Le marché de la revente dans le Grand Montréal : quand on se compare, on se console !

Publié le par Association des Propriétaires du Québec

Sujet(s): Immobilier,

Le marché de la revente dans le Grand Montréal : quand on se compare, on se console !

Le nombre de transactions conclues dans la région métropolitaine de Montréal en décembre 2008 a diminué de 29 % en comparaison avec la même période en 2007. Par contre, le marché immobilier de cette région a bien performé en 2008, avec près de 41 000 transactions, une baisse de 7 % par rapport à l'année 2007.

« La confiance des consommateurs, qui est un facteur clé de la vigueur du marché immobilier, a été affectée récemment en raison du bombardement constant de nouvelles sur l'instabilité de l'économie. Toutefois, les Montréalais devraient être encouragés par l'ensemble des résultats de 2008, qui arrive au second rang des années les plus actives du marché immobilier à Montréal en termes de ventes. De plus, il est important de noter que les résultats de notre récent sondage sur les intentions d'achat et de vente nous indiquent que les intentions d'achat sont similaires à l'année dernière », a laissé savoir Michel Beauséjour, chef de la direction de la Chambre immobilière du Grand Montréal, qui a rendu ces chiffres publics récemment.

La CIGM mentionne qu'il est intéressant de constater que les prix ont continué d'augmenter en 2008, et si on se compare aux marchés de Vancouver, Calgary ou Toronto, où les prix des ventes ont diminué de façon spectaculaire, on peut encore apprécier notre marché Montréalais.

Le marché des copropriétés s'est mieux comporté en 2008 avec un nombre presqu'identique de transactions qu'en 2007, qui avait été une année record. Les ventes de maisons unifamiliales ont diminué de 10 % et celles des plex de 9 % en comparaison avec 2007. Le nombre d'inscriptions total a cependant été supérieur à 7 % sur celui de l'an dernier.

Pour ce qui est des intentions d'acheter (sondage pour le compte de la CIGM), des ménages de la région métropolitaine de Montréal questionnés, 5 % d'entre eux ont démontré cet intérêt en 2009, la même proportion qu'en 2008.

0 Réponse à “Le marché de la revente dans le Grand Montréal : quand on se compare, on se console !”

Laisser un commentaire