Les intentions de construction au Canada ont continué à ralentir

Publié le par Association des Propriétaires du Québec

Sujet(s): Immobilier

Source: Statistique Canada

Les intentions de construction au Canada ont continué à ralentir

Les intentions de construction au Canada ont continué à ralentir. En raison d'une baisse marquée en Alberta, la valeur totale des permis de bâtir au Canada a chuté de 4,5 % en mars et s'est fixée à 5,6 milliards de dollars. Il s'agit d'une quatrième baisse observée en cinq mois. Il y a eu un fléchissement dans les secteurs résidentiel et non résidentiel en mars.

La valeur totale des permis a atteint 17,3 milliards de dollars au premier trimestre de 2008. Il s'agit d'une baisse de 8,2 % par rapport au quatrième trimestre de 2007, soit une troisième baisse trimestrielle consécutive.

cliquez sur le bouton droit pour sauvegarder le graphique.

Les intentions de construction continuent à s'amoindrir dans le secteur de l'habitation

Dans le secteur résidentiel, la valeur des permis de bâtir a diminué de 5,7 % pour se fixer à 3,6 milliards de dollars. Il s'agit de sa deuxième valeur la plus faible observée en 13 mois. Elle s'explique par une diminution de la valeur des permis de construction de logements multifamiliaux (-7,8 %) et unifamiliaux (-4,4 %).


Note aux lecteurs

Sauf avis contraire, les données du présent communiqué sont désaisonnalisées, ce qui facilite la comparaison par l'élimination de l'effet des variations saisonnières.

L'Enquête sur les permis de bâtir vise 2 400 municipalités représentant 95 % de la population. Ses résultats servent d'indicateur avancé de l'activité dans le domaine de la construction. Les collectivités représentant les 5 % restants de la population sont très petites, et leurs activités de construction n'ont qu'une faible incidence sur le total.

La valeur des intentions de construction présentées ici ne comprend pas les travaux d'ingénierie (par exemple, les aqueducs, les égouts et les ouvrages de drainage) ni ceux associés au terrain.

Dans le cadre du présent communiqué, la région métropolitaine de recensement d'Ottawa–Gatineau est divisée en deux régions, soit Ottawa–Gatineau (partie Québec) et Ottawa–Gatineau (partie Ontario).


Le nombre de logements multifamiliaux dont on a approuvé la construction a augmenté de 4,6 %, tandis que le nombre de logements unifamiliaux a diminué de 8,5 % en mars. Cela était conforme à la tendance générale observée au cours des cinq dernières années, au cours de laquelle la demande s'est déplacée des maisons unifamiliales plus dispendieuses aux logements multiples plus abordables. Le nombre total de logements résidentiels dont on a approuvé la construction suit une tendance à la baisse depuis l'été 2007.

cliquez sur le bouton droit pour sauvegarder le graphique.

Les permis de construction industrielle et institutionnelle font ralentir le secteur non résidentiel

La valeur des permis de construction non résidentielle a chuté de 2,4 % pour se fixer à 2,0 milliards de dollars, soit un niveau qui n'avait pas été atteint depuis avril 2007. Les intentions ont atteint un sommet dans cette composante en mai et en juin 2007.

Dans le domaine industriel, la valeur des permis a chuté de 21,9 % pour se fixer à 318 millions de dollars, soit une troisième baisse enregistrée en quatre mois. Il s'agit du niveau le plus faible noté depuis février 2007. Ce résultat s'explique par des diminutions dans les projets de bâtiments de services publics.

À la suite d'une baisse de 32,3 % inscrite en février, la composante institutionnelle a ralenti de 4,7 % pour se fixer à 454 millions de dollars, principalement en raison d'une diminution dans les projets d'immeubles à vocation médicale.

Dans la composante commerciale, la valeur des permis a augmenté de 5,3 % et a atteint 1,2 milliard de dollars, en raison de hausses enregistrées dans divers types de bâtiments, comme les entrepôts, les hôtels, les restaurants, les bâtiments de loisirs, et les magasins de gros et de détail.

