La surenchère à Montréal : Présentation de la FCIQ

Publié le par Service des communications

Sujet(s): Immobilier

La surenchère à Montréal : Présentation de la FCIQ

La présentation de Monsieur Paul Cardinal, Directeur, Analyse du marché, Fédération des chambres immobilières du Québec portait sur la question "Y a-t-il surenchère dans la RMR de Montréal?"

Monsieur Cardinal a d'abord décrit le contexte actuel :
- record des ventes en 2018
- offre de propriétés à vendre dans un creux depuis 7 ans
- délais de ventes plus courts
- faible accélération des prix

Et ce qui ressort sur 1 an c'est que 11% (1 sur 9) des propriétés qui sont vendues en surenchère*.

Pour les propriétaires de plex, de 2 à 5 logements, la proportion est encore plus grande : c'est 17%
Comparativement à 12% pour une unifamiliale et 9.7% pour la copropriété.

Comme il y a moins de plex en vente, le marché des plex est à l'avantage des vendeurs dans beaucoup d'arrondissements de Montréal : jusqu'à 32% des propriétés sont vendues en surenchère.

Parmi les 5 arrondissements les plus en surenchères, l'écart de prix reste autour de 5% :

Arrondissement Proportion Écart vs prix demandé (en $) Écart vs prix demandé (en %)
Sud-Ouest 32% 28 321$ 5.4
Ville-Marie 31% 24 276$ 4.6
Plateau 30% 45 697$ 5.9
Rosemont 30% 36 228$ 5.8
Villeray 23% 29 098$ 5.3




La FCIQ prévoit une croissance des ventes de 2% et que la remontée progressive des taux hypothécaires
grugera le pouvoir d’achat des acheteurs.


*La surenchère : quand le prix affiché est plus bas que le prix de vente final.

0 Réponse à “La surenchère à Montréal : Présentation de la FCIQ”

Laisser un commentaire