Une nouvelle enquête de la SCHL lève le voile sur les attitudes et les attentes des futurs propriétaires d'habitations au Canada

Publié le par Service des communications

Sujet(s): Immobilier

Une nouvelle enquête de la SCHL lève le voile sur les attitudes et les attentes des futurs propriétaires d'habitations au Canada

La Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) a publié les résultats de l'Enquête sur les acheteurs potentiels de logements de 2018 (#EAPL2018). Cette enquête de la SCHL, la première en son genre, permet d'étudier la dynamique des intentions d'achat de trois groupes de futurs acheteurs d'habitations - les accédants à la propriété, les anciens propriétaires et les acheteurs déjà propriétaires - et de faire une analyse complète de leur connaissance et leur compréhension globales du processus d'achat.

« L'enquête fournit de précieux renseignements qui éclairent les conseillers en prêts hypothécaires sur leurs futurs clients et leurs besoins, a déclaré Nathalie Fredette, vice-présidente, Gestion des relations avec les clients. Elle améliore les connaissances dans le secteur et favorise la littératie financière en aidant les Canadiens à prendre des décisions éclairées et responsables au moment de l'achat d'un logement. »

Principales raisons d'acheter une habitation

  • L'amélioration de l'accessibilité (moins d'obstacles et de barrières physiques) et la possibilité de réaliser un investissement sont parmi les motivations les plus importantes pour les trois groupes sondés.
  • Les changements aux règles sur les prêts hypothécaires et les éventuelles hausses de taux d'intérêt ne font pas partie des facteurs qui étaient les plus importants pour les acheteurs potentiels de logements en 2017.

Attentes par rapport au logement

  • À défaut de trouver leur habitation idéale, plus de 40 % des accédants à la propriété et des anciens propriétaires disent qu'ils retarderaient leur achat. Une proportion assez semblable affirment être disposés à faire un compromis sur la taille et l'emplacement du logement.
  • Les trois groupes d'acheteurs potentiels disent privilégier l'acquisition d'une habitation existante « prête à être occupée ». Environ 20 % des accédants à la propriété et des anciens propriétaires disent qu'en deuxième lieu ils opteraient pour une habitation neuve.   

Financement et accumulation de la mise de fonds

  • Dans les trois groupes sondés, les deux étapes le plus souvent accomplies une année ou deux avant l'achat sont l'accumulation de la mise de fonds et le choix du type d'habitation.
  • Parmi les acheteurs potentiels, environ 25 % disent qu'ils envisageraient fort probablement de reporter l'achat d'un logement si les taux d'intérêt augmentaient.
  • La majorité des futurs acheteurs de logements prévoient d'obtenir un prêt hypothécaire pour financer l'achat de leur habitation. Cette option est plus répandue chez les accédants à la propriété que chez les anciens propriétaires et les acheteurs déjà propriétaires.
  • Plus de 60 % des répondants disent qu'ils prévoiront sans doute un montant dans leur budget au cas où leurs dépenses changeraient.

Méthode d'enquête
En octobre 2017, la SCHL a sondé en ligne 2 507 acheteurs potentiels de logements. Tous les répondants étaient les principaux responsables des décisions dans leur ménage et prévoyaient d'acheter une habitation au cours des deux années suivantes. Parmi eux, on dénombrait 1 501 accédants à la propriété, 506 acheteurs déjà propriétaires et 500 anciens propriétaires. Comme l'Enquête annuelle auprès des emprunteurs hypothécaires, l'Enquête sur les acheteurs potentiels de logements se veut un outil d'information pour les conseillers en prêts hypothécaires et vise à favoriser la littératie hypothécaire des acheteurs et des propriétaires d'habitations au Canada.

D'autres résultats de l'enquête sont disponibles en ligne.

0 Réponse à “Une nouvelle enquête de la SCHL lève le voile sur les attitudes et les attentes des futurs propriétaires d'habitations au Canada”

Laisser un commentaire