Crédit hypothécaire et crédit à la consommation au T4 2018

Publié le par Service des communications

Sujet(s): Divers

Crédit hypothécaire et crédit à la consommation au T4 2018

La dette des ménages canadiens a touché un sommet record au quatrième trimestre de 2018. En revanche, la croissance du volume d’activité hypothécaire a ralenti par rapport à un an plus tôt.

Notre dernier rapport national Tendances du crédit hypothécaire et du crédit à la consommation porte sur le quatrième trimestre de 2018. En voici quelques faits saillants :

  • Malgré les niveaux élevés d’endettement, les taux de prêts en souffrance sont demeurés faibles. De plus, le nombre de consommateurs fortement endettés et plus vulnérables a diminué.
  • La valeur moyenne des prêts hypothécaires a atteint 209 570 $, en hausse de 3,1 % par rapport au quatrième trimestre de 2017.
  • Pour les nouveaux prêts seulement, la valeur moyenne a diminué de 3,8 % durant la même période.

Ces 2 dernières tendances reflètent ce qui est observé à Toronto et à Vancouver. (Les marchés résidentiels de ces régions métropolitaines de recensement sont les plus grands et les plus chers au pays.)

Voici d’autres informations tirées du rapport.

Ralentissement de l’activité hypothécaire, mais niveaux d’endettement toujours élevés

Le nombre de transactions a chuté en 2018 sur les marchés du neuf et de la revente. Le prix MLS® moyen aussi a diminué. Pourquoi la demande de logements pour propriétaires-occupants a-t-elle reculé? C'est en raison de la légère hausse des taux d’intérêt, du ralentissement de la croissance économique et des nouvelles règles hypothécaires. Malgré tout, les prix moyens des logements au Canada sont demeurés à des niveaux historiquement élevés en 2018.

Les niveaux d’endettement aussi sont restés élevés. En fait, le ratio dette-revenu des Canadiens a atteint un sommet record de 178,5 % au quatrième trimestre de 2018. La dette non hypothécaire des emprunteurs hypothécaires a continué d’augmenter. Le solde moyen de leurs cartes de crédit etmarges de crédit s’est accru plus rapidement qu’en 2017. C’était particulièrement le cas chez les emprunteurs hypothécaires de Vancouver, d’Edmonton et de Toronto.

L’endettement augmente chez les consommateurs plus âgés

La proportion des consommateurs ayant un prêt hypothécaire a diminué chez les 45 à 54 ans. Ce groupe d’âge compte la plus grande part des emprunteurs hypothécaires. Mais chez les 55 ans ou plus, la proportion d’emprunteurs hypothécaires a continué de croître.

Selon Statistique Canada, durant les 10 dernières années, les ménages de 45 ans et plus ont assumé une dette plus importante, plus longtemps dans leur vie. C’est peut-être parce que les ménages plus âgés ont un plus grand accès au crédit que les jeunes ménages car beaucoup d’entre eux ont accès à l’avoir propre de leur habitation ou à d’autres actifs. Toutefois, les taux de prêts hypothécaires en souffrance ont augmenté chez les 65 ans ou plus. Ceux-ci enregistrent le taux le plus élevé parmi tous les groupes d’âge depuis la fin de 2015.

0 Réponse à “Crédit hypothécaire et crédit à la consommation au T4 2018”

Laisser un commentaire