La valeur des permis de construction s'est accrue de 1,6 % pour atteindre 5,1 milliards de dollars en septembre

Publié le par Association des Propriétaires du Québec

Sujet(s): Immobilier,

Source: Statistique Canada

La valeur des permis de construction s'est accrue de 1,6 % pour atteindre 5,1 milliards de dollars en septembre
Cette deuxième augmentation mensuelle consécutive découle d'une hausse des intentions de construction dans le secteur résidentiel, qui a plus que compensé le recul observé dans le secteur non résidentiel.

La valeur des permis de construction résidentielle a augmenté de 9,4 % pour se chiffrer à 3,2 milliards de dollars, soit un niveau qui n'a pas été enregistré depuis septembre 2008. La hausse a été principalement attribuable à une hausse de la valeur des logements multifamiliaux, particulièrement en Colombie-Britannique et en Ontario.

Dans le secteur non résidentiel, la valeur des permis s'est repliée de 9,1 % pour se fixer à 1,9 milliard de dollars en septembre. Le recul reflète principalement des baisses dans les composantes institutionnelle et commerciale en Colombie-Britannique.

Dans l'ensemble, la valeur des permis de construction a fléchi dans trois provinces (Colombie-Britannique, Manitoba et Terre-Neuve-et-Labrador) et dans deux territoires (Nunavut et Yukon).


Secteur résidentiel : hausse des intentions des permis de construction de logements multifamiliaux

Les municipalités ont délivré des permis de construction de logements multifamiliaux pour une valeur totale de 1,1 milliard de dollars, en hausse de 32,1 % par rapport à août. Cette croissance a été alimentée par une hausse des intentions de construction dans huit provinces et dans deux territoires, la Colombie-Britannique et l'Ontario étant arrivés en tête.

La valeur des permis de construction de logements unifamiliaux a connu une légère hausse de 0,2 % pour atteindre 2,1 milliards de dollars. Les intentions pour cette composante ont augmenté dans six provinces, ce qui a été suffisant pour compenser une baisse de 5,4 % en Ontario.

Les municipalités ont approuvé la construction de 15 250 nouveaux logements en septembre, ce qui constitue une hausse de 13,3 %. L'augmentation a été principalement attribuable aux logements multifamiliaux, qui ont connu une hausse de 27,8 % pour atteindre 7 835 unités.

Le nombre de logements unifamiliaux approuvés s'est accru de 1,2 % pour se chiffrer à 7 415 unités.

Secteur non résidentiel : recul dans les composantes institutionnelle et commerciale

Dans la composante institutionnelle, la valeur des permis a reculé de 18,5 % pour se fixer à 597 millions de dollars en septembre. Il s'agit d'une quatrième baisse mensuelle consécutive. Les diminutions observées en Colombie-Britannique et à Terre-Neuve-et-Labrador ont le plus contribué à la diminution mensuelle. Par ailleurs, six provinces ont affiché des hausses des permis de construction institutionnelle grâce à la progression des intentions de construction d'installations liées aux services de soins à domicile.

Dans la composante commerciale, les intentions ont fléchi de 11,0 % pour se fixer à 950 millions de dollars. Ce recul a été principalement attribuable à la baisse des intentions de construction de laboratoires et de bâtiments de loisirs en Colombie-Britannique ainsi que d'immeubles à bureaux en Ontario.

La valeur des permis de construction industrielle a augmenté pour un deuxième mois consécutif, en hausse de 20,0 % pour atteindre 363 millions de dollars en septembre. L'augmentation a été principalement attribuable à la hausse des intentions de construction de bâtiments de services publics au Québec et en Ontario.

Provinces : hausses observées au Québec et en Alberta

En septembre, la valeur des permis de construction s'est accrue dans sept provinces.

Les hausses les plus marquées se sont produites au Québec (+10,7 %, valeur totale de 1,2 milliard de dollars), en Alberta (+13,8 %, valeur totale de 906 millions de dollars) et en Ontario (+5,7 %, valeur totale de 1,8 milliard de dollars). L'augmentation observée dans chacune des trois provinces a été le résultat de la hausse des intentions de construction à la fois dans le secteur résidentiel et dans le secteur non résidentiel.

La Colombie-Britannique (-27,3 %) a affiché la plus importante baisse, après avoir connu une augmentation de 48,1 % en août. Le recul a été attribuable à des diminutions dans chacune des trois composantes du secteur non résidentiel.


Note aux lecteurs
Sauf avis contraire, les données du présent communiqué sont désaisonnalisées, ce qui facilite la comparaison par l'élimination de l'effet des variations saisonnières.

L'Enquête sur les permis de bâtir vise 2 400 municipalités représentant 95 % de la population. Ses résultats servent d'indicateur avancé de l'activité dans le domaine de la construction. Les collectivités représentant les 5 % restants de la population sont très petites, et leurs activités de construction n'ont qu'une faible incidence sur le total.

La valeur des intentions de construction présentées ici ne comprend pas les travaux d'ingénierie (par exemple les aqueducs, les égouts et les ouvrages de drainage) ni ceux associés au terrain.

Dans le cadre du présent communiqué, la région métropolitaine de recensement d'Ottawa–Gatineau (Ontario/Québec) est divisée en deux régions, soit la partie Gatineau et la partie Ottawa.


0 Réponse à “La valeur des permis de construction s'est accrue de 1,6 % pour atteindre 5,1 milliards de dollars en septembre”

Laisser un commentaire