Nouveau Rapport sur l’industrie hypothécaire résidentielle

Publié le par Service des communications

Sujet(s): Immobilier

Source: SCHL

Nouveau Rapport sur l’industrie hypothécaire résidentielle

Pour combler les lacunes dans les données sur le marché de l'habitation, nous avons publié le Rapport sur le secteur des prêts hypothécaires résidentiels. Ce rapport décrit le secteur du marché hypothécaire au Canada et les récentes tendances sur ce marché. Il traite de l’octroi du prêt jusqu’au versement, des prêts hypothécaires assurés et non assurés et des activités des types de prêteurs.

Au premier trimestre de chaque année, nous publierons une nouvelle édition du rapport, suivie de mises à jour aux trimestres suivants.

Voici quelques faits saillants du premier rapport :

Tendances du crédit hypothécaire

  • En 2018, la diminution des prêts hypothécaires initiés a fait baisser le taux de croissance de l’encours du crédit hypothécaire. Celui-ci a atteint son niveau le plus bas en plus de 25 ans.
  • Cette diminution s’explique par un resserrement des critères de souscription, de certains changements réglementaires provinciaux et municipaux, une hausse des coûts d’emprunt et une conjoncture économique modérée. L’ensemble de ces facteurs a entraîné un assouplissement de la demande de logements dans certains grands centres au Canada.
  • Le nombre de prêts hypothécaires initiés pour l’achat d’une propriété a baissé de 19 % en 2018. De son côté, le nombre de prêts hypothécaires refinancés a diminué de 12 %.

Tendances des activités d’assurance prêt hypothécaire

  • La proportion de prêts hypothécaires non assurés augmente. Cette augmentation est attribuable aux modifications réglementaires, à la fluctuation de la conjoncture économique et aux changements apportés à l’assurance de portefeuille.
  • En 2018, les prêts hypothécaires initiés assurés ont représenté moins du tiers des nouveaux prêts hypothécaires. Résultat : la proportion de prêts hypothécaires assurés en cours a beaucoup diminué. Elle est passée de 57 % au premier trimestre de 2015 à 41 % à la même période en 2018.

Tendances relatives aux types de prêteurs hypothécaires

  • En 2018, les institutions financières fédérales détenaient environ 78 % de la dette hypothécaire. Pour leur part, les institutions financières provinciales, comme les coopératives de crédit, en détenaient environ 14 %.
  • Le reste était détenu par des prêteurs quasi réglementés : sociétés de financement hypothécaire (environ 6 %), et prêteurs non réglementés, comme les sociétés de placement hypothécaire (environ 1 %).

Tendances des taux hypothécaires

  • La majorité des emprunteurs hypothécaires canadiens optent pour un prêt hypothécaire à taux fixe sur 5 ans.
  • Néanmoins, les prêts hypothécaires à taux variable gagnent en popularité. Au premier trimestre de 2019, la proportion moyenne de nouveaux prêts hypothécaires à taux variable s’est établie à 29%. Cela représente une augmentation de 12 points de pourcentage par rapport à la même période en 2017.

Tendances du financement hypothécaire

  • Les dépôts sont la principale source de financement hypothécaire des banques à charte et des coopératives de crédit.
  • La titrisation privée représente encore une très petite source de financement au Canada, oscillant entre 0,5 et 1,5 %.
  • Les obligations hypothécaires, entre-temps, ont haussé leur part du marché du financement. Au cours du dernier trimestre de 2018, cette part s’est accrue de près de 1 point de pourcentage, atteignant 9,5 %.

0 Réponse à “Nouveau Rapport sur l’industrie hypothécaire résidentielle”

Laisser un commentaire