Permis de bâtir, décembre 2016

Publié le par Service des communications

Sujet(s):

Source: Statistique Canada

Permis de bâtir, décembre 2016

En décembre, les municipalités ont délivré pour 7,2 milliards de dollars de permis de bâtir, en baisse de 6,6 % par rapport à novembre. Les intentions de construction ont diminué dans chaque composante, la plus faible baisse ayant été observée dans les immeubles à vocation commerciale et les logements multifamiliaux. Dans le secteur résidentiel, huit provinces ont affiché des baisses, alors que l'Ontario a enregistré un sommet sans précédent.

Dans le secteur non résidentiel, la valeur des permis de bâtir a diminué pour une deuxième fois en six mois, ayant reculé de 11,5 % pour se situer à 2,3 milliards de dollars en décembre, principalement sous l'effet d'un affaiblissement des intentions de construction d'immeubles à vocation commerciale. Sept provinces ont déclaré des baisses. Ce sont l'Ontario, l'Alberta et le Québec qui ont connu les plus fortes diminutions.

La valeur des permis de construction résidentielle a diminué de 4,1 % pour s'établir à 4,9 milliards de dollars en décembre. Cette diminution est principalement attribuable à la baisse des intentions de construction de logements multifamiliaux. Huit provinces ont déclaré des baisses. L'Ontario a enregistré un sommet sans précédent, mais celui-ci n'a pas suffi à compenser les baisses observées en Colombie-Britannique et en Alberta.

Secteur non résidentiel : les immeubles à vocation commerciale affichent la baisse la plus marquée

La valeur des permis de construction d'immeubles à vocation commerciale a diminué de 14,2 % en décembre pour se chiffrer à 1,3 milliard de dollars, diminution qui représente environ les trois quarts de la baisse observée dans le secteur non résidentiel. Il s'agit d'un deuxième recul mensuel consécutif, qui découle principalement d'une baisse des intentions de construction de magasins de détail et de gros et d'entrepôts. Les intentions de construction ont diminué dans neuf provinces, notamment en Ontario et en Alberta.

Dans la composante institutionnelle, les municipalités ont délivré pour 626 millions de dollars de permis de bâtir en décembre, ce qui représente une baisse de 6,9 % par rapport au mois précédent. L'affaiblissement des intentions de construction d'établissements d'enseignement et d'immeubles à vocation médicale est le principal facteur à l'origine de ce recul. Sept provinces ont enregistré des baisses, la plus marquée ayant été observée en Alberta. Par ailleurs, le Yukon a affiché une hausse de 47 millions de dollars par rapport à novembre, la plus forte de l'ensemble des provinces et des territoires.

Dans la composante industrielle, la valeur des permis de bâtir a diminué de 9,3 % pour s'établir à 366 millions de dollars en décembre, après deux augmentations mensuelles consécutives. Le recul est principalement attribuable à une baisse des intentions de construction d'installations de fabrication et de bâtiments liés au secteur primaire. Sept provinces ont enregistré des reculs, le plus prononcé ayant été observé au Québec.

Secteur résidentiel : les logements multifamiliaux enregistrent la plus forte baisse

Les municipalités ont délivré pour 2,2 milliards de dollars de permis de bâtir dans la composante des logements multifamiliaux en décembre, ce qui représente une baisse de 7,9 % par rapport à novembre. Ce recul s'explique surtout par une diminution des intentions de construction d'appartements locatifs et de maisons en rangées. Huit provinces ont enregistré un recul, les plus marqués ayant été observés en Colombie-Britannique et en Alberta. Ce recul a toutefois été contrebalancé par une croissance notable des intentions de construction d'appartements en copropriété en Ontario.

La valeur des permis de construction de logements unifamiliaux a diminué de 0,9 % pour se situer à 2,7 milliards de dollars en décembre. Les plus fortes baisses ont été observées en Alberta et en Colombie-Britannique. En Ontario, la seule province qui a enregistré une hausse, la valeur des permis de construction de logements unifamiliaux a augmenté de 13,0 % pour s'élever à 1,5 milliard de dollars, ce qui représente une cinquième augmentation mensuelle consécutive.

Les municipalités ont approuvé la construction de 19 589 nouveaux logements en décembre. Il s'agit d'une hausse de 1,1 % par rapport au mois précédent. Cette augmentation est attribuable à la croissance des intentions de construction de logements unifamiliaux, qui ont progressé de 9,9 % pour atteindre 7 057 nouvelles unités. En revanche, la construction de logements multifamiliaux a diminué de 3,3 % pour s'établir à 12 532 nouvelles unités.

