Sujet:

Incendies, Inondations et personnes à mobilité réduite

Publié le par Service des communications

Incendies, Inondations et personnes à mobilité réduite -

Incendies, Inondations et personnes à mobilité réduite

En tant que propriétaires, peut-être avez-vous des inquiétudes envers les locataires à mobilité réduite ou en perte d'autonomie. Que ce soit un locataire de longue date ou un proposant locataire, des questions se posent concernant l’évacuation de ces personnes lors d’un sinistre (feu, eau et autres…) .

Les services incendies de plusieurs villes (Ex: Montréal, Sherbrooke, Granby) offrent un programme d'aide à l'évacuation d'urgence. Des personnes dans diverses situations sont admissibles au programme. Par exemple, il peut s’agir de surdité, d’une maladie dégénérative, de mobilité réduite, de déficience visuelle, motrice ou intellectuelle.

Bitcoins : Hydro-Québec veut fournir plus pour développer la cryptomonnaie, quels coûts pour les propriétaires de logements?

Publié le par Service des communications

Bitcoins : Hydro-Québec veut fournir plus pour développer la cryptomonnaie, quels coûts pour les propriétaires de logements? -

Bitcoins : Hydro-Québec veut fournir plus pour développer la cryptomonnaie, quels coûts pour les propriétaires de logements?

Mais quel est le rapport avec les propriétaires de logements locatifs?

L'entreprise Bitfarms à Sherbrooke va avoir une consommation électrique équivalente à 8000 ménages par année une fois installée.
On voit des annonces d'emploi sur Internet qui offrent jusqu'à 150$/h de revenus pour héberger des serveurs!

Or il n'y aura pas que des propriétaires de maison qui vont vouloir en profiter. Plusieurs locataires ont déjà commencé à héberger ces serveurs dans leur logement.

Permis de bâtir, mars 2018

Publié le par Service des communications

Permis de bâtir, mars 2018 -

Permis de bâtir, mars 2018

En mars, la valeur des permis de bâtir délivrés par les municipalités canadiennes a crû de 3,1 % pour se chiffrer à 8,4 milliards de dollars, après avoir connu une baisse de 2,8 % le mois précédent. L'augmentation est surtout attribuable à l'accroissement des intentions de construction dans la composante des logements multifamiliaux, en particulier au Québec et en Colombie-Britannique et, dans une moindre mesure, dans la composante commerciale.

Le marché résidentiel canadien recule en avril

Publié le par Service des communications

Le marché résidentiel canadien recule en avril -

Le marché résidentiel canadien recule en avril

  • Les ventes résidentielles réalisées à l’échelle nationale ont baissé de 2,9 % de mars à avril.
  • Les ventes réelles (non désaisonnalisées) se situaient à 13,9 % en dessous du niveau atteint en avril 2017.
  • Le nombre de maisons nouvellement inscrites a fléchi de 4,8 % de mars à avril.
  • En avril, l’Indice des prix des propriétés MLS® (IPP MLS®) a augmenté de 1,5 % d’une année à l’autre.
  • Le prix de vente moyen au Canada a affiché une baisse de 11,3 % d’une année à l’autre en avril.

Tendance des mises en chantier d’habitations stable au Canada en avril

Publié le par Service des communications

Tendance des mises en chantier d’habitations stable au Canada en avril -

Tendance des mises en chantier d’habitations stable au Canada en avril

La tendance des mises en chantier d’habitations se chiffrait à 225 696 en avril 2018, comparativement à 226 942 le mois précédent, selon la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL). Cette tendance correspond à la moyenne mobile de six mois du nombre mensuel désaisonnalisé et annualisé (DDA) de mises en chantier d’habitations.

« En avril, la tendance nationale des mises en chantier d’habitations est restée stable à un niveau historiquement élevé : le nombre limité de mises en chantier de maisons individuelles a compensé celui élevé de logements collectifs, a déclaré Bob Dugan, économiste en chef à la SCHL. En particulier, le stock national de logements collectifs nouvellement achevés et invendus est demeuré stable au cours de la même période, ce qui indique que la demande pour ce type de logements a absorbé l’offre accrue. »