PERSPECTIVES DU MARCHÉ DE L’HABITATION 2014-2015 (PROVINCE DE QUÉBEC)

Publié le par Service des communications

Sujet(s):

Source: SCHL

PERSPECTIVES DU MARCHÉ DE L’HABITATION 2014-2015 (PROVINCE DE QUÉBEC)

Selon  les  dernières  prévisions  effectuées  par  la  Société canadienne  d’hypothèques  et  de  logement  (SCHL),  les  mises  en  chantier  au  Québec totaliseront 37 600 unités en 2014 et 38 700 unités en 2015.

«  Au Québec, la croissance modérée de l’économie et de l’emploi entravera la demande de logements  sur  les  marchés  du  neuf  et  de  la  revente  en  2014  et  2015.  De  plus,  l’offre relativement  élevée  de  logements  neufs  et  existants  limitera  les  mises  en  chantier d’habitations.  Les  niveaux  prévus  de  la  demande  et  de  l’offre  se  traduiront  par  une  légère hausse des prix dans la plupart des marchés  » selon Kevin Hughes, économiste principal à la SCHL pour le Québec.

Le nombre de mises en chantier de maisons individuelles  descendra à 12 100 cette année. Au fur et à mesure que le marché de la revente se resserre, la demande de maisons individuelle augmentera et se traduira par la mise en chantier de 13 300 maisons l’an prochain.

Après  être  redescendues  l’an  dernier  à  un  niveau  correspondant  davantage  aux  tendances démographiques, les mises en chantier de logements collectifs seront environ au même niveau en  2014  et  2015.  Ce  segment  continuera  d’être  avantagé  par  ses  prix  inférieurs  à  ceux  des maisons individuelles neuves.  Sa croissance sera entravée par l’offre relativement élevée de
logements neufs et existants, qui limitera le besoin de construction supplémentaire. Le nombre de mises en chantier de logements collectifs s’établira à 25 500 en 2014 et à 25 400 en 2015.

Les  ventes  de  logements  existants  enregistrées  par  Centris® devraient  rester  stables  cette année, vu la croissance modérée de l’emploi. Après avoir quelque peu diminué durant les deux derniers  trimestres,  le  nombre  de  reventes  se  remettra  à  progresser  cette  année,  pour atteindre 71 600.  Comme  ailleurs  au  pays,  les  conditions  d’achat  seront  un  peu  moins intéressantes, à cause des taux d’intérêt qui s’annoncent légèrement plus élevés. Néanmoins, 73 700 reventes Centris® seront conclues l’an prochain, car le raffermissement du marché de l’emploi stimulera la demande.

En raison d’une contraction de la demande et du niveau accru de l’offre, les prix des propriétés existantes connaîtront une très faible progression durant la période à l’étude. Le retour graduel à  un  marché  plus  équilibré  maintiendra  le  taux  de  croissance  des  prix  entre 1  et  2 %  cette année  et  l’an  prochain.  Le  prix  Centris® moyen  s’établira  donc  à  266 300 $  en  2014  et  à 270 000 $ en 2015.

0 Réponse à “PERSPECTIVES DU MARCHÉ DE L’HABITATION 2014-2015 (PROVINCE DE QUÉBEC)”

Laisser un commentaire