Enfin une ville de Montréal plus propre mais pas au détriment des propriétaires d'immeubles à revenus locatifs

Publié le par Association des Propriétaires du Québec

Sujet(s): Environnement,

Enfin une ville de Montréal plus propre mais pas au détriment des propriétaires d'immeubles à revenus locatifs
L'Association des propriétaires du Québec (APQ) est heureuse de constater que la ville de Montréal, Monsieur Gérald Tremblay en tête, intensifie ses efforts pour contrer la malpropreté sur son territoire. L'image de Montréal ne peut souffrir du comportement de ses citoyens ou de ses visiteurs, mais pas au détriment des propriétaires d'immeubles.

« Après plusieurs années de plaintes et d'attention médiatique face à la malpropreté, les élus sont maintenant en réaction face à cette problématique. Ils auraient dû réagir depuis fort longtemps. Ils veulent maintenant imposer des amendes salées aux citoyens entraînant par le fait même des propriétaires d'immeubles à revenus locatifs non responsables du comportement de la population. Ces propriétaires ne peuvent surveiller les gestes de leurs locataires ou des passants », soutient Martin Messier, président de l'APQ

Le volte-face de la ville de Montréal était nécessaire. Les actions, telles que l'ajout de poubelles ou de cendriers, pour assurer la propreté sur le territoire montréalais, seront visibles mais prudence quant à l'émission des amendes. Prioritairement, il faut éduquer et responsabiliser les gens », ajoute en terminant M. Messier.

0 Réponse à “Enfin une ville de Montréal plus propre mais pas au détriment des propriétaires d'immeubles à revenus locatifs”

Laisser un commentaire