Provinces : la Colombie-Britannique, l'Alberta et le Québec affichent les baisses les plus prononcées

La valeur totale des permis de bâtir a reculé dans huit provinces en décembre, la Colombie-Britannique, l'Alberta et le Québec venant en tête. L'Alberta, le Québec, le Nouveau-Brunswick et la Nouvelle-Écosse ont affiché des baisses dans chaque composante.

En Colombie-Britannique, la valeur des permis de bâtir a reculé de 23,5 % par rapport à novembre pour s'établir à 959 millions de dollars en décembre. Ce recul est principalement attribuable à l'affaiblissement des intentions de construction d'immeubles résidentiels, à la suite du sommet de près de 1 milliard de dollars (999,5 millions de dollars) enregistré en novembre.

En Alberta, la valeur des permis de bâtir a fléchi pour un deuxième mois consécutif, ayant reculé de 24,3 % pour s'établir à 827 millions de dollars en décembre. Cette baisse est principalement attribuable à un affaiblissement des intentions de construction de logements unifamiliaux et multifamiliaux.

Au Québec, après avoir progressé de 27,3 % en novembre, les intentions de construction ont reculé de 9,2 % en décembre, pour s'établir à 1,3 milliard de dollars. Des baisses généralisées ont été observées dans l'ensemble des composantes, les logements multifamiliaux ayant connu la plus forte diminution.

D'autre part, l'Ontario a enregistré une hausse de 7,2 % en décembre, ce qui représente une troisième hausse mensuelle consécutive. Cette croissance découle d'une augmentation des intentions de construction d'immeubles résidentiels, en hausse de 359 millions de dollars par rapport à novembre.

Régions métropolitaines de recensement : Vancouver enregistre la plus forte baisse

En décembre, la valeur totale des permis de bâtir a diminué dans 19 des 34 régions métropolitaines de recensement. Vancouver a affiché la plus forte baisse, suivie d'Edmonton.

À Vancouver, la valeur des permis de bâtir a diminué de 35,2 % pour s'établir à 568 millions de dollars en décembre, après deux hausses mensuelles consécutives. Ce recul est principalement attribuable à un affaiblissement des intentions de construction de logements multifamiliaux.

À Edmonton, après six hausses mensuelles consécutives, la valeur des permis de bâtir a reculé de 42,9 % pour se situer à 332 millions de dollars en décembre. La baisse des intentions de construction de logements unifamiliaux et multifamiliaux est le principal facteur à l'origine de ce recul.

En revanche, Oshawa et Kitchener–Cambridge–Waterloo ont enregistré les plus fortes hausses, ayant toutes deux connu une augmentation de 123,3 % par rapport au mois précédent. À Oshawa, l'augmentation est attribuable à une croissance des intentions de construction de logements unifamiliaux, alors qu'à Kitchener–Cambridge–Waterloo, elle est attribuable à une croissance des intentions de construction de logements multifamiliaux et de logements unifamiliaux.

Données annuelles, 2016

La valeur des permis de bâtir s'est chiffrée à 84,5 milliards de dollars en 2016, ce qui représente une baisse de 0,8 % par rapport à l'année précédente. Il s'agit d'une cinquième année consécutive où les intentions de construction ont été plus élevées que 80 milliards de dollars. Des baisses ont été enregistrées dans quatre provinces, la plus prononcée étant celle observée en Alberta. Les intentions de construction se sont affaiblies dans le secteur non résidentiel, alors qu'elles se sont accrues dans le secteur résidentiel pour atteindre un niveau record.

En 2016, la valeur des permis de construction de structures non résidentielles délivrés par les municipalités s'est établie à 30,4 milliards de dollars, ce qui représente une baisse de 4,4 % par rapport à 2015 et une deuxième diminution consécutive d'une année à l'autre. Six provinces ont affiché des reculs, les plus marqués ayant été observés en Saskatchewan et en Alberta, deux provinces où les intentions de construction se sont affaiblies dans les trois composantes.

Dans le secteur résidentiel, la valeur des permis de bâtir délivrés en 2016 s'est chiffrée à 54,1 milliards de dollars, en hausse de 1,3 % par rapport à l'année précédente, ce qui poursuit la tendance à la hausse observée depuis 2009. Sept provinces ont enregistré des hausses, mais celles-ci ont été atténuées par une baisse marquée en Alberta. L'Ontario a affiché la plus forte augmentation et a atteint des niveaux records dans les composantes des logements unifamiliaux et des logements multifamiliaux.

0 Réponse à “Permis de bâtir, décembre 2016”

Laisser un commentaire