Permis de bâtir, avril 2017

Publié le par Service des communications

Sujet(s):

Source: Statistique Canada

En avril, la valeur des permis de bâtir délivrés par les municipalités canadiennes a diminué de 0,2 % par rapport à mars pour s'établir à 7,1 milliards de dollars. Ce recul à l'échelle nationale s'explique principalement par la diminution des intentions de construction de logements unifamiliaux. La valeur des permis de bâtir a baissé dans quatre provinces en avril, et les reculs les plus marqués ont été observés en Ontario et en Alberta.

 

Secteur résidentiel : le repli dans la composante des logements unifamiliaux est atténué par une hausse dans les logements multifamiliaux

En avril, la valeur des permis de construction résidentielle délivrés par les municipalités canadiennes a fléchi de 2,5 % pour s'établir à 4,5 milliards de dollars, ce qui représente une troisième baisse mensuelle consécutive. La diminution des intentions de construction de logements unifamiliaux a plus que contrebalancé l'augmentation modérée de la composante des logements multifamiliaux. Trois provinces ont affiché des reculs dans le secteur résidentiel en avril, l'Ontario venant en tête.

Les intentions de construction de logements unifamiliaux ont diminué de 8,1 % en avril pour se chiffrer à 2,5 milliards de dollars. La baisse est surtout attribuable aux maisons individuelles en Ontario, plus précisément dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Toronto. Cinq autres provinces ont aussi affiché des diminutions dans la composante des logements unifamiliaux.

En revanche, les intentions de construction de logements multifamiliaux ont augmenté de 5,6 % en avril pour se situer à un peu moins de 2,0 milliards de dollars, surtout en raison des hausses enregistrées dans sept provinces, la Colombie-Britannique arrivant en tête. L'augmentation est survenue après une diminution de 21,1 % en mars et a été modérée par un recul marqué dans la construction d'immeubles d'appartements en Alberta.

En avril, les municipalités canadiennes ont approuvé la construction de 16 701 nouveaux logements (-0,7 % par rapport à mars), soit 6 015 unités unifamiliales (-1,5 %) et 10 686 unités multifamiliales (-0,2 %).

Secteur non résidentiel : deuxième augmentation mensuelle consécutive dans les composantes institutionnelle et industrielle

En avril, la valeur des permis de construction non résidentielle délivrés par les municipalités s'est établie à 2,6 milliards de dollars, en hausse de 4,1 % par rapport au mois précédent. Cette augmentation découle principalement de l'accroissement des intentions de construction de structures institutionnelles et industrielles, alors que les deux composantes ont enregistré un deuxième mois de croissance d'affilée. Huit provinces ont inscrit des hausses dans le secteur non résidentiel en avril, la Colombie-Britannique venant en tête.

La composante institutionnelle a progressé de 10,7 % en avril pour atteindre 790 millions de dollars, après avoir enregistré une augmentation de 18,3 % en mars. Cette hausse est surtout attribuable à l'augmentation des intentions de construction d'édifices gouvernementaux administratifs et d'installations médicales, dont un important projet de rénovation d'hôpital en Ontario. La Colombie-Britannique est arrivée en tête des six provinces qui ont affiché des hausses dans la composante institutionnelle en avril.

La valeur des permis de construction industrielle délivrés s'est accrue de 14,6 % en avril pour se fixer à 512 millions de dollars, après avoir connu une croissance de 12,3 % le mois précédent. L'augmentation observée en avril est principalement attribuable aux usines de fabrication, aux bâtiments rattachés aux services publics et aux bâtiments rattachés à l'entretien.

Par contre, la composante commerciale s'est repliée de 3,0 % en avril pour s'établir à 1,3 milliard de dollars, surtout sous l'effet de la baisse des intentions de construction d'entrepôts en Ontario.

Provinces : Ontario et Alberta affichent les plus fortes diminutions

L'Ontario et l'Alberta ont mené la baisse de la valeur totale des permis de bâtir en avril, qui a été modérée par une hausse prononcée pour la Colombie-Britannique.

Le repli survenu en Ontario représente la quatrième baisse mensuelle consécutive de la valeur des permis de construction résidentielle et du nombre total de nouvelles unités approuvées. Par ailleurs, la composante industrielle a inscrit une deuxième hausse mensuelle consécutive en avril, dépassant la barre des 200 millions de dollars pour la première fois depuis août 2016.

En Alberta, la diminution est surtout attribuable aux immeubles d'appartements et aux structures industrielles. Le recul enregistré en avril est survenu après l'approbation en mars d'un important projet de construction d'un hangar d'autobus. La baisse a été modérée par la composante des logements unifamiliaux, qui a enregistré en avril un quatrième mois de croissance de suite.

En revanche, la Colombie-Britannique a affiché des hausses dans toutes les composantes en avril. La valeur des permis de construction institutionnelle a crû pour un deuxième mois d'affilée, en raison notamment des intentions de construction d'un nouvel immeuble universitaire dans la RMR de Vancouver.

Régions métropolitaines de recensement : diminution marquée à Toronto en raison des logements unifamiliaux

En avril, la valeur des permis de bâtir a fléchi dans 11 des 36 RMR, Toronto venant en tête à ce chapitre.

La composante des logements unifamiliaux est le principal responsable du recul observé dans la RMR de Toronto, où les intentions de construction de logements unifamiliaux et le nombre de nouvelles unités unifamiliales approuvées étaient les plus bas depuis janvier 2016.

Par ailleurs, c'est la RMR de Vancouver qui a connu la plus grande augmentation de la valeur des permis de bâtir en avril, alors que des hausses ont été enregistrées dans chaque composante.

0 Réponse à “Permis de bâtir, avril 2017”

Laisser un commentaire