Section: Immobilier

Les propriétaires canadiens seront plus nombreux à rénover cette année, mais dépenseront moins pour améliorer leur domicile

Publié le par Service des communications

Dans un contexte de hausse constante de la dette moyenne des ménages et du prix du logement partout au Canada, un nouveau sondage réalisé par la Banque CIBC (TSX : CM) (NYSE : CM) révèle qu'un nombre croissant de propriétaires canadiens (48 pour cent) choisissent de rénover cette année, mais qu'ils dépenseront moins à cet effet. Les dépenses engagées par les propriétaires atteindront en moyenne 11 800 $ -- leur plus bas niveau en trois ans -- et seront destinées à la lutte contre « la détérioration » ainsi qu'à l'entretien résidentiel de base, qui comprend la peinture, la réfection des planchers et le remplacement d'appareils électroménagers.

Permis de bâtir, mars 2017

Publié le par Service des communications

Permis de bâtir, mars 2017 -

Permis de bâtir, mars 2017

En mars, la valeur des permis de bâtir délivrés par les municipalités canadiennes a diminué de 5,8 % pour s'établir à 7,0 milliards de dollars, ce qui représente une deuxième baisse mensuelle consécutive. À l'échelle nationale, la baisse est principalement attribuable à une diminution des intentions de construction de logements multifamiliaux, surtout en Colombie-Britannique et en Ontario. À l'exception de l'Ontario et du Québec, toutes les provinces et tous les territoires ont affiché une baisse de la valeur totale des permis de bâtir en mars.

La tendance des mises en chantier d’habitations était à la hausse au Canada en avril

Publié le par Service des communications

La tendance des mises en chantier d’habitations était à la hausse au Canada en avril -

La tendance des mises en chantier d’habitations était à la hausse au Canada en avril

La tendance des mises en chantier d’habitations est en hausse au Canada, selon la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL). En effet, elle se chiffrait à 213 768 en avril 2017, comparativement à 210 702 en mars 2017. Cette tendance correspond à la moyenne mobile de six mois du nombre mensuel désaisonnalisé et annualisé (DDA) de mises en chantier d’habitations.

« La construction résidentielle s’est intensifiée au Canada : le nombre désaisonnalisé de logements mis en chantier a dépassé la barre des 200 000 pour un cinquième mois d’affilée. La progression de la tendance est en grande partie attribuable à l’activité sur le marché des appartements de la Colombie-Britannique et du Québec; elle a toutefois été atténuée par la baisse des mises en chantier de logements collectifs en Ontario »

Les acheteurs d'une première maison continuent de croire que l'acquisition d'une maison est une sage décision financière

Publié le par Service des communications

Les acheteurs d'une première maison continuent de croire que l'acquisition d'une maison est une sage décision financière -

Les acheteurs d'une première maison continuent de croire que l'acquisition d'une maison est une sage décision financière

Selon la nouvelle étude de 2017 de Genworth Canada portant sur la première accession à la propriété, près de la moitié d'entre eux (49 %) croient que l'acquisition d'une maison est une sage décision financière. Voici quelques-unes des raisons principales motivant les acheteurs de maison : 1) ils croient qu'être propriétaire est une décision financière plus sage (49 %); 2) ils désirent contrôler la maison qu'ils habitent (46 %); et 3) ils ont assez épargné pour une mise de fonds (45 %). Une autre tranche de trois sur dix (29 %) dit ne pas aimer être locataire. Presque six sur dix des nouveaux acheteurs de maison, soit 57 %, ont indiqué qu'il leur serait plus difficile d'acheter une maison depuis l'adoption récente de nouvelles règles plus strictes d'admissibilité aux prêts hypothécaires.

Le prix élevé des maisons pourrait rendre la prochaine récession problématique, selon un rapport de la Banque CIBC

Publié le par Service des communications

Le prix élevé des maisons pourrait rendre la prochaine récession problématique, selon un rapport de la Banque CIBC -

Le prix élevé des maisons pourrait rendre la prochaine récession problématique, selon un rapport de la Banque CIBC

Une forte baisse du prix des maisons ne causerait probablement pas de ralentissement économique, mais le coût élevé des maisons et la taille plus importante des prêts hypothécaires pourraient rendre la prochaine récession, lorsqu'elle arrivera, plus longue et plus sévère, selon un rapport publié par Marché des capitaux CIBC.

« Étant donné que, en moyenne, des prêts hypothécaires avec un capital plus important ont été requis pour payer des maisons plus chères, la capacité de la Banque du Canada à augmenter les taux durant la période haussière du cycle pourrait être sévèrement limitée »