Les provinces des Prairies font augmenter le prix des logements neufs

Publié le par Association des Propriétaires du Québec

Sujet(s): Immobilier,

Source: Statistique Canada

Les provinces des Prairies font augmenter le prix des logements neufs

Le taux de croissance des prix des logements neufs d'une année à l'autre s'est accéléré pour la première fois en 16 mois en décembre, principalement en raison de la vigueur du marché de l'habitation dans les provinces des Prairies.

À l'échelle nationale, les prix de vente des entrepreneurs ont grimpé de 6,2 % de décembre 2006 à décembre 2007, soit à un rythme légèrement plus rapide que l'augmentation de 6,1 % d'une année à l'autre enregistrée en novembre.

D'un mois à l'autre, les prix ont progressé de 0,1 % de novembre à décembre, ce qui a porté l'Indice des prix des logements neufs à 156,7 (1997=100).

Dans les régions, les prix ont de nouveau progressé le plus rapidement à Saskatoon, qui est arrivée en tête du pays en enregistrant une hausse de prix annuelle de 45,1 %. D'un mois à l'autre, les prix des logements ont augmenté de 1,0 % de novembre à décembre à Saskatoon. Un certain nombre de facteurs étaient à l'origine de cette croissance, dont la hausse du prix du béton et des cloisons sèches, de même que l'augmentation des coûts d'aménagement des terrains par certains constructeurs.

À Regina, l'accroissement d'une année à l'autre a été de 25,9 %, ce qui constitue un ralentissement comparativement au taux de croissance de 28,2 % affiché en novembre 2007.

À Calgary, les prix ont crû de 6,0 % de décembre 2006 à décembre 2007, soit une légère accélération par rapport à la hausse d'une année à l'autre de 5,0 % affichée le mois précédent. D'un mois à l'autre, les prix des logements neufs à Calgary ont progressé de 0,6 %. Certains promoteurs ont augmenté le prix de leurs terrains dans les nouveaux secteurs qu'ils aménagent.

À Edmonton, les prix des logements étaient 21,5 % plus élevés qu'en décembre 2006, en baisse comparativement au sommet de 41,5 % atteint en décembre 2006.

Winnipeg a enregistré une légère progression, les prix ayant augmenté de 0,1 % de novembre à décembre. En décembre, la croissance d'une année à l'autre était de 15,0 %.

Sur la côte Ouest, l'augmentation sur 12 mois à Vancouver a été de 6,4 %, soit la même qu'en novembre.

À Victoria, les prix de vente des entrepreneurs ont crû de 1,6 % comparativement à décembre 2006. Il s'agit de la hausse la plus importante observée depuis août 2006.

À Victoria, à Vancouver, à Edmonton et à Regina, les prix se sont maintenus en décembre par rapport à novembre.

Windsor était toujours la seule ville au Canada à enregistrer une déflation d'une année à l'autre, les prix ayant reculé de 1,1 % par rapport à ceux affichés en décembre 2006. Les prix de vente des entrepreneurs ont augmenté de 0,5 % en décembre par rapport au mois précédent.

Ailleurs en Ontario, les acheteurs de logements à St. Catharines–Niagara ont subi une faible augmentation, les prix des logements neufs ayant crû de 0,3 % par rapport à novembre, et de 3,1 % comparativement à décembre 2006.

La progression d'une année à l'autre était de 5,9 % à Grand Sudbury et Thunder Bay, de 3,4 % à Toronto, de 3,1 % à London et de 2,8 % à Hamilton.

À Montréal, le taux de croissance sur 12 mois est demeuré inchangé, se situant à 4,1 % et, à Québec, il est demeuré stable (+6,0 %). Les prix mensuels des logements neufs sont aussi demeurés les mêmes dans les deux villes comparativement à novembre 2007.

Dans la région de l'Atlantique, les acheteurs à Halifax ont vu les prix grimper de 10,4 % par rapport à décembre 2006. Cette progression était attribuable à la hausse des coûts des matériaux et de la main-d'oeuvre, à l'augmentation de la demande et à l'accroissement des prix des terrains. Les prix sont demeurés inchangés par rapport à novembre.

À St. John's, l'augmentation des prix des logements a été de 1,2 % de novembre à décembre et de 7,9 % sur 12 mois. Les principaux facteurs à l'origine de cette croissance étaient la hausse des coûts des matériaux et de la main-d'oeuvre ainsi qu'un raffermissement de l'économie en 2007.

Données stockées dans CANSIM : tableau 327-0005.

Définitions, source de données et méthodes : numéro d'enquête 2310.

Le numéro du troisième trimestre de 2007 de la publication Statistiques des prix des immobilisations (62-007-XWF, gratuite) paraîtra sous peu.

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec les Services à la clientèle au 613-951-9606 (prices-prix@statcan.ca), Division des prix. Télécopieur : 613-951-1539.

Indice des prix des logements neufs
  Décembre 2007 Décembre 2006 à décembre 2007 Novembre à décembre 2007
  (1997=100) variation en %
Canada 156,7 6,2 0,1
Maisons seulement 166,6 6,0 0,1
Terrains seulement 137,3 6,6 0,4
St. John's 142,8 7,9 1,2
Halifax 145,1 10,4 0,0
Charlottetown 119,1 0,9 0,0
Saint John, Fredericton et Moncton 115,1 1,4 0,2
Québec 151,3 6,0 0,0
Montréal 156,5 4,1 0,0
Ottawa–Gatineau 162,3 0,6 0,0
Toronto et Oshawa 143,6 3,4 0,1
Hamilton 149,3 2,8 -0,1
St. Catharines–Niagara 151,5 3,1 0,3
Kitchener 139,5 1,0 0,1
London 139,5 3,1 0,0
Windsor 103,1 -1,1 0,5
Grand Sudbury et Thunder Bay 108,8 5,9 0,1
Winnipeg 171,4 15,0 0,1
Regina 204,4 25,9 0,0
Saskatoon 216,1 45,1 1,0
Calgary 251,4 6,0 0,6
Edmonton 249,2 21,5 0,0
Vancouver 123,5 6,4 0,0
Victoria 119,0 1,6 0,0
Nota:  Il est possible de consulter en ligne les subdivisions de recensement qui font partie des régions métropolitaines.

0 Réponse à “Les provinces des Prairies font augmenter le prix des logements neufs”

Laisser un commentaire