Avec des loyers les plus bas au Canada, il sera toujours difficile de construire de nouveaux logements locatifs conventionnels au Québec

Publié le par Association des Propriétaires du Québec

Sujet(s): Immobilier,

Avec des loyers les plus bas au Canada, il sera toujours difficile de construire de nouveaux logements locatifs conventionnels au Québec
« Il est vrai que les taux d'inoccupation ont diminué dans plusieurs régions du Québec au cours de la dernière année, il est par contre faux de claironner que les loyers augmentent trop au Québec avec une progression d'environ 2,1 % en 2007, en plus de constater que ces mêmes loyers sont encore parmi les plus bas au Canada », laisse savoir le président de l'Association des propriétaires du Québec, Martin A. Messier. L'APQ tenait à réagir aux résultats de l'Enquête de l'automne 2008 sur les logements locatifs, menée par la SCHL.

« En moyenne, les loyers au Québec ont progressé d'environ 2,1 % depuis 2007. La variation estimative des loyers oscillait entre 1 % et 3 % dans les RMR. Selon l'indicateur d'abordabilité de la SCHL, les grands marchés locatifs du Québec seraient toujours les plus abordables du pays », laissait savoir l'organisme fédéral dans son communiqué officiel.

L'Enquête de la SCHL indique aussi que le loyer moyen de deux chambres se situe maintenant à 646 $ par mois pour tout le Québec; 677 $ à Gatineau; 659 $ à Montréal; 653 $ à Québec; 518 $ à Saguenay; 543 $ à Sherbrooke; et 505 $ à Trois-Rivières.

« Il se construit toujours des logement locatifs au Québec mais pas de style conventionnel, alors que les coûts de construction sont trop élevés pour fournir des loyers aux bas taux actuels qu'on connaît au Québec. Tant et aussi longtemps qu'on ne modifiera pas la présente méthode de fixation des loyers de la Régie du logement, qui maintient des loyers aussi bas depuis tant d'années, et que les gouvernements ne trouveront pas le courage politique pour agir, cette situation va perdurer », a conclu le président de l'APQ.

0 Réponse à “Avec des loyers les plus bas au Canada, il sera toujours difficile de construire de nouveaux logements locatifs conventionnels au Québec”

Laisser un commentaire