Bitcoins : Hydro-Québec veut fournir plus pour développer la cryptomonnaie, quels coûts pour les propriétaires de logements?

Publié le par Service des communications

Sujet(s): Divers

Bitcoins : Hydro-Québec veut fournir plus pour développer la cryptomonnaie, quels coûts pour les propriétaires de logements?

Fin mai 2018, le Gouvernement voulait lever son moratoire sur la vente d’électricité aux mineurs de cryptomonnaies.

Pierre Moreau voulait un décret qui va permettre aux entreprises d'avoir des tarifs concurrentiels pour fabriquer cette monnaie car c'est une consommation importante de la production électrique journalière qui va dans ces serveurs.

On apprenait par le journal de Montréal que c'est plus de 100 entreprises qui consommeraient plus de 10 TWh qui attendent une réponse d’Hydro-Québec.

Mais le 7 juin, le Ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, Pierre Moreau décide de suspendre temporairement le traitement de toute demande relative à la consommation d’électricité provenant de l’industrie de la cryptomonnaie.

M. Moreau a fait savoir que la capacité de production d'Hydro-Québec à court et moyen terme ne sera pas suffisante.

Mais quel est le rapport avec les propriétaires de logements locatifs?

L'entreprise Bitfarms à Sherbrooke va avoir une consommation électrique équivalente à 8000 ménages par année une fois installée.
On voit des annonces d'emploi sur Internet qui offrent jusqu'à 150$/h de revenus pour héberger des serveurs!

Or il n'y aura pas que des propriétaires de maison qui vont vouloir en profiter. Plusieurs locataires ont déjà commencé à héberger ces serveurs dans leur logement.
Déjà 1 serveur dans une pièce et vous avez l'impression qu'un avion à réaction se prépare à décoller alors imaginez des dizaines et des dizaines empilés, on pourrait se croire sur la piste d’atterrissage d'un aéroport.

Comme le soulignait Martin Messier, Président de l'APQ en mars 2018, les propriétaires d'immeubles locatifs dont le prix du loyer inclut le prix de l'électricité seront plus à risque.

De plus, les installations, soit les nombreux ordinateurs requis pour la génération de monnaie numérique, génèrent une chaleur importante. La consommation d'électricité est élevée ce qui pose problème pour les coûts si l'électricité est incluse dans le prix du loyer. De plus, elles présentent un risque car elles sont branchées sur des circuits électriques qui ne sont pas prévus à cette fin.

L'APQ suivra l'évolution des orientations du Gouvernement sur les projets de chaînes de blocs et de minage de cryptomonnaies, les fameux Bitcoins.





0 Réponse à “Bitcoins : Hydro-Québec veut fournir plus pour développer la cryptomonnaie, quels coûts pour les propriétaires de logements?”

Laisser un commentaire