MISES EN CHANTIER D’HABITATIONS AU QUÉBEC EN JUIN

Publié le par Association des Propriétaires du Québec

Sujet(s): Immobilier,

Source: SCHL

MISES EN CHANTIER D’HABITATIONS AU QUÉBEC EN JUIN
Selon les résultats du dernier relevé mensuel effectué par la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), la construction résidentielle a augmenté au Québec le mois dernier dans les centres de 10 000 habitants et plus. Au total, 4 223 habitations ont été commencées en juin, comparativement à 2 990 un an auparavant. Le nombre désaisonnalisé annualisé des mises en chantier de ce même mois (47 300) représente également un régime plus élevé que celui de mai (42 400). « La forte progression des mises en chantier enregistrée en juin est attribuable au fait que le niveau d’activité à la même époque l’an dernier était exceptionnellement faible. Estimant que cet effet ne se reproduira plus cette année et compte tenu du ralentissement sur le marché de la revente, nous sommes toujours d’avis que le marché du neuf entamera une phase ralentissement », affirme Kevin Hughes, économiste principal à la SCHL pour le Québec.

La hausse des mises en chantier constatée au Québec en juin est à l’image de la situation observée dans la majorité des régions métropolitaines de recensement (RMR) québécoises. Cela étant, des augmentations plus prononcées ont été enregistrées à Saguenay (plus de 100 %), à Gatineau (62 %) et à Montréal (44 %), tandis que l’activité dans la RMR de Sherbrooke est restée stable en regard de la même période l’an dernier.
La construction de maisons individuelles a progressé dans toutes les RMR québécoises, sauf dans la région Sherbrooke; la plus forte croissance a eu lieu à Saguenay. Au total, les fondations de 1 027 maisons individuelles ont été coulées dans les centres de 100 000 habitants et plus, ce qui représente un accroissement de 5 %.
Du côté des habitations collectives, une forte augmentation de la construction a été
enregistrée dans toutes les RMR québécoises. Les RMR de Saguenay et de Gatineau se distinguent par des hausses particulièrement importantes.
En ce qui concerne les grandes agglomérations de recensement (AR), l’enquête révèle que les mises en chantier y ont progressé de façon notable par rapport à la même période l’an passé (287 en 2010; 183 en 2009). Il s’agit d’un mois où les logements collectifs ont affiché une hausse majeure, et ce, dans la majorité des agglomérations.
La ventilation des résultats par mode d’occupation démontre une croissance notable des mises en chantier d’habitations destinées au marché de la copropriété (plus de 100 %). La construction visant le marché locatif a progressé légèrement pendant la même période (5 %).
Au premier semestre, le cumul des mises en chantier dans les centres de 10 000 personnes et plus au Québec était en hausse de 36 % d’une année à l’autre (21 470 en 2010; 15 837 en 2009). Ce résultat tient davantage aux mises en chantier de logements collectifs (+40 %) qu’à celles de maisons individuelles (+27 %).

0 Réponse à “MISES EN CHANTIER D’HABITATIONS AU QUÉBEC EN JUIN”

Laisser un commentaire