Dans l'ensemble, la tendance de la valeur des permis de chacune des trois composantes non résidentielles est en baisse depuis la dernière moitié de 2007.

Quatre provinces voient la valeur de leurs permis de construction diminuer

Parmi les provinces, c'est l'Alberta qui a enregistré la plus forte baisse en mars (-32,9 %). Cette réduction a eu un effet considérable sur les résultats généraux. Si on exclut l'Alberta, la valeur des permis de bâtir aurait augmenté de 5,1 % plutôt que de diminuer de 4,5 % à l'échelle nationale. En raison de replis marqués à la fois dans le secteur résidentiel et dans le secteur non résidentiel, la valeur totale des intentions de construction s'est établie sous la barre du milliard de dollars pour la première fois en 13 mois.

La valeur cumulative des permis pour la période de janvier à mars en Alberta a atteint 3,7 milliards de dollars, soit 3,8 % de moins qu'au quatrième trimestre de 2007. Il s'agit d'une troisième baisse trimestrielle consécutive. Ce résultat est inférieur de 19,2 % au sommet atteint au deuxième trimestre de 2007.

Terre-Neuve-et-Labrador, le Nouveau-Brunswick et le Manitoba ont aussi affiché des diminutions en mars.

La plus forte hausse (en dollars) s'est produite en Ontario (+7,3 %, valeur totale de 2,1 milliards de dollars), où une hausse des intentions de construction de logements multifamiliaux a plus qu'effacé une cinquième baisse en six mois dans le secteur non résidentiel.

La Saskatchewan et le Québec ont également affiché des hausses appréciables, grâce en grande partie aux permis de construction non résidentielle.

Par ailleurs, en Saskatchewan, la valeur des permis de construction résidentielle en mars a été inférieure de seulement 1,1 % au sommet de 96 millions de dollars qu'elle avait atteint en décembre 2007. La forte demande de logements en Saskatchewan subit l'influence positive d'une économie dynamique et d'une forte migration interprovinciale. Au Québec, la valeur des permis de construction résidentielle a chuté pour se fixer à 647 millions de dollars, soit son plus faible niveau observé en 13 mois.

Tandis que la valeur totale des permis a augmenté en Colombie-Britannique et en Nouvelle-Écosse, elle est demeurée à un niveau inférieur de près de 10 % à la moyenne mensuelle inscrite en 2007 dans ces deux provinces.

La demande de logements neufs ralentit à Calgary et à Montréal

Dans l'ensemble, 11 des 34 régions métropolitaines de recensement ont affiché une baisse en mars. Les plus fortes régressions (en dollars) ont été enregistrées à Calgary, à Edmonton et à Montréal.

À Calgary, cette baisse provient en grande partie du secteur résidentiel. Le nombre de logements neufs approuvés en mars (692) a atteint son plus faible niveau depuis juillet 2000.

À Montréal, les 1 536 logements résidentiels neufs approuvés constituent le plus faible nombre enregistré depuis décembre 2002.

À Edmonton, la baisse provient d'une régression dans le secteur non résidentiel, après que cette composante a atteint un niveau presque record en février.

En revanche, la valeur totale des permis à Kitchener a atteint un nouveau sommet, se chiffrant à 144 millions de dollars, grâce à d'excellents résultats dans les composantes résidentielle et non résidentielle.

Données stockées dans CANSIM : tableaux 026-0001 à 026-0008 et 026-0010.

Définitions, source de données et méthodes : numéro d'enquête 2802.

Le numéro de mars 2008 de la publication Permis de bâtir (64-001-XWF, gratuite) paraîtra bientôt.

Le communiqué sur les estimations des permis de bâtir d'avril sera diffusé le 5 juin.

