PERSPECTIVES DU MARCHÉ DE L’HABITATION 2011-2012 (PROVINCE DE QUÉBEC)

Publié le par Association des Propriétaires du Québec

Sujet(s): Immobilier,

Source: Société canadienne d'hypothèques et du logement (SCHL)

PERSPECTIVES DU MARCHÉ DE L’HABITATION 2011-2012 (PROVINCE DE QUÉBEC)

Selon les dernières prévisions effectuées par la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), la croissance de l’économie, les conditions d’emprunt favorables et l’afflux constant de migrants continueront de soutenir le marché québécois de l’habitation au cours des deux prochaines années. En conséquence, 45 700 logements seront mis en chantier en 2011 et 44 000 autres en 2012, selon les prévisions.

L’amélioration de la conjoncture économique mondiale et nationale, qui profite à l’économie du Québec depuis le deuxième semestre de 2009, continuera d’avoir un effet positif cette année et l’an prochain. Les dépenses des ménages et les investissements dans le secteur privé seront vigoureux, ce qui soutiendra la création d’emplois et la demande de logements. Le PIB de la province devrait croître de 2,1 % en 2011 et de 2,3 % en 2012.

«Comme ce fut le cas ces dernières années, divers facteurs démographiques viendront eux aussi soutenir le marché de l’habitation au Québec à l’avenir. Le niveau élevé du solde migratoire de la province continuera d’avoir une incidence favorable sur les marchés des logements locatifs et de la revente. En outre, le vieillissement de la population incitera sans doute les ménages qui avancent en âge à revoir leurs besoins de logement. » note Kevin Hughes, économiste principal à la SCHL pour le Québec.

Selon le scénario de base de la SCHL, les taux hypothécaires affichés resteront stationnaires en 2011, pour ensuite augmenter légèrement en 2012. Cette année, le taux affiché des prêts de un an devrait osciller entre 3,0 et 3,7 % et celui des prêts de trois ans et de cinq ans, entre 3,5 et 5,7 %. En 2012, les taux affichés se situeront dans des fourchettes allant de 3,5 à 5,5 % pour les prêts de un an et de 4,0 à 7,0 % pour les prêts de trois ans et de cinq ans, selon les prévisions

2 Mises en chantier, logements individuels : Ces derniers temps, la construction de maisons individuelles a profité de l’amélioration de la conjoncture économique et financière, de même que de la diminution de l’offre de ce type de logement sur le marché de la revente. Toutefois, la détente du marché de la revente observée récemment a allégé les pressions qui s’exerçaient sur les constructeurs. Environ 18 000 maisons individuelles seront commencées en 2011. L’activité dans ce segment fléchira encore davantage dans les années suivantes, car la tendance veut que l’on construise des logements plus abordables et des ensembles résidentiels de forte densité. La proportion de maisons individuelles parmi les habitations qui sont mises en chantier diminue sans cesse depuis 2001 : cette année-là, leur proportion dépassait 60 %, alors qu’en 2010, elle n’était plus que de 40 %.

Mises en chantier, logements collectifs : Après avoir fortement rebondi en 2010, le nombre de mises en chantier de logements collectifs retrouvera en 2011 et 2012 un rythme plus susceptible de se maintenir. Vu le niveau élevé de l’offre d’appartements en copropriété et le ralentissement de la croissance démographique chez les personnes de

75 ans et plus, lequel continuera de limiter la demande de logements (appartements locatifs) dans les résidences pour personnes âgées, il est inévitable que les mises en chantier de logements collectifs diminueront en 2011. Néanmoins, la tendance favorisant la construction d’ensembles résidentiels contribuera à faire en sorte que leur nombre frôlera la barre des 28 000 unités cette année.

Reventes : En 2011, le MLS® enregistrera un niveau d’activité  semblable à celui de l’an dernier, mais en 2012, le nombre de reventes s’accroîtra. Cette année, les ventes de copropriétés existantes (maisons en rangée ou appartements) seront à nouveau une composante importante de l’activité sur le marché de la revente. On prévoit que plus de 80 000 logements seront vendus par l’entremise du MLS® en 2011 et que 83 600 autres trouveront preneur en 2012.

Prix : Associé au gonflement de l’offre, le repli de la demande de logements existants atténuera les pressions à la hausse qui s’exerceront sur les prix durant l’année qui vient.

Le retour à un marché plus équilibré se traduira par un ralentissement de la progression des prix de revente en 2011 et 2012.

Mettant à contribution plus de 60 ans d'expérience à titre d'organisme national responsable de l'habitation au Canada, la SCHL aide les Canadiens à accéder à un éventail de logements durables, abordables et de qualité. Elle offre également des données, des analyses et des rapports fiables, impartiaux et actuels sur le marché de l’habitation pour aider les consommateurs et le secteur de l’habitation à prendre des décisions importantes. Pour en savoir davantage, composer le 1-800-668-2642.

- 30 -


0 Réponse à “PERSPECTIVES DU MARCHÉ DE L’HABITATION 2011-2012 (PROVINCE DE QUÉBEC) ”

Laisser un commentaire