La valeur totale des permis de bâtir a fléchi en avril

Publié le par Association des Propriétaires du Québec

Sujet(s): Divers

Source: Statistique Canada

La valeur totale des permis de bâtir a fléchi en avril

La valeur totale des permis de bâtir a fléchi en avril en raison de la diminution des intentions de construction dans les secteurs résidentiel et non résidentiel ainsi que dans neuf provinces. Les entrepreneurs ont pris des permis de bâtir pour une valeur de 5,6 milliards de dollars, soit 8,4 % de moins qu'en mars.

 

 

 

cliquez sur le bouton droit pour sauvegarder le graphique.

Le secteur résidentiel n'a reculé que légèrement, mais le secteur non résidentiel a connu une forte baisse de la valeur des permis.

La valeur des permis de construction non résidentielle a chuté de 18,9 % pour se situer à un peu moins de 2,0 milliards de dollars, soit la deuxième baisse (en dollars) en importance depuis 1989. Les trois composantes (industrielle, commerciale et institutionnelle) de ce secteur ont perdu du terrain. Il s'agit de la deuxième fois seulement dans les 12 derniers mois que la valeur tombait en deçà de la barre des 2 milliards de dollars.

Dans le secteur résidentiel, l'augmentation de la valeur des permis de construction de logements multifamiliaux n'a épongé que partiellement la diminution des permis de construction de logements unifamiliaux. Les municipalités ont délivré des permis pour une valeur de 3,6 milliards de dollars, en baisse de 1,4 %.


Note aux lecteurs

Sauf avis contraire, les données du présent communiqué sont désaisonnalisées, ce qui facilite la comparaison par l'élimination de l'effet des variations saisonnières.

L'Enquête sur les permis de bâtir vise 2 380 municipalités représentant 95 % de la population. Ses résultats servent d'indicateur avancé de l'activité dans le domaine de la construction. Les collectivités représentant les autres 5 % de la population sont très petites, et leurs activités de construction n'ont qu'une faible incidence sur l'activité totale.

La valeur des intentions de construction présentées ici ne comprend pas les travaux d'ingénierie (par exemple les aqueducs, les égouts et les ouvrages de drainage) ni ceux associés au terrain.

Dans le cadre du présent communiqué, la région métropolitaine de recensement d'Ottawa–Gatineau est divisée en deux régions, soit Ottawa–Gatineau (partie québécoise) et Ottawa–Gatineau (partie ontarienne).


La Nouvelle-Écosse est la seule province où il y a eu une progression de la totalité des permis en avril, et ce, dans les deux secteurs. Les plus fortes baisses (en dollars) se sont produites en Alberta et en Ontario, surtout en raison du fléchissement des intentions de construction non résidentielle.

Secteur de l'habitation : augmentation du nombre de logements multifamiliaux

La valeur des permis dans la composante multifamiliale a fait un bond en avril, et le nombre de logements approuvés par les municipalités a atteint son plus haut niveau en 16 mois.

Les entrepreneurs ont pris des permis de construction de logements multifamiliaux pour une valeur de 1,4 milliard de dollars, soit 4,8 % de plus qu'en mars. Il s'agit de la plus forte valeur inscrite en cinq mois. Les municipalités ont approuvé la construction de 11 618 logements, en forte hausse de 20,5 % comparativement à mars. Il s'agit du nombre le plus élevé enregistré depuis décembre 2005.

Par ailleurs, la valeur des permis de construction de logements unifamiliaux a régressé de 5,0 % et s'est établie à 2,2 milliards de dollars. Dans l'ensemble, 9 170 logements ont été approuvés, soit 3,2 % de moins qu'en mars.

La tendance du nombre de logements unifamiliaux approuvés est généralement en baisse depuis janvier 2006. Toutefois, le nombre de logements multifamiliaux a rebondi légèrement après une tendance à la baisse entamée en juillet 2006.

Plusieurs facteurs favorisent encore la forte demande de logements, notamment la vigueur constante de l'emploi, les taux hypothécaires avantageux et les possibilités de financement intéressantes, l'augmentation du revenu disponible et la vigueur de l'immigration. Par ailleurs, la confiance des consommateurs a fléchi récemment, et le prix déjà élevé des nouveaux logements continue d'augmenter.

À l'échelon provincial, la plus forte croissance (en dollars) s'est produite en Alberta, où la valeur des permis de construction résidentielle a augmenté de 8,4 % et a atteint 823 millions de dollars. Il s'agit de tout juste 0,6 % de moins que le sommet atteint en juillet 2006. L'Alberta a enregistré une forte croissance des permis de construction de logements multifamiliaux, mais un fléchissement modéré des intentions de construction de logements unifamiliaux.

