Modeste recul de l’accessibilité à la propriété au quatrième trimestre

Publié le par Association des Propriétaires du Québec

Sujet(s): Divers,

Source: RBC

Modeste recul de l’accessibilité à la propriété au quatrième trimestre
Au quatrième trimestre de 2009, l’effervescence sur le marché de la revente et la hausse soutenue des prix ont restreint l’accessibilité à la propriété pour les ménages types. Les craintes d’un déraillement de l’accessibilité à la propriété ne se sont toutefois pas matérialisées. La plupart des indices d’accessibilité à la propriété immobilière de RBC n’ont enregistré qu’un léger repli vers les derniers mois de 2009. À l’échelle nationale, ceux-ci ont augmenté de 0,1 à 0,3 point de pourcentage, selon le type de logement. (Une augmentation de l’indice signifie une diminution de l’accessibilité.) Ces faibles augmentations se distinguent sensiblement des bonds impressionnants enregistrés au troisième trimestre, moment où une hausse des taux hypothécaire a exacerbé l’effet de l’augmentation des prix des maisons. À l’exception du bungalow détaché, la progression du prix des maisons est demeurée stable ou a faiblement ralenti au quatrième trimestre de 2009. La modeste détérioration de l’accessibilité est en outre attribuable à une légère baisse des taux hypothécaires et à la croissance continue des revenus des ménages.
Les niveaux d’accessibilité ont grandement différé d’une province à l’autre.
L’accessibilité a considérablement diminué en Colombie-Britannique (notamment pour les bungalows et les maisons en rangées) et au Québec (maisons à deux étages et bungalows). Les niveaux observés en ColombieBritannique suscitent actuellement certaines inquiétudes. Au Manitoba, la plupart des indices RBC sont légèrement en hausse.
Par ailleurs, les niveaux d’accessibilité se sont améliorés substantiellement en Saskatchewan et, dans une moindre mesure, en Alberta (pour la plupart des catégories de logements). La région de l’Atlantique a également enregistré une modeste progression à ce chapitre. En Ontario, l’accessibilité est demeurée inchangée ou n’a que faiblement chuté.
Même si l’accessibilité à l’échelle nationale n’a pas chuté de façon catastrophique au
quatrième trimestre de 2009, il est clair qu’elle se trouve, une fois de plus, sur une pente descendante. Celle-ci s’explique avant tout par la tendance haussière des prix, laquelle continuera fort probablement d’exercer des pressions sur les coûts de propriété. En effet, l’offre de propriétés ne suffisant pas à la demande (alimentée par l’extraordinaire faiblesse des taux d’intérêt), les prix montent. La demande devrait demeurer vigoureuse à court terme, les acheteurs se hâtant de souscrire un prêt hypothécaire à taux avantageux avant le relèvement des taux d’intérêt prévu pour le milieu de l’année. En outre, l’entrée en vigueur de la TVH (qui se traduira par une hausse des frais d’opérations liés à l’achat d’une maison), prévue pour le 1er juillet 2010 en Ontario et en Colombie-Britannique, devrait renforcer la demande sur le marché du logement ce printemps, les acheteurs s’empressant de devancer son arrivée.

0 Réponse à “Modeste recul de l’accessibilité à la propriété au quatrième trimestre”

Laisser un commentaire