Permis de bâtir, février 2018

Publié le par Service des communications

Sujet(s): Immobilier

Source: Statistique Canada

Permis de bâtir, février 2018

Après avoir connu une hausse de 5,2 % en janvier, la valeur des permis de bâtir délivrés par les municipalités canadiennes s'est élevée à 8,2 milliards de dollars en février, en baisse de 2,6 %. La composante des logements unifamiliaux et les composantes commerciale et institutionnelle ont enregistré une baisse des intentions de construction en février.

 
 

Secteur résidentiel : la valeur des permis de bâtir de logements unifamiliaux diminue

La valeur des permis de bâtir de logements unifamiliaux a diminué de 1,6 % (-41,3 millions de dollars) en février, ce qui s'explique en grande partie par une diminution des intentions de construction en Ontario, en baisse de 6,9 % (-84,2 millions de dollars) comparativement à janvier. Les régions métropolitaines de recensement (RMR) de Toronto (-13,6 % ou -67,1 millions de dollars) et d'Oshawa (-64,7 % ou -65,7 millions de dollars) ont enregistré les baisses les plus marquées.

À l'échelle du pays, la valeur des permis de bâtir de logements multifamiliaux a augmenté de 1,0 %. En février, six provinces ont enregistré des hausses des intentions de construction, l'Alberta venant en tête. La valeur des permis de bâtir des logements multifamiliaux en Alberta a connu une hausse de 46,9 % (+108,6 millions de dollars), ce qui a essentiellement contrebalancé la baisse de 19,0 % (-109,3 millions de dollars) enregistrée au Québec. Malgré une diminution de 4,2 % en Colombie-Britannique, la valeur des permis de bâtir des logements multifamiliaux dans la RMR de Vancouver a augmenté de 4,2 % pour se fixer à 548,6 millions de dollars. Les intentions de construction de logements multifamiliaux à Vancouver sont demeurées fortes, affichant une valeur de plus de 500 millions de dollars pendant les trois mois suivants.

 

Secteur non résidentiel : diminution dans les composantes commerciale et institutionnelle

En février, la valeur des permis de bâtir pour les structures non résidentielles délivrés par les municipalités s'est établie à 2,9 milliards de dollars, en baisse de 6,6 % par rapport à janvier. La diminution de la valeur des permis enregistrée dans les composantes commerciale et institutionnelle a plus que contrebalancé l'augmentation observée dans la composante industrielle.

Dans la composante commerciale, la valeur des permis a diminué de 8,7 % en février, pour se fixer à 1,5 milliard de dollars, après avoir augmenté de 8,3 % en janvier. Huit provinces ont affiché une baisse. La Colombie-Britannique a fait état de la plus forte diminution (-20,2 %), après avoir enregistré une augmentation marquée en janvier.

Après avoir connu une forte hausse de 19,2 % en janvier, la composante institutionnelle a affiché une diminution de la valeur des permis de 9,7 %, pour se situer à 754,3 millions de dollars en février, principalement attribuable au repli des intentions de construction au Québec, et plus précisément dans la RMR de Montréal. Précédemment à cette diminution, la RMR de Montréal avait enregistré une augmentation de la valeur des permis, qui s'est établie à 158,6 millions de dollars en janvier, la valeur la plus élevée depuis août 2016, en raison de la délivrance de nombreux permis de bâtir pour les établissements d'enseignement.

Dans la composante industrielle, la valeur des permis de bâtir a augmenté de 4,8 % en février pour se situer à 575,0 millions de dollars, à la suite d'une diminution de 19,5 % le mois précédent. Le Québec a connu la plus forte augmentation, suivi de loin de Terre-Neuve-et-Labrador.

 

Provinces : les intentions de construction sont en baisse au Québec et en Ontario, après avoir augmenté en janvier

La valeur totale des permis de bâtir a diminué dans six provinces en février. Le Québec et l'Ontario ont connu les plus fortes baisses, tandis que l'Alberta a déclaré la plus forte augmentation, suivie du Manitoba.

En février, le Québec a enregistré une baisse de la valeur des permis de bâtir, à la suite de deux augmentations mensuelles. L'ensemble des composantes ont enregistré un recul des intentions de construction, sauf la composante industrielle et les logements unifamiliaux. La valeur des permis de bâtir des logements multifamiliaux a affiché la baisse la plus prononcée (-109,3 millions de dollars), principalement en raison des intentions de construction d'immeubles d'appartements dans la RMR de Montréal.

En Ontario, la valeur des permis de bâtir a fléchi de 3,2 % pour se chiffrer à 3,3 milliards de dollars en février, à la suite d'une augmentation importante en janvier (+12,1 %). Toutes les composantes ont enregistré une baisse, à l'exception de la composante industrielle et des logements multifamiliaux. La valeur des permis de bâtir de logements unifamiliaux a affiché la diminution la plus prononcée (-84,2 millions de dollars ou -6,9 %).

L'Alberta a enregistré une hausse de la valeur des permis de bâtir dans toutes les composantes en février, à l'exception des immeubles à vocation commerciale et industrielle. La valeur des permis dans le secteur résidentiel a connu une hausse de 20,5 %, pour se fixer à 838,9 millions de dollars en février, progression qui s'explique principalement par la hausse des intentions de construction de logements multifamiliaux.

0 Réponse à “Permis de bâtir, février 2018”

Laisser un commentaire