Emprunteurs hypothécaires : 10 principaux faits saillants

Publié le par Service des communications

Sujet(s): Immobilier

Emprunteurs hypothécaires : 10 principaux faits saillants

Voici les 10 faits saillants les plus importants de l’Enquête 2019 auprès des emprunteurs hypothécairesde la SCHL.

1. Pour 80 % des acheteurs, le prix et l’abordabilité sont des considérations primordiales.

Les accédants à la propriété et les acheteurs déjà propriétaires ont besoin d’un prix qui leur convient ou qui est abordable. C’est un des principaux critères pour l’achat d’une habitation. Pour la deuxième année de suite, environ le tiers des acheteurs ont indiqué que c’était le facteur le plus important.

2. Près de la moitié – 47 % – des acheteurs en 2019 étaient des accédants à la propriété.

C’est moins qu’en 2018, année où 56 % des acheteurs étaient des accédants. Le pourcentage d’acheteurs déjà propriétaires est monté de 44 % en 2018 à 53 % en 2019. La majorité des emprunteurs hypothécaires étaient des propriétaires qui renouvelaient leur prêt.

3. 81 % des acheteurs ont indiqué que leur logement actuel répondait à leurs besoins.

La majorité des Canadiens aiment leur chez-soi. Parmi les acheteurs, 4 sur 5 ont dit que leur habitation actuelle répondait à leurs besoins.

Une multitude d’options et de choix s’offrent à vous lorsque vous cherchez l’habitation qui vous convient. Nous aidons les Canadiens à prendre la meilleure décision possible en les guidant dans les différents aspects à prendre en compte.

4. 35 % des acheteurs considèrent important de faire appel à un agent immobilier.

De plus en plus de Canadiens voient l'utilité de faire affaire avec un agent immobilier. Le pourcentage était moins élevé en 2018, à 28 %.

Super astuce : Les agents immobiliers peuvent vous recommander d’autres professionnels – inspecteurs en bâtiment, évaluateurs, constructeurs ou entrepreneurs, avocats ou notaires, courtiers en assurance et courtiers en prêts hypothécaires.

5. 60 % des acheteurs ont payé le prix maximal qu’ils pouvaient se permettre en 2019.

Être « riche en immobilier, mais pauvre en argent » est une tendance qui s’essouffle. Le pourcentage de Canadiens ayant contracté le prêt hypothécaire le plus élevé qu’ils pouvaient se permettre est descendu de 78 à 60 %.

Voici 3 astuces pour vous aider à déterminer le prix que vous avez les moyens de payer :

  • Comparez vos dépenses courantes et le montant du remboursement de vos dettes à votre épargne et vos placements.
  • Quel montant pouvez-vous consacrer chaque mois à l’habitation sans mettre en danger votre sécurité financière?
  • Combien d’argent devez-vous économiser pour payer les frais initiaux liés à l’achat d’une habitation?

6. Plus de la moitié (65 %) des répondants pensent que la « simulation de crise » empêchera un nombre accru de Canadiens d’obtenir un prêt hypothécaire inabordable.

L’exigence de la simulation de crise est en vigueur depuis plus d’un an.

La majorité (59 %) des acheteurs interrogés connaissaient ces nouvelles règles.

Parmi tous les acheteurs qui connaissaient ou non les nouvelles règles, plus des trois quarts ont indiqué que les changements avaient eu peu ou pas d’incidence sur leur décision d’acheter un logement. C’est un peu moins qu’en 2018 (80 %). Les acheteurs touchés ont réagi en achetant un logement plus petit ou moins cher.

7. Plus du tiers des acheteurs ne prévoyaient pas de hausse des taux d’intérêt l’an prochain

Même si les taux hypothécaires ont augmenté en 2019, l’optimisme des consommateurs est à la hausse.

Davantage d’acheteurs font le pari que les taux d’intérêt n’augmenteront pas à court terme. Près du tiers des acheteurs ne prévoient pas de hausse des taux d’intérêt l’an prochain.

8. 23 % des acheteurs ont indiqué que leur niveau d’endettement actuel était plus élevé que prévu.

Les dettes à la consommation demeurent un enjeu important dans presque toutes les parties du pays.

L’effet de ces dettes a continué de se répercuter sur les marchés hypothécaires. En tout, environ 23 % des acheteurs d’habitation en 2019 ont indiqué que leur niveau d’endettement était plus élevé que prévu. Ce pourcentage est en hausse par rapport à 2018 (19 %).

9. Le tiers des acheteurs n’avaient pas de budget mensuel avant d’acheter un logement.

Se faire un budget mensuel – et le respecter – est une des clés de la réussite des propriétaires d’habitation.

Le tiers des acheteurs sondés n’avaient pas de budget mensuel avant de faire l’acquisition d’un logement. En revanche, plus des deux tiers (69 %) en avaient un après être devenus propriétaires. Pour établir votre budget et atteindre vos objectifs financiers, utilisez la feuille de travail de la SCHL.

10. 87 % des acheteurs croient que l’achat d’un logement est un investissement sûr à long terme.

La majorité des acheteurs pensent qu’acheter un logement c’est faire un bon investissement à long terme.

0 Réponse à “Emprunteurs hypothécaires : 10 principaux faits saillants”

Laisser un commentaire