Plus de 79 milliards de dollars ont été investis dans la construction résidentielle en 2006

Publié le par Association des Propriétaires du Québec

Sujet(s): Immobilier,

Source: Statistiques Canada

Plus de 79 milliards de dollars ont été investis dans la construction résidentielle en 2006

Le total des investissements en construction résidentielle en 2006 a augmenté de 8,5 % par rapport à l'année précédente pour atteindre 79,8 milliards de dollars. Chacune des trois composantes des investissements de la construction résidentielle a affiché des hausses (les logements neufs, les rénovations et les coûts d'acquisition). Il s'agissait d'une huitième augmentation annuelle consécutive et d'un nouveau sommet.

Les principaux facteurs qui ont contribué à la forte demande de logements ont été l'économie dynamique dans l'Ouest canadien ainsi que la migration interprovinciale, l'accroissement de l'emploi, l'immigration internationale et les taux hypothécaires encore relativement peu élevés. La croissance du prix des maisons a aussi joué un rôle important dans l'augmentation du montant des investissements, les mises en chantier demeurant presque inchangées.

L'investissement dans les logements neufs représente la plus grande contribution (en dollars), ayant affiché une progression de 9,2 % pour atteindre 40,7 milliards de dollars. Les investissements dans les maisons unifamiliales, qui ont crû de 9,4 % pour atteindre 25,5 milliards de dollars, et dans les appartements et logements en copropriété, qui ont augmenté de 13,2 % pour atteindre 9,3 milliards de dollars, ont été les deux piliers de la croissance de cette composante.

En 2006, l'Indice des prix des logements neufs a affiché une augmentation annuelle de 10,2 % (la composante logement seulement) dans le niveau des prix de vente des entrepreneurs pour les nouvelles maisons résidentielles. En fait, en dollars constants, l'investissement dans les nouveaux logements unifamiliaux était seulement 0,1 % plus élevé qu'en 2005, et la croissance de l'investissement dans les nouveaux appartements et logements en copropriété totalisait 5,1 %.

La composante des rénovations a enregistré une croissance de 8,7 %, ayant atteint 32,0 milliards de dollars, ce qui représente 40,1 % du total des investissements en construction résidentielle en 2006.

En 2006, les coûts d'acquisition représentaient 8,9 % du total des investissements ou 7,1 milliards de dollars, en hausse de 4,1 % par rapport à 2005.

Par ailleurs, neuf provinces ont enregistré une hausse sur le plan des investissements comparativement à 2005, tandis que l'Île-du-Prince-Édouard a affiché une diminution (-2,7 %). L'Alberta et la Colombie-Britannique, qui ont connu des augmentations respectives de 26,8 % et de 18,0 %, affichaient une nette avance. Les hausses observées en Alberta provenaient de l'investissement dans les nouvelles maisons unifamiliales (+39,7 % pour atteindre 6,2 milliards de dollars), tandis que l'ascension en Colombie-Britannique dépendait des investissements dans les maisons unifamiliales (+25,8 % pour atteindre 3,8 milliards de dollars) et des investissements dans les appartements et logements en copropriété (+30,1 % pour atteindre 2,5 milliards de dollars).

À l'exception de l'Alberta et de la Colombie-Britannique, le total des investissements se chiffrait à 54,6 milliards de dollars, en hausse de 3,2 % par rapport à 2005; l'investissement dans les logements neufs était en baisse de 0,7 %, se chiffrant à 25,2 milliards de dollars, tandis que l'investissement dans les rénovations était en hausse de 8,6 % et atteignait 24,7 milliards de dollars.

Le total des investissements au Québec a affiché une augmentation de 1,2 %, laquelle s'explique par les effets compensateurs d'une progression dans les rénovations (+8,3 % pour atteindre 8,0 milliards de dollars) et par une importante diminution des investissements dans les maisons unifamiliales (-6,9 % pour atteindre 4,4 milliards de dollars).