En avril, les permis de construction résidentielle ont également monté en flèche en Nouvelle-Écosse, où une forte augmentation des logements multifamiliaux a contrebalancé une baisse modérée dans les permis de construction de logements unifamiliaux.

cliquez sur le bouton droit pour sauvegarder le graphique.

Par ailleurs, en Ontario, la valeur des permis de construction résidentielle a atteint le deuxième plus bas niveau en importance depuis un an. La province a enregistré une modeste diminution en pourcentage de la valeur des permis de construction des logements unifamiliaux et multifamiliaux. Le Québec a aussi enregistré une perte modérée en pourcentage dans les deux composantes du logement.

La Saskatchewan et l'Île-du-Prince-Édouard ont enregistré les pertes les plus élevées en pourcentage dans la valeur des permis de construction résidentielle. En Saskatchewan, de fortes pertes dans les deux composantes du logement sont survenues après quatre mois consécutifs de progression.

Construction non résidentielle : baisse généralisée dans les trois composantes

Les trois composantes du secteur non résidentiel ont régressé en avril après un rebondissement marqué des intentions en mars.

Dans la composante industrielle, la valeur des permis a chuté de 20,2 % pour s'établir à 342 millions de dollars, après s'être accrue de 39,4 % en mars. Le facteur le plus important a été la forte baisse des intentions de construction d'usines en Ontario et au Nouveau-Brunswick. Les deux provinces avaient enregistré une très forte progression pour de tels projets en mars.

Dans la composante commerciale, la valeur des permis a régressé de 13,1 % pour se situer à 1,3 milliard de dollars, après avoir augmenté de 41,4 % en mars. La baisse observée en avril s'explique par le fléchissement des intentions de construction pour les immeubles à bureaux. La tendance des intentions de construction commerciale est maintenant légèrement à la baisse après avoir augmenté d'octobre 2005 au début de 2007.

La plus forte baisse (en dollars) dans la composante commerciale s'est produite en Alberta (-47,3 %, pour se chiffrer à 220 millions de dollars), après avoir progressé de 116,8 % en mars. En revanche, l'Ontario a enregistré la plus forte progression mensuelle (+3,9 % pour atteindre 495 millions de dollars), en raison de la forte demande associée aux bâtiments dans la catégorie du commerce et des services.

Dans la composante institutionnelle, les permis ont chuté de 35,1 % pour s'établir à 323 millions de dollars en avril, ce qui constitue un troisième repli mensuel consécutif. La chute s'explique en grande partie par la diminution des intentions de construction pour les bâtiments à vocation médicale dans huit provinces. La baisse la plus marquée (en dollars) dans la composante institutionnelle a été enregistrée en Ontario (-48,9 % pour se situer à 137 millions de dollars). Cette baisse a fait suite à un bond de 62,4 % observé en mars.

Malgré les résultats observés en avril, plusieurs facteurs pourraient avoir un effet favorable sur les intentions de construction non résidentielle. Figurent notamment parmi ces facteurs la forte croissance récente des bénéfices d'exploitation des sociétés et les fortes ventes au détail et en gros au cours du premier trimestre de 2007 ainsi que la diminution du taux d'inoccupation des immeubles à bureaux dans certains grands centres.

À l'échelon provincial, une diminution de la valeur des permis de construction non résidentielle s'est produite dans six provinces. En dollars, les baisses les plus marquées se sont produites en Alberta (-34,0 % pour se situer à 346 millions de dollars) et en Ontario (-18,2 % pour se chiffrer à 781 millions de dollars). De fortes augmentations ont été enregistrées dans les deux provinces en mars.

Régions métropolitaines : Seulement 14 régions connaissent des hausses de la valeur globale des permis

La valeur totale des permis de bâtir n'a augmenté que dans 14 des 34 régions métropolitaines de recensement (RMR) en avril. Toutefois, 20 RMR ont enregistré une progression de la valeur des permis de construction résidentielle, et seulement 13, dans la composante non résidentielle.

Dans la composante résidentielle, les hausses les plus marquées (en dollars) se sont produites à Halifax, à Toronto, à Vancouver, à Calgary et à Edmonton. Halifax et Edmonton ont atteint de nouveaux sommets pour les permis de construction résidentielle, et Calgary a enregistré sa plus forte valeur en neuf mois. Des baisses importantes ont été inscrites à Victoria, à Hamilton, à Ottawa–Gatineau (partie ontarienne) et à Montréal.

