Pas de bulle immobilière au Québec

Publié le par Berthold Lévesque

Sujet(s): Immobilier

Source: Journal Le Propriétaire

Pas de bulle immobilière au Québec

Le marché des reventes demeurera stable en 2007 au Québec, selon les chiffres fournis par la SCHL avec comme source le S.I.A. (service inter agences). En 2006, on a enregistré 71 000 transactions et on en prévoit 66 500 en 2007.

Il faut mentionner cependant que le S.I.A représente la moitié des transactions totales au Québec, mais permet quand même d'établir des statistiques fiables.

Le prix moyen des maisons a encore augmenté. Le prix moyen d'une maison au Québec se situait à 196 300 $ en 2006 et on prévoit qu'en 2007, elle en coûtera 202 300 $, toujours dans le marché de la revente.

Dans le marché du neuf, un recul est prévu dans le nombre de mises en chantier. ''Le recul se poursuit, mais pas de chute libre,'' mentionne Kevin J. Hughes, analyste de marché à la SCHL. De 45 000 mises en chantier en 2006, on en comptera environ 40 000 en 2007, soit 10 % de moins.

On prévoit 19 500 mises en chantier (pour tous les types de propriété) à Montréal en 2007 alors que durant la dernière année, en devait en enregistrer 21 000. Depuis 2004, les mises en chantier ont connu des diminutions.

Dans les maisons individuelles, une baisse des mises en chantier est également prévue: 7 500 en 2007 en comparaison de 8 000 en 2006. Dans les logements collectifs, une diminution est prévue également (13 000 mises en chantier en 2006 et prévision de 12 000 en 2007).

Dans le marché des reventes (ensemble du marché), on devrait connaître une légère hausse dans le nombre de transactions pour la région de Montréal. On en a compté 37 900 en 2006 et on en prévoit 38 000 au cours des douze prochains mois.

0 Réponse à “Pas de bulle immobilière au Québec”

Laisser un commentaire