Section: Immobilier

L'ACI révise à la baisse ses prévisions pour le marché de la revente

Publié le par Service des communications

L'ACI révise à la baisse ses prévisions pour le marché de la revente -

L'ACI révise à la baisse ses prévisions pour le marché de la revente

L'Association canadienne de l'immeuble (ACI) a révisé ses prévisions des ventes résidentielles qui seront réalisées par l'entremise des systèmes MLS® des chambres et associations immobilières canadiennes en 2017 et 2018.

Les tendances du marché du logement au Canada, qui continuent d'afficher des divergences considérables d'une région à l'autre, suivent quatre grands thèmes : la Colombie-Britannique, le Grand Golden Horseshoe, les provinces qui dépendent du pétrole et des ressources naturelles, et le reste du pays.

Statistiques de ventes résidentielles Centris® - août 2017 - Mené par la copropriété, le marché immobilier résidentiel montréalais poursuit

Publié le par Service des communications

Statistiques de ventes résidentielles Centris® - août 2017 - Mené par la copropriété, le marché immobilier résidentiel montréalais poursuit -

Statistiques de ventes résidentielles Centris® - août 2017 - Mené par la copropriété, le marché immobilier résidentiel montréalais poursuit

La Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM) vient de publier les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal, établies d'après la base de données provinciale Centris® des courtiers immobiliers. Ainsi, 2 899 ventes résidentielles ont été conclues au cours du mois d'août 2017, ce qui représente une augmentation de 8 % par rapport à la même période l'an dernier. Il s'agit également du meilleur mois d'août depuis que la CIGM recense les ventes de propriétés. Cliquez icipour voir la vidéo sur les statistiques d'août 2017.

Permis de bâtir, juillet 2017

Publié le par Service des communications

Permis de bâtir, juillet 2017 -

Permis de bâtir, juillet 2017

En juillet, la valeur des permis de bâtir délivrés par les municipalités canadiennes a diminué de 3,5 % par rapport à juin pour s'établir à 7,9 milliards de dollars. Il s'agit d'une première baisse depuis mars 2017. À l'échelle nationale, ce recul est principalement attribuable à la diminution des intentions de construction d'immeubles à vocation commerciale et de logements multifamiliaux. Sept provinces ont affiché des baisses et c'est l'Ontario qui a enregistré la diminution la plus prononcée.

La tendance des mises en chantier d’habitations était à la hausse au Canada en août

Publié le par Service des communications

La tendance des mises en chantier d’habitations était à la hausse au Canada en août -

La tendance des mises en chantier d’habitations était à la hausse au Canada en août

La tendance des mises en chantier d’habitations s’est chiffrée à 219 447 en août 2017, comparativement à 217 339 en juillet 2017, selon la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL). Cette tendance correspond à la moyenne mobile de six mois du nombre mensuel désaisonnalisé et annualisé (DDA) de mises en chantier d’habitations.

« La tendance des mises en chantier d’habitations a dépassé la barre des 200 000 pour un huitième mois d’affilée, a déclaré Bob Dugan, économiste en chef à la SCHL. La demande de logements neufs demeure forte et cadre avec le niveau de confiance élevé des consommateurs, le plus haut en 10 ans. »

La locataire qui prétendait avoir droit aux dommages devait démontrer la mauvaise foi de son propriétaire

Article verrouillé Publié le par Me Robert Soucy

La locataire qui prétendait avoir droit aux dommages devait démontrer la mauvaise foi de son propriétaire -

La locataire qui prétendait avoir droit aux dommages devait démontrer la mauvaise foi de son propriétaire

La locataire demande des dommages-intérêts punitifs au montant de 10 000$ pour une reprise de logement de mauvaise foi, des dommages moraux de 2000$ et des dommages matériels de 3120$ plus les intérêts et les frais.
Le bail entre les parties était du 1er juillet 2014 au 30 juin 2015 à 600,00$ de loyer par mois.
L’immeuble en cause compte deux logements. La locataire habitait le logement situé à l’étage, lequel comptait un cinq pièces et demie alors que le propriétaire occupait celui du rez-de-chaussée.