Permis de bâtir, décembre 2018

Publié le par Service des communications

Sujet(s): Immobilier

Source: Statistique Canada

Permis de bâtir, décembre 2018

Les municipalités canadiennes ont délivré des permis de bâtir d'une valeur de 8,8 milliards de dollars en décembre, en hausse de 6,0 % par rapport à novembre. Il s'agit de la quatrième augmentation mensuelle consécutive. La hausse est en grande partie attribuable à l'accroissement des intentions de construction de logements multifamiliaux et de bâtiments commerciaux, lesquelles ont atteint un sommet dans les deux composantes.

 

Secteur résidentiel : les intentions de construction de logements multifamiliaux augmentent

La valeur des permis de bâtir dans le secteur résidentiel a augmenté de 4,2 % en décembre pour s'établir à 5,3 milliards de dollars. Six provinces ont inscrit des hausses, la Colombie-Britannique arrivant en tête.

Dans la composante des logements multifamiliaux, la valeur des permis a crû pour un quatrième mois consécutif, en hausse de 11,1 % pour atteindre un sommet de 3,3 milliards de dollars. Des augmentations ont été enregistrées dans six provinces, la Colombie-Britannique (+155 millions de dollars) et l'Ontario (+138 millions de dollars) venant en tête.

La valeur des permis de bâtir dans la composante des logements unifamiliaux a diminué de 5,4 % pour se fixer à 2,0 milliards de dollars. Quatre provinces ont affiché des baisses, notamment l'Ontario, qui a inscrit sa valeur la plus faible depuis mars 2014.

En décembre, les municipalités ont approuvé la construction de 20 210 nouvelles unités de logements (+2,9 %), soit 15 678 unités multifamiliales (+5,0 %) et 4 532 unités unifamiliales (-3,6 %).


Secteur non résidentiel : les composantes commerciale et industrielle inscrivent des hausses

La valeur des permis de bâtir dans le secteur non résidentiel a augmenté de 8,9 % en décembre pour se fixer à 3,5 milliards de dollars. Des augmentations ont été observées dans sept provinces, notamment en Colombie-Britannique.

Dans la composante commerciale, la valeur des permis a progressé de 14,6 % pour atteindre un sommet de 2,3 milliards de dollars en décembre. Des hausses ont été enregistrées dans huit provinces, la Colombie-Britannique (+150 millions de dollars) et l'Ontario (+112 millions de dollars) venant en tête.

La valeur des permis de bâtir dans la composante industrielle s'est accrue de 11,9 % pour atteindre 588 millions de dollars, principalement en raison de la hausse des intentions de construction de bâtiments rattachés à l'entretien.

En revanche, la valeur des permis de bâtir dans la composante institutionnelle a diminué de 10,6 % pour s'établir à 606 millions de dollars, ce qui représente une troisième baisse mensuelle consécutive. Le recul des intentions de construction d'hôpitaux a le plus contribué à la baisse.

 

Provinces et régions métropolitaines de recensement : la Colombie-Britannique affiche des augmentations dans toutes les composantes

La valeur totale des permis de bâtir a augmenté dans six provinces en décembre, et c'est la Colombie-Britannique qui a enregistré l'augmentation la plus prononcée. À l'échelle du pays, la valeur des permis a augmenté dans 21 des 36 régions métropolitaines de recensement (RMR). Vancouver s'est classée en tête (+290 millions de dollars), suivie de loin de St. Catharines–Niagara (+92 millions de dollars).

En Colombie-Britannique, la valeur des permis a augmenté de 22,0 % pour atteindre 2,1 milliards de dollars, dépassant pour la première fois la barre des 2,0 milliards de dollars. Bien qu'elle ait été répartie dans l'ensemble des composantes, la hausse s'est principalement concentrée dans les logements multifamiliaux (+168 millions de dollars) et les bâtiments commerciaux (+100 millions de dollars) dans la RMR de Vancouver.

La valeur des permis en Ontario a progressé de 3,1 % pour se fixer à 3,1 milliards de dollars en décembre. La croissance est en grande partie attribuable à une hausse des intentions de construction de logements multifamiliaux et de bâtiments commerciaux. La valeur des permis résidentiels dans la RMR de St. Catharines–Niagara a atteint un sommet de 134 millions de dollars, dépassant ainsi le sommet précédemment atteint en septembre 2018.

Revue de l'année 2018

Les données annuelles ne sont pas désaisonnalisées.

La valeur totale des permis de bâtir a augmenté de 4,7 % en 2018 pour atteindre 99,7 milliards de dollars, ce qui représente une cinquième augmentation annuelle consécutive. L'accroissement des intentions de construction de logements multifamiliaux et de bâtiments commerciaux était le principal facteur à l'origine de cette augmentation. Quatre provinces ont enregistré des hausses, la Colombie-Britannique et le Québec venant en tête. La baisse la plus prononcée a été observée en Ontario, où la valeur des permis de bâtir a diminué de 2,2 % pour s'établir à 38,2 milliards de dollars.

Dans le secteur résidentiel, la valeur des permis s'est chiffrée à 62,8 milliards de dollars, en hausse de 5,2 % par rapport à 2017, poursuivant ainsi la tendance à la hausse amorcée en 2010. La valeur des permis de bâtir dans la composante des logements multifamiliaux a augmenté de 22,7 % pour atteindre 35,0 milliards de dollars en 2018, tandis que la valeur des permis de bâtir dans la composante des logements unifamiliaux a diminué pour la première fois depuis 2013, en baisse de 10,7 % pour s'établir à 27,9 milliards de dollars. La RMR de Toronto a le plus contribué à l'augmentation de la valeur des permis de bâtir dans la composante des logements multifamiliaux en 2018, et a affiché une tendance à la hausse semblable à celle d'autres grandes RMR depuis 2010. À l'échelle nationale, l'année 2018 a marqué la première fois où la valeur des permis de bâtir dans la composante des logements multifamiliaux a dépassé celle de la composante des logements unifamiliaux sur une base annuelle.

Dans le secteur non résidentiel, les intentions de construction ont progressé de 3,7 % en 2018 pour se chiffrer à 36,9 milliards de dollars. La hausse des intentions de construction dans la composante commerciale (en hausse de 18,4 % pour atteindre 21,6 milliards de dollars) a plus que contrebalancé la baisse observée dans la composante institutionnelle (en baisse de 22,1 % pour s'établir à 8,0 milliards de dollars). La diminution de la valeur des permis de bâtir dans la composante institutionnelle pourrait être en partie attribuable à l'arrivée à terme du Fonds d'investissement stratégique pour les établissements postsecondaires, la période de présentation de demandes au titre du programme ayant pris fin en février 2018. Parallèlement, la valeur des permis dans la composante industrielle a augmenté de 3,6 % pour atteindre 7,3 milliards de dollars. Cinq provinces ont inscrit des hausses dans le secteur non résidentiel, la Colombie-Britannique (+1,5 milliard de dollars) et le Québec (+1,2 milliard de dollars) venant en tête. La baisse la plus prononcée a été enregistrée en Ontario, où la valeur des permis dans le secteur a diminué de 1,3 milliard de dollars.

0 Réponse à “Permis de bâtir, décembre 2018”

Laisser un commentaire