Plus de Québécois ont l'intention d'acheter un logement dans les deux prochaines années

Publié le par Association des Propriétaires du Québec

Sujet(s): Immobilier,

Source: RBC

Plus de Québécois ont l'intention d'acheter un logement dans les deux prochaines années

Alors que partout ailleurs au Canada, les intentions d'achat semblent baisser, les Québécois sont plus nombreux à planifier l'achat d'une maison dans les deux prochaines années, passant de 19 pour cent en 2007, à 21 pour cent, selon la 15e enquête annuelle sur les tendances du marché résidentiel de RBC.

"Contrairement à la tendance qui se dessine dans les autres régions du pays, les achats de maisons au Québec pourraient légèrement augmenter en 2008, dit Danielle Coutlée, directrice, Stratégie de vente et soutien. Les taux hypothécaires continuent de baisser, et les prix commencent à devenir plus modérés, si bien que l'idée de devenir propriétaire tente peut-être plus de Québécois."

Un peu moins de la moitié (49 pour cent) des Québécois "achèteraient maintenant" plutôt que d'attendre à l'an prochain, et la majorité (82 pour cent) croient qu'acheter une maison ou un condominium est un "bon" ou un "très bon" investissement.

Parmi ceux qui voudraient acheter d'ici deux ans, 65 pour cent choisiront probablement une maison privée à vendre, soit 13 pour cent de moins que l'an dernier. Soixante-quatorze pour cent chercheraient à acheter une maison isolée et 63 pour cent des répondants veulent une maison plus grande que celle qu'ils ont actuellement - le pourcentage le plus élevé au Canada.

En moyenne, les propriétaires québécois évaluent leur maison à 178 537 $, ce qui est inférieur à la moyenne nationale (239 560 $). Ils estiment que la valeur moyenne de leur logement a augmenté de 19 pour cent au cours des deux dernières années.

Selon l'étude, 15 pour cent des Québécois ayant l'intention d'acheter une maison dans les deux prochaines années choisiraient un taux d'intérêt variable pour leur prêt hypothécaire, soit trois points de pourcentage de plus que l'an dernier. Les taux hypothécaires fixes restent cependant le choix préféré, puisque 51 pour cent des répondants disent qu'ils bloqueraient leur taux. Trente-quatre pour cent choisiraient une combinaison de taux fixe et variable.

    -------------------------------------------------------------------------
    Différences régionales     NAT    C.-B.  ALB   SK/MB   ONT.   QC     AT
    -------------------------------------------------------------------------
    Propriétaire d'un
     logement                  64 %   64 %   65 %   73 %   67 %   51 %   74 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Pourcentage de
     propriétaires qui ont
     un prêt hypothécaire      62 %   62 %   62 %   47 %   63 %   66 %   57 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Propriétaires et
     locataires qui
     achèteront très
     probablement un logement
     au cours des deux
     prochaines années          7 %    7 %   8 %     9 %   7  %    7 %    5 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Croient que les taux
     hypothécaires seront plus
     élevés dans un an         46 %   49 %   38 %   48 %   49 %   41 %   48 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Croient que les prix des
     logements seront plus
     élevés dans un an         56 %   58 %   39 %   65 %   61 %   50 %   64 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Propriétaires susceptibles
     de prendre une hypothèque
     à taux fixe               49 %   44 %   49 %   42 %   51 %   51 %   42 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Propriétaires qui prévoient
     d'acheter une maison
     isolée                    70 %   62 %   68 %   71 %   70 %   74 %   75 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Prévoient d'acheter une
     plus grande maison        52 %   41 %   57 %   57 %   46 %   63 %   50 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Prévoient d'acheter une
     maison privée à vendre    76 %   85 %   75 %   79 %   77 %   65 %   83 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Prévoient d'acheter une
     maison neuve              24 %   15 %   25 %   21 %   23 %   35 %   17 %
    -------------------------------------------------------------------------

Ces conclusions sont tirées d'un sondage de RBC Groupe Financier effectué par Ipsos Reid entre le 17 et le 21 janvier 2006. Le sondage est basé sur des entretiens téléphoniques avec un échantillon de 3 023 Canadiens adultes, sélectionnés au hasard. Avec un échantillon de cette taille, les résultats sont considérés comme précis à +/- 1,8 points de pourcentage près, 19 fois sur 20, comparativement à ce qu'ils auraient été si toute la population adulte canadienne avait été consultée. La marge d'erreur est plus grande par région et pour d'autres sous-groupes de la population sondée. La marge d'erreur pour les résidents du Québec est de +/- 3,5 (N=782) et la marge d'erreur pour les propriétaires québécois est de +/- 5,0 (N=379). Ces données ont été pondérées statistiquement pour assurer que la composition de l'échantillon par région et par âge et sexe reflète celle de la population canadienne réelle d'après les données du recensement de 2006.

Pour les résultats chiffrés complets, prière de consulter le site Web d'Ipsos-Reid à l'adresse www.ipsos.ca.

0 Réponse à “Plus de Québécois ont l'intention d'acheter un logement dans les deux prochaines années”

Laisser un commentaire