Section: Copropriété

Le segment de la copropriété sur l'Île de Montréal bascule dans un marché de vendeurs pour la première fois en cinq ans

Publié le par Service des communications

Le segment de la copropriété sur l'Île de Montréal bascule dans un marché de vendeurs pour la première fois en cinq ans -

Le segment de la copropriété sur l'Île de Montréal bascule dans un marché de vendeurs pour la première fois en cinq ans

Selon l'Étude sur le prix des maisons de Royal LePage publiée, la région du Grand Montréal a enregistré au premier trimestre 2018 une hausse de 6,1 pour cent du prix de l'agrégat1des propriétés, d'une année sur l'autre, pour atteindre 389 197 $. Le marché immobilier montréalais est toujours très robuste, propulsé par la pénurie d'inventaire dans le segment des maisons unifamiliales. Dans le marché du condo, le surplus d'inventaire des dernières années a presque entièrement été absorbé, précipitant les acheteurs dans leur processus d'achat vu l'offre limitée.

Ne laissez pas vos gouttières devenir des jardinières!

Publié le par Service des communications

Ne laissez pas vos gouttières devenir des jardinières! -

Ne laissez pas vos gouttières devenir des jardinières!

Avec les chaleurs de l'été, la pluie et le vent, on retrouve plusieurs détritus dans les gouttières.
Or leur entretien est important et vous évitera des débordements et des dégâts d'eau.

En circulant dans nos rues, on peut constater que certains immeubles, autant locatifs qu'en copropriété, ont des plantes qui poussent dans leur gouttière. Même si à première vue, on peut penser à une touche de verdure parmi le béton, il faut absolument enlever ces herbes qui par leurs racines, leurs feuilles et la terre obstruent l'écoulement de l'eau.

Période de consultations sur les assurances en copropriété

Publié le par Service des communications

Période de consultations sur les assurances en copropriété -

Période de consultations sur les assurances en copropriété

Ce mois-ci, le ministère des finances entame une période de consultations sur les assurances en copropriété.

Cette consultation s'inscrit dans la suite des travaux déjà entamés par le ministère de la Justice du Québec concernant la révision de l'ensemble des règles relatives à la copropriété. Ces propositions reposent sur deux grands principes, soit :

- que le maintien de l'intégrité du bâtiment, tant dans ses parties communes que dans ses parties privatives (avant améliorations), relève de la responsabilité du syndicat de copropriétaires. Les risques qui y sont liés doivent donc demeurer mutualisés;
- que les règles relatives à l'assurance des copropriétés, tant avant qu'après un sinistre, soient claires.

Chute d'une copropriétaire sur une surface glacée : Le Tribunal rejette sa réclamation contre le syndicat et son déneigeur

Publié le par Me Kevin J. Lebeau

Chute d'une copropriétaire sur une surface glacée : Le Tribunal rejette sa réclamation contre le syndicat et son déneigeur -

Chute d'une copropriétaire sur une surface glacée : Le Tribunal rejette sa réclamation contre le syndicat et son déneigeur

Au Québec, les conditions hivernales deviennent de plus en plus imprévisibles : tombées de neige abondantes, suivies de journées pluvieuses, suivie d'une chute de température causant le gel de ce qui reste de cette précipitation. Cette tendance se poursuit en 2017, et comme tous les autres résidents de la province, ceux qui résident dans un milieu de copropriété, les syndicats de copropriété doivent composer avec ces conditions, et prendre les mesures qui s'imposent.

Toutefois, les syndicats de copropriété peuvent-ils être tenus responsable de toute chute ou blessure d'une personne due aux conditions hivernales sur le terrain de l'immeuble?

Une copropriétaire blessée: le Tribunal juge que le syndicat n'est pas responsable

Publié le par Me Kevin J. Lebeau

Une copropriétaire blessée: le Tribunal juge que le syndicat n'est pas responsable -

Une copropriétaire blessée: le Tribunal juge que le syndicat n'est pas responsable

Dans une décision récente de la Cour supérieure1, le Tribunal avait à juger si des blessures corporelles subies par une copropriétaire de l'immeuble engageaient la responsabilité civile du syndicat de copropriété en raison de son devoir d'entretenir adéquatement les parties communes de l'immeuble.

La décision, laquelle comporte quatorze pages, traite la preuve médicale de la copropriétaire, ainsi que la contre-preuve du syndicat en détail. Nous traiterons toutefois seulement du raisonnement du Tribunal par rapport à la question à savoir si la responsabilité du syndicat pouvait être engagée, ou non.