Montréal figure au rang des marchés urbains les plus accessibles au Canada pour les nouveaux acheteurs de maison

Publié le par Association des Propriétaires du Québec

Sujet(s): Divers

Source: Genworth Financial Canada

Montréal figure au rang des marchés urbains les plus accessibles au Canada pour les nouveaux acheteurs de maison

Le marché québécois des logements conservera son caractère stable et abordable au cours de la prochaine demi-décennie, selon un rapport publié par Genworth Financial Canada, au service des propriétaires de maison, une filiale de Genworth Financial, Inc. (NYSE : GNW).

La Note de conjoncture métropolitaine - Eté 2007 révèle qu'une demande légèrement plus faible en 2007 se traduira par une hausse des prix de 3,4 p. 100 pour les logements neufs, soit une moyenne de 261 972 $. Le prix de revente des logements existants au Québec devrait augmenter de 3,9 p. 100 cette année pour atteindre une moyenne de 201 843 $.

Les nouveaux acheteurs potentiels continueront d'être attirés par le marché québécois, en raison de son caractère accessible et du bon investissement qu'il représente, alors que les prix des logements neufs de la province devraient augmenter de 2,9 p. 100 par an et ceux des logements existants de 3,9 p. 100 par an en moyenne jusqu'en 2011. L'étude Genworth, menée en partenariat avec le Conference Board du Canada, est fondée sur des données provenant de nombreuses sources, dont la Banque du Canada, L'Association canadienne de l'immeuble et Statistique Canada.

"Le marché québécois des logements reste relativement abordable et accessible", affirme Peter Vukanovich, président de Genworth Financial Canada. "Le relâchement de la pression sur les prix allié à la stabilité du marché à moyen terme offre aux nouveaux acheteurs une excellente occasion d'accéder à la propriété et de commencer à accroître la valeur nette de leur maison."

Coup d'oeil sur Montréal

A Montréal, on s'attend à ce que les prix des logements neufs montent de 3,5 p. 100 en 2007 pour atteindre une moyenne de 279 607 $. Comparons-les aux hausses de 6,4 p. 100 enregistrées par les prix des logements neufs à Montréal en 2004, de 5 p. 100 en 2005 et de 4,2 p. 100 l'année dernière. On prévoit que les prix des logements neufs à Montréal connaîtront une hausse modérée et constante de 3,2 p. 100 par an en moyenne de 2008 à 2011.

La croissance des prix des logements existants à Montréal devrait être de 5,1 p. 100 cette année et atteindre 227 024 $, soit une baisse par rapport à une augmentation annuelle moyenne des prix de 8,9 p. 100 au cours des trois dernières années. Les prix des logements existants à Montréal devraient croître de 4,2 p. 100 par an en moyenne jusqu'en 2011.

Coup d'oeil sur Québec

Dans la capitale, les prix des logements neufs devraient monter de 2,4 p. 100 en 2007, pour une moyenne de 188 277 $, soit une baisse par rapport à une hausse des prix moyenne de 5,2 p. 100 au cours des trois dernières années. Les hausses des prix des logements neufs devraient atteindre en moyenne 3,2 p. 100 jusqu'en 2011.

A Québec, les logements existants devraient subir une hausse des prix de 4,1 p. 100 cette année, pour une moyenne de 154 783 $. Cela représente un ralentissement par rapport à une croissance de 9,7 p. 100 en 2004 et en 2005, tout en restant conforme aux prévisions, lorsque les prix des logements existants n'ont augmenté que de 4,8 p. 100 l'année dernière. Jusqu'en 2011, les hausses de prix annuelles des logements existants seront de 4,2 p. 100 en moyenne.

Coup d'oeil sur le Canada

En raison du ralentissement relatif de la demande refoulée, les hausses de prix pour les logements neufs et les logements existants restent modérées. A l'échelle nationale, il est prévu que les prix moyens des logements atteindront 378 161 $ (logements neufs) et 293 475 $ (logements existants) en 2007.

    -------------------------------------------------------------------------
    Ville          Prix moyen d'un        Prix moyen en        Prix moyen en
               logement neuf (2006)     2007 (prévision)     2008 (prévision)
    -------------------------------------------------------------------------
    Montréal             270 081 $            279 607 $            288 254 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Québec               183 878 $            188 277 $            193 864 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Toronto              504 949 $            518 401 $            535 161 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Ottawa-Gatineau      343 104 $            355 171 $            367 217 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Calgary              434 763 $            505 571 $            533 352 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Edmonton             319 637 $            388 694 $            408 126 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Vancouver            629 595 $            673 706 $            708 759 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Victoria             465 256 $            470 717 $            489 290 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Sources : Le Conference Board du Canada; L'Association canadienne de
    l'immeuble; Statistique Canada.

0 Réponse à “Montréal figure au rang des marchés urbains les plus accessibles au Canada pour les nouveaux acheteurs de maison”

Laisser un commentaire