Section: Immobilier

Permis de bâtir, août 2014

Publié le par Service des communications

Permis de bâtir, août 2014 -

Permis de bâtir, août 2014

La valeur totale des permis de bâtir délivrés par les municipalités canadiennes a diminué de 27,3 % pour se fixer à 6,7 milliards de dollars en août, à la suite de trois mois d'augmentations de 10 % et plus. Le recul affiché en août est principalement le résultat d'une baisse des intentions de construction d'immeubles non résidentiels au Québec et d'immeubles résidentiels en Ontario.

Hausse des ventes résidentielles en août

Publié le par Service des communications

Hausse des ventes résidentielles en août -

Hausse des ventes résidentielles en août

Le nombre de ventes résidentielles conclues par le biais des systèmes MLS® des chambres et associations immobilières au Canada a monté de 1,8 % d'un mois à l'autre en août 2014, ce qui marque la septième augmentation mensuelle d'affilée et le niveau de vente le plus élevé depuis janvier 2010.

Indice des prix des logements neufs, juillet 2014

Publié le par Service des communications

Indice des prix des logements neufs, juillet 2014 -

Indice des prix des logements neufs, juillet 2014

L'Indice des prix des logements neufs (IPLN) était inchangé en juillet, après avoir connu une hausse de 0,2 % en juin. Les augmentations mensuelles de prix dans huit régions métropolitaines ont contrebalancé les baisses enregistrées dans sept autres régions, ce qui a fait en sorte que l'indice était inchangé à l'échelle du Canada.

MISES EN CHANTIER D’HABITATIONS AU QUÉBEC EN AOÛT 2014

Publié le par Service des communications

MISES EN CHANTIER D’HABITATIONS AU QUÉBEC EN AOÛT 2014 -

MISES EN CHANTIER D’HABITATIONS AU QUÉBEC EN AOÛT 2014

Selon  la  Société  canadienne  d’hypothèques  et  de logement (SCHL),  la  tendance  des  mises  en  chantier  d’habitations  dans  les  centres  urbains  du Québec  se  chiffrait  à  32 628  en  août,  comparativement  à  35 401  en  juillet.  Cette  tendance correspond  à  la  moyenne  mobile  de  six  mois  du  nombre  mensuel  désaisonnalisé  et annualisé (DDA) de mises en chantier d’habitations.

UN PRÉJUDICE ÉCONOMIQUE N'EST PAS TOUJOURS NÉCESSAIRE POUR OBTENIR LA RÉSILIATION DU BAIL POUR RETARDS FRÉQUENTS

Publié le par Me Robert Soucy

UN PRÉJUDICE ÉCONOMIQUE N'EST PAS TOUJOURS NÉCESSAIRE POUR OBTENIR LA RÉSILIATION DU BAIL POUR RETARDS FRÉQUENTS -

UN PRÉJUDICE ÉCONOMIQUE N'EST PAS TOUJOURS NÉCESSAIRE POUR OBTENIR LA RÉSILIATION DU BAIL POUR RETARDS FRÉQUENTS

Par un recours introduit le 6 mars 2013, le propriétaire demande la résiliation du bail et l'expulsion du locataire, le recouvrement du loyer (1 400 $)ainsi que le loyer dû au moment de l'audience. Le propriétaire demande de plus la résiliation du bail au motif que le locataire paie fréquemment son loyer en retard. Le propriétaire, à l'audience, reconnaît que le locataire a payé le loyer dû ainsi que les frais judiciaires et qu'aucune somme ne lui est due.