Le Québec connaît un recul de ses mises en chantier comme prévu

Publié le par Association des Propriétaires du Québec

Sujet(s): Immobilier,

Le Québec connaît un recul de ses mises en chantier comme prévu

Dans les centres de 10 000 habitants et plus, la construction résidentielle a reculé au Québec en juin dernier, si on compare avec la même période l'an dernier, une diminution de 11 %. Au total, 3 706 habitations ont été mises en chantier en juin 2008.

Les chiffres sont disponibles à partir de l'enquête effectuée par la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL).

Pour les six premiers mois de l'année 2008, on aura connu une légère hausse de 4 % sur la même période en 2007, avec 20 422 mises en chantier. « Nous avons observé un ralentissement au cours du deuxième trimestre, mais celui-ci était attendu compte tenu du fort rythme de mises en chantier durant la même période l'an dernier », mentionne Kevin Hughes, économiste régional à la SCHL.

La région de Sherbrooke, seule, a fait exception en enregistrant une hausse de ses mises en chantier. Durant cette même période de juin 2008, les mises en chantier des agglomérations de 50 000 à 99 999 habitants ont grimpé de 12 %, des hausses surtout constatées dans les région de Drummondville, Granby, et Shawinigan.

Au deuxième trimestre, le volume des mises en marché a progressé de 23 % dans l'ensemble des agglomérations de 10 000 à 49 999 habitants.

Encore un recul au niveau des mises en chantier de maisons individuelles de l'ordre de 7 % en juin 2008 comparativement à juin 2007. Les baisses les plus importantes ont été enregistrées dans les régions de Montréal (- 23 %); Gatineau (- 32 %); et Trois-Rivières (- 34 %). Le cumul des six premiers mois de 2008 indique aussi une baisse de 6 % comparativement à la même période l'an dernier.

On a aussi constaté une diminution de 14 % des mises en chantier des logements collectifs qui comprennent les maisons jumelées et en rangée et appartements. Par contre, les régions de Sherbrooke et Gatineau connaissaient une stabilité dans les mises en chantier de ce segment de marché.

0 Réponse à “Le Québec connaît un recul de ses mises en chantier comme prévu”

Laisser un commentaire