Pour commander des données, communiquez avec Jasmine Gaudreault au               613-951-6321        ou composez sans frais le               1-800-579-8533        (bdp_information@statcan.ca). Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec Nicole Charron au               613-951-0087       , Division de l'investissement et du stock de capital.

Valeur des permis de bâtir, selon la région métropolitaine de recensement1
  Février 2008r Mars 2008p Février à mars 2008 Janvier à mars 2007 Janvier à mars 2008 Janvier-mars 2007 à janvier-mars 2008
  Données désaisonnalisées
  millions de $ variation en % millions de $ variation en %
St. John's 48,6 33,5 -31,2 75,4 107,3 42,3
Halifax 45,1 52,5 16,4 80,5 135,4 68,2
Moncton 8,1 16,3 101,7 39,1 46,6 19,1
Saint John 15,4 15,8 2,7 70,0 43,7 -37,6
Saguenay 8,4 22,2 165,4 22,0 35,4 60,9
Québec 140,2 157,5 12,3 343,6 376,9 9,7
Sherbrooke 27,6 52,2 88,7 63,8 103,5 62,2
Trois-Rivières 15,3 15,2 -0,4 53,8 54,3 1,0
Montréal 483,3 420,1 -13,1 1 491,7 1 419,6 -4,8
Ottawa–Gatineau, Ontario/Québec 142,8 199,6 39,8 678,6 579,1 -14,7
Ottawa–Gatineau (partie Québec) 25,9 48,4 87,0 135,5 105,8 -21,9
Ottawa–Gatineau (partie Ontario) 116,9 151,1 29,3 543,1 473,2 -12,9
Kingston 8,1 18,7 129,5 52,9 32,9 -37,8
Peterborough 2,0 13,5 563,0 17,7 18,5 4,7
Oshawa 38,2 69,6 82,1 177,0 165,9 -6,3
Toronto 875,6 1 018,6 16,3 3 106,3 3 171,8 2,1
Hamilton 242,9 206,3 -15,1 294,3 545,5 85,3
St. Catharines–Niagara 22,9 33,8 47,3 94,7 99,5 5,1
Kitchener 42,6 144,0 237,9 181,3 247,2 36,3
Brantford 7,5 14,4 92,8 36,6 34,8 -4,8
Guelph 32,9 12,8 -61,1 67,5 70,9 5,0
London 100,4 40,9 -59,2 179,7 292,4 62,8
Windsor 9,6 12,2 27,2 64,2 36,6 -43,0
Barrie 63,2 21,9 -65,4 64,9 107,0 64,9
Grand Sudbury 11,8 13,0 10,4 131,9 51,2 -61,2
Thunder Bay 1,8 9,7 454,7 20,1 17,1 -14,7
Winnipeg 71,5 74,1 3,5 232,6 216,8 -6,8
Regina 29,9 51,3 71,5 66,9 102,3 52,9
Saskatoon 39,3 42,4 8,0 143,5 135,3 -5,7
Calgary 608,1 333,7 -45,1 1 339,7 1 361,2 1,6
Edmonton 312,9 246,8 -21,1 965,4 900,4 -6,7
Kelowna 83,7 63,4 -24,3 205,5 222,0 8,0
Abbotsford 22,3 43,8 96,2 89,4 111,2 24,5
Vancouver 443,6 471,0 6,2 1 618,7 1 339,8 -17,2
Victoria 74,2 72,5 -2,3 290,4 200,7 -30,9
r révisé
p provisoire
1. Il est possible de consulter en ligne les subdivisions de recensement qui font partie des régions métropolitaines de recensement.
Nota:  Les données peuvent ne pas correspondre aux totaux en raison de l'arrondissement.

