La tendance des mises en chantier d'habitations au Canada a baissé en mai

Publié le par Service des communications

Sujet(s): Immobilier

La tendance des mises en chantier d'habitations au Canada a baissé en mai

La tendance nationale des mises en chantier d’habitations a diminué en mai. Cette diminution est le résultat combiné des mises en chantier de maisons individuelles, dont la tendance à la baisse s’est poursuivie, et de logements collectifs, dont la tendance est revenue à la baisse après avoir affiché des gains dans les centres urbains au cours des derniers mois. La baisse de la tendance des mises en chantier de logements collectifs marque le repli en mai du nombre mensuel désaisonnalisé et annualisé, par rapport au nombre inhabituellement élevé observé en avril, de sorte que le taux annuel corrigé des variations saisonnières s’est rapproché de sa moyenne sur 10 ans.

La tendance des mises en chantier d’habitations se chiffrait à 201 983 en mai 2019, comparativement à 205 717 le mois précédent, selon la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL). Cette tendance correspond à la moyenne mobile de six mois du nombre mensuel désaisonnalisé et annualisé de mises en chantier d’habitations.

Au Canada, toutes régions confondues, le nombre mensuel désaisonnalisé et annualisé de mises en chantier d’habitations est descendu de 233 410 en avril à 202 337 en mai, soit une baisse de 13,3 %. Dans les centres urbains, ce nombre a diminué de 14,4 % en mai, pour se chiffrer à 186 946. Il a baissé de 18,5 % dans la catégorie des logements collectifs, mais augmenté de 1,8 % dans celle des maisons individuelles, pour s’établir respectivement à 141 851 et à 45 095.

Dans les régions rurales, le nombre désaisonnalisé annualisé de mises en chantier d’habitations est estimé à 15 391.

0 Réponse à “La tendance des mises en chantier d'habitations au Canada a baissé en mai”

Laisser un commentaire