La croissance des prix des logements neufs a ralenti

Publié le par Association des Propriétaires du Québec

Sujet(s): Immobilier

Source: Statistique Canada

La croissance des prix des logements neufs a ralenti

La croissance d'une année à l'autre des prix des logements neufs a ralenti en mars pour un deuxième mois consécutif. Ce ralentissement maintient la tendance à la baisse amorcée en septembre 2006, laquelle est principalement attribuable à l'assouplissement du marché en Alberta.

Les prix de vente des entrepreneurs ont augmenté de 6,1 % entre mars 2007 et mars 2008, soit un rythme légèrement plus lent que l'augmentation de 6,2 % observée entre février 2007 et février 2008.

À l'échelle nationale, les prix ont augmenté de 0,2 % de février à mars.

À l'échelon régional, et pour un 11e mois d'affilée, c'est à Saskatoon que les prix ont le plus augmenté. Ils ont affiché une augmentation d'une année à l'autre de 46,2 %, en baisse par rapport à la hausse record de 58,3 % enregistrée en février. Les prix des logements à Saskatoon se sont accrus de 2,1 % par rapport à février.

À Regina, l'augmentation d'une année à l'autre était de 27,8 % en mars, ce qui est légèrement inférieur au taux de croissance annuel de 28,6 % observé en février. Les prix des logements neufs à Regina ont progressé de 1,7 % entre février et mars.

À Winnipeg, les prix ont augmenté de 15,0 % d'une année à l'autre.

À Saskatoon, à Regina et à Winnipeg, les constructeurs ont attribué l'augmentation des prix à la hausse des coûts des matériaux et de la main-d'oeuvre, de même qu'à un marché vigoureux et à une forte demande de logements neufs.

À Edmonton, le taux de croissance sur 12 mois a ralenti en mars pour passer à 13,5 %, soit le huitième mois consécutif au cours duquel la croissance a décéléré. D'un mois à l'autre, les prix des logements neufs à Edmonton ont diminué de 1,1 % en mars. Il s'agit de la troisième baisse mensuelle d'affilée.

À Calgary, les prix ont augmenté de 5,3 % entre mars 2007 et mars 2008, soit une hausse un peu plus élevée que l'augmentation de 5,2 % enregistrée entre février 2007 et février 2008.

Edmonton et Calgary connaissent encore une fois un marché plus lent. Les constructeurs dans les deux villes ont déclaré qu'ils diminuent leurs prix pour susciter de l'intérêt et stimuler les ventes.

Le redressement de l'économie, conjugué à la hausse des coûts des matériaux et de la main-d'oeuvre, a contribué aux augmentations record enregistrées en Nouvelle-Écosse. Les acheteurs de maisons à Halifax ont été confrontés à une augmentation des prix de 12,8 %, en hausse par rapport à celle de 11,4 % d'une année à l'autre observée en février, tandis que les acheteurs à St. John's ont connu une augmentation de 12,0 % comparativement à mars 2007.

cliquez sur le bouton droit pour sauvegarder le graphique.

Sur la côte Ouest, les prix de vente des entrepreneurs à Vancouver ont augmenté sur 12 mois de 6,1 %, tandis qu'à Victoria, cette hausse a atteint 1,2 %, en baisse comparativement à la progression de 1,6 % observée en février.

À Windsor, on observe une déflation par rapport à l'année précédente en mars, les prix ayant diminué de 0,6 % par rapport à mars 2007. Cette diminution poursuit la tendance à la baisse amorcée 18 mois auparavant.

Ailleurs en Ontario, les prix de vente des entrepreneurs étaient 4,5 % plus élevés à Toronto et 3,1 % plus élevés à Ottawa–Gatineau par rapport à ceux enregistrés en mars l'année précédente.

À Québec, les prix ont progressé de 3,9 % comparativement au même mois l'année précédente. À Montréal, le taux de croissance sur 12 mois a ralenti pour passer à 4,5 %. À Montréal, les prix ont fléchi de 0,1 % de février à mars. Les augmentations attribuables à la hausse des coûts de main-d'oeuvre ont été compensées par la concurrence entre les entrepreneurs dans le marché.

Données stockées dans CANSIM : tableau 327-0005.

Définitions, source de données et méthodes : numéro d'enquête 2310.

Le numéro du quatrième trimestre de 2007 de la publication Statistiques des prix des immobilisations (62-007-XWF, gratuite) est accessible à partir du module Publications de notre site Web.

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec les Services à la clientèle au               613-951-9606        (prices-prix@statcan.ca), Division des prix. Télécopieur :               613-951-1539       .

Indice des prix des logements neufs
  Mars 2008 Mars 2007 à mars 2008 Février à mars 2008
  (1997=100) variation en %
Canada 158,4 6,1 0,2
Maisons seulement 168,3 5,7 0,1
Terrains seulement 139,2 6,9 0,4
St. John's 148,8 12,0 0,2
Halifax 148,2 12,8 1,2
Charlottetown 119,3 1,4 -1,1
Saint John, Fredericton et Moncton 115,8 2,4 0,3
Québec 152,4 3,9 0,0
Montréal 159,4 4,5 -0,1
Ottawa–Gatineau 166,3 3,1 0,0
Toronto et Oshawa 145,7 4,5 0,3
Hamilton 153,1 3,9 0,8
St. Catharines–Niagara 156,2 4,3 0,6
Kitchener 141,9 3,4 0,6
London 140,8 4,0 0,3
Windsor 103,4 -0,6 -0,2
Grand Sudbury et Thunder Bay 110,8 6,3 0,3
Winnipeg 174,3 15,0 1,0
Regina 222,5 27,8 1,7
Saskatoon 240,7 46,2 2,1
Calgary 252,9 5,3 0,6
Edmonton 242,9 13,5 -1,1
Vancouver 124,6 6,1 0,6
Victoria 119,3 1,2 0,0
Nota:  Il est possible de consulter en ligne les subdivisions de recensement qui font partie des régions métropolitaines.

0 Réponse à “La croissance des prix des logements neufs a ralenti”

Laisser un commentaire