La croissance économique du Québec resterait faible en 2007

Publié le par Association des Propriétaires du Québec

Sujet(s): Immobilier

Source: RBC

La croissance économique du Québec resterait faible en 2007

L'économie du Québec devrait progresser de 2,1 pour cent en 2007 et de 2,6 pour cent en 2008, selon les plus récentes prévisions économiques publiées par RBC.

"La croissance économique du Québec reste inférieure à la moyenne nationale, dit Craig Wright, vice-président et économiste en chef à RBC. Plusieurs facteurs pèsent sur la croissance à court terme et nous ne prévoyons pas de reprise notable avant 2009, quand les grands projets d'investissements s'accéléreront au Québec."

Selon le rapport de RBC, le secteur manufacturier de la province continuera d'être malmené par des vents contraires, comme la vigueur du dollar canadien, les prix élevés du pétrole et la concurrence étrangère. Mais contrairement à l'Ontario, les fabricants du Québec tirent mieux leur épingle du jeu dans plusieurs secteurs clés de la fabrication - particulièrement le secteur des biens durables.

Les secteurs du vêtement, des textiles et des produits du bois restent vulnérables à la concurrence chinoise. "Le secteur manufacturier devrait rester faible pendant le reste de l'année, mais la vigueur des investissements des entreprises permettra de résister", ajoute M. Wright.

Côté positif, la base manufacturière du centre du Canada pourrait être soutenue en 2008 par une reprise de l'économie américaine, un rebondissement de la construction domiciliaire aux Etats-Unis, une légère baisse du dollar canadien et la reprise anticipée des voyages aériens internationaux et des commandes du secteur aérospatial. De plus, les réductions d'impôt de 950 millions de dollars et l'entente sur l'équité salariale ajouteront, à elles seules, au moins un quart de point de pourcentage à la croissance à court terme.

Du côté de l'économie canadienne, Terre-Neuve-et-Labrador dominera le palmarès de la croissance en 2007, avec un taux de 7,5 pour cent, avant d'enregistrer un repli spectaculaire l'an prochain, ce qui ramènera les projecteurs sur l'Ouest du Canada, où la croissance est plus durable. L'Ile-du-Prince-Edouard et l'Ontario seront en queue du peloton, avec des taux de croissance qui resteront juste en dessous de deux pour cent cette année.

Les Perspectives provinciales des Services économiques RBC évaluent les provinces sous l'angle de la croissance économique, de la progression de l'emploi, du taux de chômage, de la hausse du revenu des particuliers, du commerce de détail, des mises en chantier dans l'habitation et de l'indice des prix à la consommation.

Pour obtenir le rapport www.rbc.com/economie/marche/pdf/provf.pdf  .

0 Réponse à “La croissance économique du Québec resterait faible en 2007”

Laisser un commentaire