Valeur des permis de bâtir, selon la province et le territoire
  Février 2008r Mars 2008p Février à mars 2008 Janvier à mars 2007 Janvier à mars 2008 Janvier-mars 2007 à janvier-mars 2008
  Données désaisonnalisées
  millions de $ variation en % millions de $ variation en %
Canada 5 860,6 5 595,2 -4,5 16 943,5 17 271,0 1,9
Résidentiel 3 794,1 3 577,7 -5,7 10 271,4 10 640,4 3,6
Non résidentiel 2 066,5 2 017,4 -2,4 6 672,1 6 630,6 -0,6
Terre-Neuve-et-Labrador 63,9 54,2 -15,2 121,9 162,6 33,3
Résidentiel 58,3 45,8 -21,5 82,9 142,2 71,5
Non résidentiel 5,6 8,4 50,9 39,1 20,4 -47,8
Île-du-Prince-Édouard 10,6 15,0 41,8 36,7 34,0 -7,4
Résidentiel 7,3 7,8 7,3 29,5 20,0 -32,1
Non résidentiel 3,3 7,2 118,2 7,3 14,0 93,0
Nouvelle-Écosse 91,1 97,2 6,6 216,3 265,3 22,7
Résidentiel 78,6 63,1 -19,7 152,6 208,5 36,6
Non résidentiel 12,5 34,1 171,8 63,7 56,9 -10,7
Nouveau-Brunswick 58,4 58,3 -0,2 220,8 181,8 -17,7
Résidentiel 40,4 32,5 -19,6 108,7 111,7 2,8
Non résidentiel 18,0 25,8 43,2 112,1 70,1 -37,5
Québec 973,0 999,0 2,7 2 898,9 2 953,3 1,9
Résidentiel 707,1 646,9 -8,5 1 902,3 2 031,0 6,8
Non résidentiel 266,0 352,1 32,4 996,6 922,3 -7,5
Ontario 1 998,8 2 144,4 7,3 6 315,2 6 565,1 4,0
Résidentiel 1 247,0 1 406,8 12,8 3 467,7 3 709,7 7,0
Non résidentiel 751,8 737,5 -1,9 2 847,5 2 855,4 0,3
Manitoba 123,8 116,6 -5,8 366,1 351,9 -3,9
Résidentiel 84,5 93,1 10,2 239,4 265,3 10,8
Non résidentiel 39,3 23,5 -40,2 126,7 86,7 -31,6
Saskatchewan 112,3 145,6 29,7 301,9 373,8 23,8
Résidentiel 84,6 94,7 12,0 189,1 258,4 36,7
Non résidentiel 27,7 50,9 83,9 112,9 115,4 2,3
Alberta 1 485,3 996,8 -32,9 3 468,2 3 655,4 5,4
Résidentiel 736,1 514,3 -30,1 2 115,7 1 817,0 -14,1
Non résidentiel 749,2 482,6 -35,6 1 352,5 1 838,4 35,9
Colombie-Britannique 939,1 946,9 0,8 2 930,3 2 700,1 -7,9
Résidentiel 746,3 670,9 -10,1 1 938,5 2 069,3 6,7
Non résidentiel 192,7 276,0 43,2 991,8 630,8 -36,4
Yukon 3,5 2,7 -22,6 23,5 8,1 -65,5
Résidentiel 3,2 1,8 -43,0 8,3 6,4 -22,8
Non résidentiel 0,3 0,9 182,5 15,3 1,7 -88,6
Territoires du Nord-Ouest 0,9 18,2 1 995,4 6,8 19,3 182,7
Résidentiel 0,8 0,1 -85,8 1,2 1,0 -18,8
Non résidentiel 0,1 18,1 16 640,7 5,6 18,3 224,9
Nunavut 0,0 0,3 8 400,0 36,8 0,4 -99,0
Résidentiel 0,0 0,0 -100,0 35,5 0,0 -99,9
Non résidentiel 0,0 0,3 ... 1,3 0,3 -73,9
r révisé
p provisoire
... n'ayant pas lieu de figurer
Nota:  Les données peuvent ne pas correspondre aux totaux en raison de l'arrondissement

0 Réponse à “Les intentions de construction au Canada ont continué à ralentir”

Laisser un commentaire