Dans le secteur non résidentiel, les hausses les plus marquées (en dollars) ont eu lieu à Halifax, à London, à Edmonton et à Vancouver. De fortes pertes ont été observées à Montréal, à Toronto, à Ottawa–Gatineau (partie ontarienne), à Calgary et à Kelowna. Toutefois, l'ampleur des hausses a été généralement plus modeste que celle des pertes. Calgary a affiché sa plus faible valeur depuis janvier 2006.

Données stockées dans CANSIM : tableaux 026-0001 à 026-0008, 026-0010 et 026-0015.

Définitions, source de données et méthodes : numéro d'enquête 2802.

Le numéro d'avril 2007 de la publication Permis de bâtir (64-001-XWF, gratuite) paraîtra bientôt.

Le communiqué sur les permis de bâtir de mai sera diffusé le 5 juillet.

Pour obtenir des données ou des renseignements généraux, communiquez avec Jasmine Gaudreault au               613-951-6321        ou composez sans frais le               1-800-579-8533        (bdp_information@statcan.ca). Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec Étienne Saint-Pierre au               613-951-2025       , Division de l'investissement et du stock de capital.

Valeur des permis de bâtir, selon la région métropolitaine de recensement1
  Mars 2007r Avril 2007p Mars à avril 2007 Janvier à avril 2006 Janvier à avril 2007 Janvier-avril 2006 à janvier-avril 2007
  Données désaisonnalisées
  en millions de dollars variation en % en millions de dollars variation en %
St. John's 26,0 24,9 -4,5 104,0 97,2 -6,6
Halifax 24,7 96,8 291,5 192,4 177,7 -7,7
Moncton 13,6 23,0 69,4 54,4 61,3 12,7
Saint John 35,9 23,0 -36,1 48,9 96,0 96,1
Saguenay 10,4 14,9 43,7 44,0 35,4 -19,4
Québec 131,0 96,9 -26,0 394,6 440,4 11,6
Sherbrooke 21,0 34,4 63,5 142,0 96,8 -31,8
Trois-Rivières 23,1 22,0 -5,0 64,1 75,9 18,4
Montréal 594,7 531,1 -10,7 1 867,4 2 024,6 8,4
Ottawa–Gatineau, Ontario/Québec 296,4 170,1 -42,6 747,6 861,9 15,3
Ottawa–Gatineau (partie québécoise) 58,3 41,8 -28,4 149,0 175,1 17,5
Ottawa–Gatineau (partie ontarienne) 238,1 128,3 -46,1 598,6 686,9 14,7
Kingston 32,4 12,8 -60,3 70,1 64,4 -8,1
Peterborough 8,1 11,2 37,8 47,1 27,9 -40,8
Oshawa 47,2 66,1 40,0 294,6 241,7 -18,0
Toronto 970,6 932,9 -3,9 3 198,9 4 039,7 26,3
Hamilton 143,7 68,4 -52,4 288,3 362,8 25,8
St. Catharines–Niagara 38,8 36,6 -5,7 142,1 129,8 -8,6
Kitchener 81,6 61,6 -24,5 342,8 246,9 -28,0
Brantford 17,2 22,9 33,0 66,6 59,2 -11,1
Guelph 22,2 24,7 11,1 95,5 92,4 -3,2
London 56,1 92,4 64,6 291,7 270,8 -7,2
Windsor 22,9 22,7 -0,8 178,8 87,9 -50,8
Barrie 34,6 26,3 -24,0 154,4 90,2 -41,6
Grand Sudbury 14,9 16,8 12,5 51,8 147,9 185,5
Thunder Bay 5,9 9,4 60,2 23,6 29,8 26,2
Winnipeg 72,2 58,5 -18,9 280,6 289,8 3,3
Regina 20,2 15,4 -24,1 97,9 83,6 -14,6
Saskatoon 60,9 44,6 -26,7 131,8 189,8 43,9
Calgary 562,3 409,0 -27,3 1 617,2 1 749,9 8,2
Edmonton 331,0 381,8 15,3 1 009,5 1 344,7 33,2
Kelowna 125,7 56,5 -55,0 163,4 262,9 60,9
Abbotsford 12,5 23,4 87,5 180,1 113,5 -37,0
Vancouver 535,0 590,6 10,4 1 808,0 2 213,9 22,5
Victoria 140,5 81,3 -42,1 231,1 371,9 60,9
r révisé
p provisoire
1. Il est possible de consulter en ligne les subdivisions de recensement qui font partie des régions métropolitaines de recensement.
Nota:  Les données peuvent ne pas correspondre aux totaux en raison de l'arrondissement.

