Tendance des mises en chantier d'habitations stable au Canada en février

Publié le par Service des communications

Sujet(s): Immobilier

Source: SCHL

Tendance des mises en chantier d'habitations stable au Canada en février

 La tendance des mises en chantier d'habitations se chiffrait à 225 276 en février 2018, comparativement à 224 572 en janvier 2018, selon la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL). Cette tendance correspond à la moyenne mobile de six mois du nombre mensuel désaisonnalisé et annualisé (DDA) de mises en chantier d'habitations.

« La tendance nationale des mises en chantier d'habitations est très stable depuis novembre 2017, ce qui dissimule les tendances divergentes dans les segments des logements collectifs et des logements individuels, a déclaré Bob Dugan, économiste en chef à la SCHL. Les mises en chantier de logements collectifs ont été à la hausse au cours des derniers mois dans la plupart des grands centres urbains, tandis que celles de logements individuels ont affiché une tendance à la baisse. »

Faits saillants du mois février

Vancouver
Dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Vancouver, l'accroissement du rythme des habitations mises en chantier en février a poursuivi sur la lancée de la construction résidentielle observée le mois précédent, ce qui s'est traduit par un excellent début d'année 2018. La ville de Vancouver, Burnaby et North Shore ont été les principaux secteurs à l'origine de l'augmentation du nombre de mises en chantier de copropriétés et de logements collectifs destinés à la location.

Victoria
En février, la tendance des mises en chantier d'habitations a évolué à la hausse de manière importante dans la RMR de Victoria, puisqu'un grand nombre de logements collectifs y ont été commencés, particulièrement dans les catégories des appartements locatifs et des copropriétés. La demande de logements collectifs, tous types confondus, demeure élevée dans la région de Victoria, car le nombre d'unités invendues et les taux d'inoccupation restent bas.

Calgary
La tendance globale des mises en chantier d'habitations était à la baisse dans la RMR de Calgary en février, comparativement à celle du mois précédent, car le rythme relatif des mises en chantier a diminué par rapport à janvier. La tendance de la construction de logements collectifs a baissé, après avoir été relativement forte au deuxième semestre de 2017. Le grand nombre d'appartements en stock continue de faire ralentir le rythme de la construction.

Winnipeg
Le rythme de la construction résidentielle a continué de baisser dans la RMR de Winnipeg en février, car la tendance globale des mises en chantier d'habitations a diminué. La baisse du nombre total de mises en chantier a surtout été concentrée dans le segment des logements collectifs, où les appartements locatifs ont affiché un important recul par rapport à l'an dernier. Malgré la vigueur de l'emploi et la conjoncture équilibrée du marché, le niveau élevé de production enregistré l'an dernier a nui à la construction résidentielle.

Oshawa
En février 2018, le rythme des mises en chantier de maisons individuelles était le plus élevé sur une période de onze mois. Par contre, le nombre de logements collectifs commencés en février a diminué après avoir fortement augmenté au deuxième semestre de 2017. La robuste demande de logements plus abordables que ceux situés dans la RMR de Toronto continue de stimuler la construction résidentielle à Oshawa.

Toronto
Dans la RMR de Toronto, la tendance des mises en chantier d'habitations a évolué à la hausse en février grâce au nombre record d'appartements qui y ont été commencés. Les prix élevés et les préoccupations quant à l'abordabilité des logements de faible hauteur se sont traduits par une forte augmentation de la construction d'appartements en copropriété. La tendance des mises en chantier de logements de faible hauteur a continué de baisser, car l'accroissement de l'offre sur le marché de la revente a fait diminuer le débordement de la demande de logements vendus sur plan.

Montréal
Tout comme en 2017, la forte poussée de la construction d'appartements locatifs se poursuit dans la région de Montréal. Depuis le début de 2018, 1 400 unités ont déjà été mises en chantier, soit environ le triple de ce qui avait été observé durant les deux premiers mois de l'an passé. Pour le moment, la construction se concentre presque entièrement dans la catégorie des appartements locatifs traditionnels, mais dans un contexte de vieillissement de la population, plusieurs résidences pour personnes âgées devraient aussi être mises en chantier dans la région montréalaise d'ici la fin de l'année.

Trois-Rivières
En février 2018, les mises en chantier d'habitations ont continué de suivre une tendance à la baisse dans la RMR de Trois-Rivières. Avec seulement 13 mises en chantier relevées durant les deux premiers mois de 2018, ce début d'année est le plus faible depuis 1999. Le stock élevé de logements non écoulés et la faible croissance de la population contribuent à réduire le besoin en habitations neuves sur le marché de Trois-Rivières.

Étant donné la grande variabilité des chiffres estimatifs mensuels, la SCHL tient compte de la tendance, en plus du nombre mensuel désaisonnalisé et annualisé, pour obtenir un portrait plus complet de l'état du marché de l'habitation canadien. Dans certaines situations, il pourrait être trompeur de n'analyser que les données désaisonnalisées annualisées (DDA), car les mises en chantier d'habitations sont alimentées surtout par le segment des logements collectifs, où l'activité peut varier beaucoup d'un mois à l'autre.

Au Canada, toutes régions confondues, le nombre mensuel désaisonnalisé et annualisé de mises en chantier d'habitations est monté de 215 260 en janvier à 229 737 en février. Dans les centres urbains, ce nombre a augmenté de 7,1 % en février, pour se chiffrer à 211 211. Dans la catégorie des logements collectifs, il s'est accru de 15 % pour se situer à 154 535, tandis que du côté des maisons individuelles, il a diminué de 9,8 % pour s'établir à 56 676.

Dans les régions rurales, le nombre désaisonnalisé annualisé de mises en chantier d'habitations est estimé à 18 526.            

0 Réponse à “Tendance des mises en chantier d'habitations stable au Canada en février”

Laisser un commentaire