Sujet:

Mon locataire a changé la serrure, a-t-il le droit?

Article verrouillé Publié le par Service des communications

Mon locataire a changé la serrure, a-t-il le droit? -

Mon locataire a changé la serrure, a-t-il le droit?

Cette question revient régulièrement et malheureusement, le propriétaire s'en aperçoit généralement lorsqu'une urgence survient et qu'il faut accéder au logement.

Tout d'abord répondons à la question : A-t-il le droit?

Article 1934 du Code Civl du Québec : "Aucune serrure ou autre mécanisme restreignant l'accès à un logement ne peut être posé ou changé sans le consentement du locateur et du locataire. Le tribunal peut ordonner à la partie qui ne se conforme pas à cette obligation de permettre à l'autre l'accès au logement."

Ménages âgés ayant des besoins impérieux de logement – 2016

Publié le par Service des communications

Ménages âgés ayant des besoins impérieux de logement – 2016 -

Ménages âgés ayant des besoins impérieux de logement – 2016

Les aînés propriétaires s’en tirent mieux que les aînés locataires

Nous avons aussi comparé les ménages locataires âgés et les ménages propriétaires âgés. Voici ce que nous avons constaté :

  • De 2011 à 2016, le nombre de ménages locataires âgés ayant des besoins impérieux a augmenté de 28,5 % au Canada. La hausse était de 11,6 % chez les ménages propriétaires âgés.
  • Près de 60 % des ménages âgés ayant des besoins impérieux en matière de logement au Canada en 2016 étaient locataires.
  • La fréquence des besoins impérieux chez les ménages locataires âgés au Canada était de 32,8 % en 2016. Elle était de 7,7 % chez les ménages propriétaires âgés.

Crédit hypothécaire et crédit à la consommation au T4 2018

Publié le par Service des communications

Crédit hypothécaire et crédit à la consommation au T4 2018 -

Crédit hypothécaire et crédit à la consommation au T4 2018

Quelques faits saillants :

  • Malgré les niveaux élevés d’endettement, les taux de prêts en souffrance sont demeurés faibles. De plus, le nombre de consommateurs fortement endettés et plus vulnérables a diminué.
  • La valeur moyenne des prêts hypothécaires a atteint 209 570 $, en hausse de 3,1 % par rapport au quatrième trimestre de 2017.
  • Pour les nouveaux prêts seulement, la valeur moyenne a diminué de 3,8 % durant la même période.

21 mai 2019 : Projet de loi 16 sur la réforme de l'habitation et le dépôt de garantie, qu'en est-il?

Publié le par Service des communications

21 mai 2019 : Projet de loi 16 sur la réforme de l'habitation et le dépôt de garantie, qu'en est-il? -

21 mai 2019 : Projet de loi 16 sur la réforme de l'habitation et le dépôt de garantie, qu'en est-il?

Le projet de loi 16 qui doit réformer le fonctionnement de la Régie du logement sera expliqué et nous verrons où la nécessité d'un dépôt de garantie est rendu avec le Gouvernement. Aussi comment vous protégez des possibles dommages et des recours à entreprendre.

La plupart des premiers acquéreurs au Canada inquiets de ne pas pouvoir acheter une maison à cause d'une mise de fonds insuffisante

Publié le par Service des communications

La plupart des premiers acquéreurs au Canada inquiets de ne pas pouvoir acheter une maison à cause d'une mise de fonds insuffisante -

La plupart des premiers acquéreurs au Canada inquiets de ne pas pouvoir acheter une maison à cause d'une mise de fonds insuffisante

  • Bien que le prix des propriétés soit plus élevé à Vancouver, les acquéreurs d'une première propriété montréalais s'en font davantage pour leur mise de fonds (60 % contre 58 %).
  • Les acquéreurs d'une première propriété à Toronto sont ceux qui craignent le plus que leur mise de fonds ne suffise pas pour leur permettre de mettre la main sur la maison qu'ils convoitent (68 %).
  • Parmi les acquéreurs d'une première propriété habitant encore chez leurs parents avant d'acheter, près d'un sur cinq estime que sa présence dans le foyer familial a retardé la décision de ses parents de vendre pour plus petit.
  • Bien que les valeurs médianes des propriétés soient plus élevées dans leurs marchés, les répondants de Toronto (59 %) et de Vancouver (54 %) sont plus enclins ques les acquéreurs des autres régions étudiées à privilégier les propriétés proches de leur travail plutôt que la superficie habitable.