En Ontario, l'investissement global dans les logements neufs est resté relativement stable, mais une hausse de 9,0 %, ou de 1 milliard de dollars, des investissements dans les rénovations a fait augmenter le total des investissements résidentiels, lequel a atteint 29,4 milliards de dollars, en hausse de 3,8 % comparativement à 2005.

Au cours du quatrième trimestre de 2006, l'investissement en construction résidentielle a atteint 20,4 milliards de dollars, en hausse de 7,4 % comparativement au quatrième trimestre de 2005. L'investissement en rénovations a connu une croissance de 8,2 % pour atteindre 8,0 milliards de dollars, tandis que l'investissement dans les logements neufs s'est accru de 8,1 % pour atteindre 10,6 milliards de dollars. Les investissements découlant des coûts d'acquisition sont restés essentiellement inchangés par rapport au quatrième trimestre de 2005, se chiffrant à 1,8 milliard de dollars.

Nota : L'investissement en construction résidentielle se divise en trois composantes principales. La première est la construction résidentielle neuve, qui comprend les logements unifamiliaux, les maisons jumelées, les maisons en rangée et les appartements, les chalets, les maisons mobiles et les unités additionnelles de logements créées à partir d'anciens immeubles non résidentiels ou d'autres types d'immeubles résidentiels (les transformations).

Les rénovations forment la deuxième composante de l'investissement en construction résidentielle. Cette composante est constituée des améliorations et des modifications apportées à des logements existants. La troisième composante fait référence aux coûts d'acquisition, qui désignent la valeur des services liés à la vente de logements neufs. Ces coûts comprennent la taxe de vente, les frais de développement de terrain et les services, ainsi que les frais d'étude de dossier pour fins d'assurance hypothécaire et la prime s'y rattachant.

L'exclusion des coûts de transferts de propriété du total de l'investissement présenté dans ce communiqué et dans le tableau CANSIM 026-0013 fait en sorte que les chiffres diffèrent de ceux publiés dans les Comptes économiques nationaux (tableau CANSIM 380-0010).

Données stockées dans CANSIM : tableau 026-0013.

Définitions, source de données et méthodes : numéro d'enquête 5016.

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec Étienne Saint-Pierre au               613-951-2025        (bdp_information@statcan.ca), Division de l'investissement et du stock de capital.

Investissement en construction résidentielle
Provinces et territoires Quatrième trimestre de 2005 Quatrième trimestre de 2006 Quatrième trimestre de 2005 au quatrième trimestre de 2006 2005 2006 2005 à 2006
  en millions de dollars variation en % en millions de dollars variation en %
Canada 18 970,9 20 373,8 7,4 73 574,9 79 844,1 8,5
Terre-Neuve-et-Labrador 243,2 247,4 1,7 994,4 1 036,8 4,3
Île-du-Prince-Édouard 61,6 58,2 -5,5 242,1 235,5 -2,7
Nouvelle-Écosse 486,8 463,0 -4,9 1 768,3 1 846,3 4,4
Nouveau-Brunswick 340,0 359,3 5,7 1 305,2 1 356,4 3,9
Québec 3 898,6 4 209,3 8,0 17 077,5 17 286,3 1,2
Ontario 7 377,8 7 638,4 3,5 28 296,9 29 362,3 3,8
Manitoba 417,3 435,8 4,4 1 635,3 1 770,6 8,3
Saskatchewan 404,7 389,0 -3,9 1 335,9 1 468,7 9,9
Alberta 2 751,5 3 351,5 21,8 9 673,7 12 269,0 26,8
Colombie-Britannique 2 929,0 3 159,1 7,9 10 993,1 12 976,0 18,0
Yukon 41,2 33,3 -19,0 130,5 129,4 -0,9
Territoires du Nord-Ouest 11,7 14,1 21,0 87,2 60,0 -31,2
Nunavut 7,7 15,4 101,4 34,8 46,7 34,3
Nota:  Les données peuvent ne pas correspondre aux totaux en raison de l'arrondissement.

0 Réponse à “Plus de 79 milliards de dollars ont été investis dans la construction résidentielle en 2006”

Laisser un commentaire