Ralentissement des mises en chantier au Québec en mars

Publié le par Association des Propriétaires du Québec

Sujet(s): Immobilier,

Source: SCHL

Ralentissement des mises en chantier au Québec en mars

Selon les résultats du dernier relevé mensuel effectué par la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL), la construction résidentielle a ralenti au Québec, au cours du mois dernier, dans les centres de 10 000 habitants et plus. Au total, 2 966 habitations ont été mises en chantier en mars. Bien qu'il s'agisse d'une
progression de 2 % par rapport au même mois l'an dernier, le rythme est considérablement plus faible qu'au mois de février.

Comme pour le mois de février, la dynamique était différente selon les divers centres. Les mises en chantier ont augmenté de 8 % dans les régions métropolitaines de recensement (RMR), alors qu'elles ont diminué de 68 % dans les plus petites agglomérations (50 000 à 99 999 habitants). Parmi le RMR, la région de Gatineau se distingue avec une progression de 81 %. Les régions de
Montréal (+ 7 %) et de Sherbrooke (+ 55 %) ont également enregistré des augmentations. Alors que l'activité était relativement stable dans les régions de Québec et de Saguenay, la RMR de Trois-Rivières a affiché un recul notable (50 mises en chantier contre 98 en mars 2007).

Pour un troisième mois d'affilée, les mises en chantier de logements collectifs ont progressé de façon importante dans les centres urbains au Québec. Ces mises en chantier ont augmenté de 30 % (2 129 en mars 2008 contre 1 638 en mars 2007). "La forte progression des mises en chantier de logements collectifs au mois de mars est attribuable au dynamisme dans les segments locatif (+48 %) et de la copropriété (+49 %)", note Kevin Hughes, économiste régional à la SCHL.

Les mises en chantier de logements collectifs ont par ailleurs augmenté de 40 % dans l'ensemble des RMR. Les régions de Gatineau (plus de 100 %), de Montréal (+43 %), et de Sherbrooke (+85 %) ont affiché des hausses notables, alors que celle de Trois-Rivières (-58 %) a enregistré un recul important. Pour leur part, les petites agglomérations ont enregistré une baisse de 72 % des mises en chantier de logements collectifs.

L'enquête de mars révèle que les mises en chantier de maisons individuelles ont diminué de 34 % en mars 2008 (837 contre 1 265 un an auparavant). Ce recul est attribuable à celui observé dans la RMR de Montréal, où 521 mises en chantier de cette catégorie ont été recensées comparativement à 841 en mars 2007. Elles ont reculé dans la majorité des RMR et des petites agglomérations (50 000 à 99 999 habitants). "Le contraste entre le dynamisme du segment des maisons individuelles et celui des logements collectifs est semblable à celui observé sur le marché de la revente, et reflète la tendance d'une demande d'habitations plus abordables et adaptées", ajoute Kevin Hughes.

La Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) est l'organisme national responsable de l'habitation au Canada, et ce, depuis plus de 60 ans. Elle contribue à améliorer les conditions de vie et le bien-être des Canadiens par l'entremise de quatre secteurs d'activité : le financement de l'habitation, l'aide au logement, la recherche et la diffusion de l'information, et la promotion des exportations. La SCHL veille à ce que les Canadiens aient accès à un large éventail de logements de qualité, à coût abordable, et elle favorise la création de collectivités et de villes dynamiques et saines partout au pays. Pour en savoir davantage, veuillez consulter le site http://www.schl.ca/ ou composer le 1-800-668-2642

0 Réponse à “Ralentissement des mises en chantier au Québec en mars”

Laisser un commentaire