,0 %) de même que celui du Yukon (67,3 %) sont demeurés presque inchangés par rapport à mars l'an dernier.

Hausses salariales dans plusieurs provinces

Au cours des trois premiers mois de 2007, le salaire horaire moyen estimatif au Canada a augmenté de 2,4 % par rapport à la même période l'année précédente, surpassant la hausse de 1,6 % de l'Indice des prix à la consommation enregistrée au cours de la dernière période comparable.

L'effervescence du marché du travail en Alberta a continué d'exercer de la pression sur les salaires dans la province, qui ont augmenté de 5,4 % au premier trimestre de 2007 par rapport à la même période l'année précédente. Ces hausses ont été tempérées par une croissance des prix à la consommation de 4,5 %. Dans la même veine, la hausse du salaire horaire moyen de 3,6 % observée en Colombie-Britannique a été érodée par une augmentation des prix de 2,2 %.

Les Néo-Brunswickois et les Manitobains ont également tiré parti de hausses salariales tangibles au premier trimestre de 2007. Au Nouveau-Brunswick, la hausse salariale moyenne s'est chiffrée à 3,8 %, ce qui dépasse largement la croissance de 0,6 % des prix à la consommation. Le Manitoba a aussi connu une hausse appréciable du salaire horaire moyen (+4,4 %), qui s'est accompagnée d'une augmentation des prix de 1,8 %.

Nota : Les estimations tirées de l'Enquête sur la population active (EPA) sont fondées sur un échantillon et sont donc sujettes à la variabilité d'échantillonnage. Les estimations visant de petites régions géographiques ou de petites branches d'activité seront associées à une variabilité plus importante. Pour une explication de la variabilité d'échantillonnage des estimations et de la méthode d'évaluation de cette variabilité à l'aide de l'erreur-type, veuillez consulter la section de la publication Information sur la population active (71-001-XWF, gratuite) traitant de la qualité des données.

Données stockées dans CANSIM : tableaux 282-0001 à 282-0042, 282-0047 à 282-0064 et 282-0069 à 282-0099.

Définitions, source de données et méthodes : numéro d'enquête 3701.

Paraît à 7 h sur notre site Web sous le module Le Quotidien.

Un résumé plus détaillé, Information population active (71-001-XWF, gratuit), est maintenant accessible pour la semaine se terminant le 17 mars. À partir du module Publications de notre site Web, sous Publications Internet gratuites, choisissez Travail. Des prix de réseau et de gros sont offerts sur demande. Le CD-ROM Revue chronologique de la population active, 2006 (71F0004XCB, 209 $) est maintenant en vente.

Il est également possible de consulter en ligne des tableaux de données. À partir du module Par sujet de notre site Web, choisissez Travail.

0 Réponse à “Croissance de l'emploi en mars 2007 au Canada”

Laisser un commentaire