Construction résidentielle au Québec en décembre: Un autre recul important

Publié le par Association des Propriétaires du Québec

Sujet(s): Immobilier,

Source: SCHL

Construction résidentielle au Québec en décembre: Un autre recul important

Selon les résultats du dernier relevé mensuel effectué par la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL), la construction résidentielle a reculé au Québec, au cours du mois de décembre. Au total, 2 668 logements ont été mis en chantier dans les centres urbains de 10 000 habitants et plus, ce qui représente une baisse de 25% par rapport au résultat du mois de décembre 2006. Le cumul annuel des mises en chantier est ainsi porté à 40 885, une hausse de 4% par rapport au bilan de 2006. "Il était inconcevable que la construction résidentielle maintienne le rythme observé à la fin de l'été. Le recul de décembre s'inscrit donc dans la tendance des derniers mois," selon Kevin Hughes, économiste principal à la SCHL.

Ailleurs au Canada, les provinces de l'Ontario (-23 %) et de l'Alberta  (-33 %) ont également affiché des baisses significatives. Dans ce contexte, le bilan national a donc régressé de façon comparable (11 176 contre 14 019 en décembre 2006).

Les mises en chantier de maisons individuelles ont reculé de 3% pour s'établir à 1 140 habitations en décembre dernier, comparativement à 1 175, durant la même période l'année précédente. Ce résultat cache un contraste régional entre les différentes régions métropolitaines de recensement (RMR). En effet, la RMR de Montréal (-10 %) et de Québec (-22 %) ont enregistré des baisses notables, tandis qu'ailleurs au Québec, les autres RMR ont affiché d'importants gains. Dans les agglomérations de 50 000 à 99 999 habitants, les mises en chantier de cette catégorie ont accusé un recul (-19 %) par rapport à décembre 2006, en particulier l'agglomération de Saint-Jean-sur-Richelieu (-49 %). Par contre, au cours du dernier trimestre de 2007, la construction de ce type a été vigoureuse dans les petites agglomérations urbaines (10 000 à 49 999 habitants), et une croissance de 20 % a été enregistré par rapport à la même période en 2006.

Le nombre de logements collectifs mis en chantier dans les centres urbains au cours du mois de décembre 2007 a fortement reculé (-36 %) par rapport à décembre 2006. Les régions de Saguenay (-92 %) et Sherbrooke (-71 %) sont celles où la baisse était la plus remarquable. Dans les agglomérations de 50 000 à 99 999 habitants, la construction a fléchi de 13 % par rapport à décembre 2006, notamment à Granby (-94 %). Dans les petites agglomérations urbaines (10 000 à 49 999 habitants), le portrait est contraire à la tendance générale, car les mises en chantier de logements collectifs ont progressé de 39 % au cours du dernier trimestre comparativement au même trimestre, en 2006.

"Bien que la mise en chantier de logements collectifs ait été particulièrement volatile en 2007, le bilan était encore très élevé, et témoigne du grand intérêt le secteur des résidences pour aînés. Compte tenu de la tendance à la hausse du taux d'inoccupation, d'un ralentissement temporaire de la demande et des stocks élevés d'immeubles en construction, il sera donc d'autant plus important que l'industrie suive de près les conditions d'offre et de demande au cours des prochaines années," ajoute Kevin Hughes.

La Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) est l'organisme national responsable de l'habitation au Canada, et ce, depuis plus de 60 ans. Elle contribue à améliorer les conditions de vie et le bien-être des Canadiens par l'entremise de quatre secteurs d'activité : le financement de l'habitation, l'aide au logement, la recherche et la diffusion de l'information, et la promotion des exportations. La SCHL veille à ce que les Canadiens aient accès à un large éventail de logements de qualité, à coût abordable, et elle favorise la création de collectivités et de villes dynamiques et saines partout au pays. Pour en savoir davantage, veuillez consulter le site http://www.schl.ca/ ou composer le 1-800-668-2642.

0 Réponse à “Construction résidentielle au Québec en décembre: Un autre recul important”

Laisser un commentaire