L'augmentation des prix des logements neufs au Canada a ralenti en février

Publié le par Association des Propriétaires du Québec

Sujet(s): Immobilier,

Source: Statistique Canada

L'augmentation des prix des logements neufs au Canada a ralenti en février

L'augmentation des prix des logements neufs au Canada a ralenti en février, après deux mois consécutifs au cours desquels le taux de croissance s'accélérait. Cette diminution continue une tendance à la baisse qui s'est amorcée en septembre 2006.

À l'échelle nationale, les prix de vente des entrepreneurs ont augmenté de 6,2 % entre février 2007 et février 2008, soit un rythme plus lent que l'augmentation d'une année à l'autre de 6,5 % observée en janvier.

Les prix ont augmenté de 0,3 % entre janvier et février, ce qui a porté l'Indice des prix des logements neufs à 158,1 (1997=100).

À l'échelon régional, le taux d'augmentation des prix a encore été le plus rapide à Saskatoon (+58,3 %), soit l'augmentation annuelle la plus élevée au pays et la plus rapide jamais enregistrée pour cette ville. En février, les prix des logements ont augmenté de 4,3 % par rapport à janvier.

À Regina, l'augmentation d'une année à l'autre était de 28,6 %, en hausse par rapport au taux de croissance annuel de 25,9 % enregistré en janvier. De plus, les prix des logements neufs à Regina ont bondi de 7,0 % de janvier à février. Bon nombre de constructeurs ont déclaré des majorations de prix en raison de l'augmentation des coûts des matériaux et de la pénurie de main-d'oeuvre, qui ont mené à un taux de main-d'oeuvre plus élevé.

Les marchés de Saskatoon et de Regina continuent d'être vigoureux. La demande pour des logements neufs est élevée en Saskatchewan en raison d'un florissant secteur des ressources naturelles et d'efforts intenses pour attirer des migrants afin de répondre à la pénurie de main-d'oeuvre de la province.

À Edmonton, le taux de croissance sur 12 mois a ralenti en février pour atteindre 14,8 %. Il s'agit du septième mois consécutif ayant connu un ralentissement de la croissance.

À Calgary, les prix ont augmenté de 5,2 % entre février 2007 et février 2008, soit un taux légèrement inférieur à l'augmentation d'une année à l'autre de 5,6 % enregistrée en janvier.

Edmonton et Calgary vivent des conditions de marché plus lentes. En raison des migrants qui quittent la province, il y a de nombreuses reventes de maisons dans le marché, ce qui ralentit les ventes de logements neufs. Cela a fait en sorte que les deux villes ont connu des diminutions des prix d'un mois à l'autre. À Edmonton, les prix ont diminué de 0,9 % par rapport à janvier, tandis qu'à Calgary, ils ont fléchi de 0,3 %.

cliquez sur le bouton droit pour sauvegarder le graphique.

Les constructeurs ont déclaré que les prix des matériaux et les coûts de main-d'oeuvre, ainsi que l'augmentation de la demande et des coûts d'aménagement des terrains plus élevés ont contribué à des augmentations sans précédent à Terre-Neuve-et-Labrador et en Nouvelle-Écosse. Les acheteurs de St. John's ont connu une hausse de 12,2 % sur 12 mois. Les acheteurs de maisons à Halifax ont vu les prix augmenter de 11,4 %, soit un taux semblable à celui inscrit en janvier 2008.

Sur la côte Ouest, l'augmentation sur 12 mois pour Vancouver était de 6,6 %. À Victoria, la hausse d'une année à l'autre du prix de vente des entrepreneurs était de 1,6 %, soit la même que celle affichée en janvier.

Pour la première fois en 17 mois, Windsor a enregistré une augmentation des prix d'une année à l'autre de 0,3 % par rapport à février 2007.

Ailleurs en Ontario, les prix de vente des entrepreneurs étaient 4,4 % plus élevés que ceux observés en février 2007 à Toronto et Oshawa et 3,3 % plus élevés à Ottawa–Gatineau.

À Montréal, le taux de croissance sur 12 mois a accéléré pour atteindre 4,7 %, pendant qu'à Québec, les prix ont augmenté de 4,0 %. Dans ces deux villes, un marché compétitif et l'augmentation des coûts des matériaux et de la main-d'oeuvre continuent à représenter les principaux facteurs contribuant aux prix plus élevés.

Données stockées dans CANSIM : tableau 327-0005.

Définitions, source de données et méthodes : numéro d'enquête 2310.

Le numéro du quatrième trimestre de 2007 de la publication Statistiques des prix des immobilisations (62-007-XWF, gratuite) paraîtra bientôt.

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec le Service à la clientèle au 613-951-9606 (prices-prix@statcan.ca), Division des prix. Télécopieur : 613-951-1539.

Indice des prix des logements neufs
  Février 2008 Février 2007 à février 2008 Janvier à février 2008
  (1997=100) variation en %
Canada 158,1 6,2 0,3
Maisons seulement 168,1 6,1 0,3
Terrains seulement 138,6 6,9 0,5
St. John's 148,5 12,2 2,9
Halifax 146,4 11,4 0,0
Charlottetown 120,6 2,4 0,0
Saint John, Fredericton et Moncton 115,4 2,1 -0,4
Québec 152,4 4,0 0,5
Montréal 159,5 4,7 1,0
Ottawa–Gatineau 166,3 3,3 1,3
Toronto et Oshawa 145,3 4,4 0,3
Hamilton 151,9 3,6 0,8
St. Catharines–Niagara 155,2 5,3 1,9
Kitchener 141,1 2,0 -0,1
London 140,4 3,7 0,0
Windsor 103,6 0,3 0,3
Grand Sudbury et Thunder Bay 110,5 6,3 1,2
Winnipeg 172,6 14,5 0,1
Regina 218,7 28,6 7,0
Saskatoon 235,7 58,3 4,3
Calgary 251,4 5,2 -0,3
Edmonton 245,7 14,8 -0,9
Vancouver 123,8 6,6 0,2
Victoria 119,3 1,6 0,0
Nota:  Il est possible de consulter en ligne les subdivisions de recensement qui font partie des régions métropolitaines.

0 Réponse à “L'augmentation des prix des logements neufs au Canada a ralenti en février”

Laisser un commentaire