Valeur des permis de bâtir, selon la province et le territoire
  Mars 2007r Avril 2007p Mars à avril 2007 Janvier à avril 2006 Janvier à avril 2007 Janvier-avril 2006 à janvier-avril 2007
  Données désaisonnalisées
  en millions de dollars variation en % en millions de dollars variation en %
Canada 6 077,4 5 569,0 -8,4 19 715,6 22 715,2 15,2
Résidentiel 3 656,1 3 605,2 -1,4 12 757,4 13 832,9 8,4
Non résidentiel 2 421,4 1 963,8 -18,9 6 958,1 8 882,3 27,7
Terre-Neuve-et-Labrador 39,2 37,8 -3,7 145,5 158,8 9,1
Résidentiel 23,4 28,3 21,0 113,2 110,2 -2,7
Non résidentiel 15,9 9,5 -40,0 32,2 48,6 50,8
Île-du-Prince-Édouard 16,0 12,5 -22,2 67,3 51,2 -23,9
Résidentiel 13,7 8,1 -41,2 42,6 39,6 -7,1
Non résidentiel 2,3 4,4 90,6 24,7 11,7 -52,8
Nouvelle-Écosse 79,8 141,9 77,7 393,8 364,7 -7,4
Résidentiel 48,1 100,2 108,2 295,1 259,0 -12,2
Non résidentiel 31,7 41,7 31,4 98,7 105,7 7,1
Nouveau-Brunswick 107,9 73,6 -31,8 286,3 292,8 2,3
Résidentiel 35,1 47,8 36,3 161,7 154,9 -4,2
Non résidentiel 72,9 25,8 -64,6 124,6 137,9 10,7
Québec 1 097,2 1 019,0 -7,1 3 636,3 3 929,7 8,1
Résidentiel 691,5 643,0 -7,0 2 412,1 2 553,3 5,9
Non résidentiel 405,7 376,0 -7,3 1 224,2 1 376,4 12,4
Ontario 2 135,0 1 913,4 -10,4 7 122,1 8 376,4 17,6
Résidentiel 1 181,2 1 132,6 -4,1 4 471,7 4 534,6 1,4
Non résidentiel 953,9 780,7 -18,2 2 650,4 3 841,8 45,0
Manitoba 111,2 107,7 -3,2 416,9 473,3 13,5
Résidentiel 77,8 66,9 -14,0 275,6 306,2 11,1
Non résidentiel 33,4 40,8 22,2 141,3 167,0 18,2
Saskatchewan 112,8 93,5 -17,2 310,9 406,6 30,8
Résidentiel 73,7 51,2 -30,6 143,2 250,8 75,1
Non résidentiel 39,1 42,3 8,2 167,7 155,8 -7,1
Alberta 1 284,1 1 169,5 -8,9 3 926,5 4 626,9 17,8
Résidentiel 759,7 823,2 8,4 2 574,3 2 939,0 14,2
Non résidentiel 524,4 346,3 -34,0 1 352,2 1 687,9 24,8
Colombie-Britannique 1 057,1 983,4 -7,0 3 359,1 3 950,8 17,6
Résidentiel 717,2 697,4 -2,8 2 249,8 2 633,8 17,1
Non résidentiel 339,9 285,9 -15,9 1 109,4 1 317,0 18,7
Yukon 2,2 2,4 10,5 36,8 26,2 -28,8
Résidentiel 2,1 1,2 -44,0 13,2 9,7 -26,3
Non résidentiel 0,1 1,2 1 217,0 23,6 16,5 -30,2
Territoires du Nord-Ouest 1,5 9,5 545,4 4,3 16,0 273,3
Résidentiel 0,6 0,6 4,5 2,8 1,6 -44,5
Non résidentiel 0,9 8,8 904,0 1,5 14,4 873,9
Nunavut 33,3 4,9 -85,2 9,8 41,9 326,3
Résidentiel 32,0 4,7 -85,3 2,2 40,3 1 725,8
Non résidentiel 1,3 0,2 -83,1 7,6 1,6 -79,6
r révisé
p provisoire
Nota:  Les données peuvent ne pas correspondre aux totaux en raison de l'arrondissement.

0 Réponse à “La valeur totale des permis de bâtir a fléchi en avril”

Laisser un commentaire